• Grille TV beIN SPORTS
Joakim Noah dans la tourmente
Photo Panoramic

Joakim Noah dans la tourmente

Une prise de produit interdit par la ligue plonge un peu plus Joakim Noah dans la tourmente. Suspendu 20 matchs, le Français ne pourra refouler les parquets qu'en décembre prochain.

Le couperet est tombé pour Joakim Noah. Le pivot des Knicks de New-York s’est vu signifier une suspension de 20 matchs pour avoir violé une règle anti-dopage. Le Français ne jouera pas avant le mois de décembre 2017. Autant dire que cette nouvelle affaire ne va pas l’aider à sauver une saison déjà plus que compliquée du côté de New-York.

Absent des parquets depuis deux mois en raison d’une blessure au genou, Noah n’est pas prêt de lever les doutes des fans à son sujet. La ligue américaine lui reproche la prise d’un complément alimentaire en vente libre : le LGD-4033. La NBA a révélé que la molécule mise en cause était le LGD-4033, un modulateur non-stéroïdien des récepteurs d’androgènes (SARM) pour le traitement de conditions telles que la perte musculaire et l’ostéoporose. Cette molécule aide à la prise de masse musculaire, comme le feraient des stéroïdes anabolisants ou de la testostérone, sans pour autant provoquer d’effets secondaires indésirables.

Véritable volonté d’augmenter ses performances ou erreur sans arrière pensée de tricherie ? L’enquête penche pour la seconde hypothèse. Ce qui est sûr, c’est que cet épisode vient s’ajouter à d’autres erreurs de parcours.

En octobre 2016, alors que l’ensemble des joueurs se retrouvent dans une académie militaire pour un camp de base, il refuse de les rejoindre, brandissant son engagement contre la guerre et la violence. Cette prise de position, choquante aux yeux du patriote américain, avait obligé son coach à prendre la parole dans les médias pour faire retomber la pression.

Un joueur recruté à ce prix-là (72 millions de dollars sur 4 ans) devrait faire taire les critiques sur le terrain. Là encore, force est de constater que l’intérieur des Bleus est bien loin du niveau requis. Son temps de jeu est en constante baisse, la confiance de l’entraîneur a été perdue et ses statistiques faméliques (30 % de réussite au lancer-franc par exemple) ne laissent rien présager de bon. Après une dernière saison en demi-teinte à Chicago, New-York devait être le club du renouveau pour Noah. Il se transforme peu à peu en club du fiasco.

  1. avatar
    15 avril 2017 a 18 h 48 min

    J

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter