• Grille TV beIN SPORTS
Moi Belinda Bencic, je serai n°1 mondiale comme mon idole
Photo Panoramic

Moi Belinda Bencic, je serai n°1 mondiale comme mon idole

A seulement 18 ans, la suissesse Belinda Bencic est la plus jeune représentante du top 25 au classement WTA (22ème cette semaine). Depuis qu'elle est toute petite, elle rêve de devenir numéro 1 mondiale exactement comme son idole et modèle, Martina Hingis. Comme elle, elle est suisse d'origine slovaque ; comme elle, elle a un talent fou, et comme elle, elle est coachée par Maman Hingis. Présentation.

Programmée par Ivan le papa pour être une championne

1997, année charnière dans le destin croisé de Martina Hingis et de Belinda Bencic. Pendant que Martina termine la saison à la 1ère place mondiale au classement WTA à seulement 17 ans (!) après une année littéralement exceptionnelle où elle a marché sur le tennis féminin mondial – victoire à l’Open d’Australie, Wimbledon et à l’US Open, finaliste à Roland-Garros -, la petite Belinda elle, voit le jour le 10 mars dans la petite ville de Flawil du canton de Saint-Gall, pour le plus grand bonheur de ses parents Ivan et Dana. Ces derniers ont quitté leur pays d’origine, la Tchécoslovaquie dès 1968 et rejoint la Suisse pour des raisons professionnelles car Ivan le papa, Hockeyeur de métier, venait d’être recruté par un club helvète. C’est donc en Suisse qu’à seulement 2 ans et demi, la petite Belinda fit, grâce à son papa connaissance avec la petite balle jaune en tapant dans la raquette contre la porte du garage de la maison familiale. Très vite elle va délaisser le garage pour un vrai terrain de tennis. La principale intéressée avoue d’ailleurs à ce sujet que “la première fois que j’ai posé mes pieds sur un terrain, j’ai juste essayé de jouer et je me suis beaucoup amusée”. Un an plus tard, elle prend ses premiers cours de tennis devinez avec qui ? Une certaine Melanie Molitor à qui papa Ivan a demandé d’évaluer don rejeton . Ce nom ne vous dit rien ? Et si on vous dit “Martina Hingis mother” ?. Maman Hingis comprend alors très vite que la petite Belinda détient elle aussi le fameux “facteur X” comme sa fille, et qu’elle a le potentiel pour devenir une championne. Sous ses conseils, Belinda rejoint dès ses 6 ans la prestigieuse académie de Nick Bollettieri – qui a formé plusieurs grands champions tels que Andre Agassi, Jim Courier, Pete Sampras ou plus récemment Kei Nishikori chez les hommes, ainsi que Monica Seles, Mary Pierce les sœurs Williams, Maria Sharapova et bien entendu… Martina Hingis chez les femmes – à Miami en Floride. Elle y effectue un “stage découverte” de 6 mois où elle apprend les exigences du haut niveau en s’entrainant avec les meilleurs jeunes joueurs du monde entier. De retour en Suisse, elle est reprise sous son aile par un duo, papa Ivan accompagné de la Maman de Martina qui se lancent dans une quête commune, faire de Belinda la future grande star du tennis et du sport féminin suisse, la relève de Martina Hingis. Très vite, le talent et la précocité de Belinda se font vite remarquer et pas seulement en Suisse : les américains d’ Octagon – une des plus grandes agence mondiale de management sportif – décident de passer un contrat avec l’encadrement de la joueuse, la “Bencic Team” était née. Ce partenariat va aider la jeune Belinda dans son évolution exponentielle : cela lui permet en outre d’acquérir plus facilement des invitations sur les Tournois et va lui ouvrir certaines portes, comme celles de la “Evert Academy”.

Des similitudes avec Hingis qui attisent la comparaison

Quand elle la vit débarquer pour un stage de quelques semaines dans son académie, l’américaine Chris Evert – vainqueur de 18 titres du Grand Chelem en simple, excusez du peu – ne fut vite pas avare d’éloges au sujet de la jeune Suissesse âgée alors de 14 ans : “Dès que je l’ai vu j’ai su qu’elle avait ce petit quelque chose en plus…Et ce qui m’a tout de suite marqué, c’est la ressemblance avec Hingis. On peut l’apercevoir au niveau des mains, et de la manière avec laquelle elle attrape la balle sans vouloir la laisser filer. Elle était déjà en avance pour une ado de 14 ans, concentrée et structurée tant mentalement qu’émotionnellement. Elle n’essaye pas de jouer en force mais en finesse et avec intelligence, au contraire de toutes les filles de la nouvelle génération qui tapent sur tout ce qui bouge. Ca, c’est la patte de Mélanie Molitor”. Ce à quoi la petite Belinda, déjà très à l’aise avec la presse pour une enfant, ne tardera pas à ajouter en guide de remerciement “C’est un très beau compliment qui me rend très fière, Martina Hingis m’a toujours inspirée et sa mère m’entraine. C’est pourquoi on peut avoir la même base technique. Je suis très reconnaissante envers celle qui m’a appris tout ce que je sais à ce jour. Pour autant, je ne veux pas être une deuxième Martina Hingis, je suis la première Belinda Bencic !”. Les similitudes avec son aînée ne s’arrêtent pas là puisque outre une technique naturelle hors norme et un entraineur commun , les deux joueuses ont également la particularité d’avoir les mêmes origines ethniques. En effet, toutes les deux sont de nationalité suisse mais sont originaires de Slovaquie ce qui leur offre la double nationalité : de Kosice pour Martina (Tchécoslovaquie à l’époque de sa naissance en 1980), et de Zilina pour la famille Bencic (Belinda est elle née en Suisse) . Les deux femmes ont également grandi dans le même canton helvète à savoir celui de Saint-Gall – commune de Flawil pour Belinda et de Trubbach pour Martina -. Autre point commun et pas des moindres, leur précocité exceptionnelle : preuve en est, c’est à tout juste quatorze ans que Belinda Bencic remporte en 2011 son premier “vrai titre”, à savoir le titre de championne de Suisse des… moins de 18 ans ! L’année suivante, à seulement 15 ans, elle fait ses débuts en équipe de Suisse de Fed Cup lors d’une rencontre contre l’Australie, et à 15 et 8 mois elle fait son apparition sur le circuit WTA lors d’un 1er tour au tournoi de Luxembourg contre Venus Williams. Mais Belinda et son Team gardent la tête sur les épaules et pour ne pas griller leur étoile ils renvoient Belinda sur le circuit junior pour lui faire engranger de la confiance et accumuler les trophées. Bien leur en a pris car Belinda devient vite une cannibale de victoires et rien ni personne ne lui résiste lors de la saison 2013. Belinda remporte coup sur coup les tournois juniors de Roland-Garros et Wimbledon, démontrant ainsi à tout le monde qu’elle est aussi à l’aise sur toutes les surfaces. Elle finit l’année invaincue ce qui lui vaut de décrocher le titre de n°1 mondiale ITF (classement WTA junior) et déclare à l’époque “je n’ai pas perdu un match sur le circuit junior cette année, j’ai accumulé énormément de confiance”. La dernière joueuse à avoir réalisé ce doublé sur le circuit junior ? Et oui, Martina. Sur leur ressemblance technique, Hingis a sa propre idée : “Il y a évidemment des similitudes entre nous deux, car ma mère porte une grande importance à la technique. Elle a un excellent revers mais elle a aussi d’autres armes à sa disposition. Je me déplaçais un peu mieux qu’elle mais elle fait plus de coups gagnants que je n’en faisais, nous avons donc aussi des différences”.

Au passage, l’herbe et l’atmosphère londonienne semblent être au goût de la jeune suissesse qui déclara à l’issue de sa victoire sur le gazon de Londres “Si je ne pouvais choisir de remporter qu’un seul tournoi dans ma carrière professionnelle ce serait Wimbledon. Le gazon est ma surface favorite, la surface qui convient le mieux à mon jeu. Je n’ai pas besoin de m’adapter au gazon, je peux y jouer mon jeu naturel. Et j’aime beaucoup toutes les traditions ici, c’est si silencieux, si différents de tous les autres tournois, et puis jouer en blanc c’est tellement classe !”. Une future love story ? Hasard ou pas, la suissesse vient de remporter il y a quelques semaines à 18 ans son premier titre sur le circuit WTA, sur le gazon d’Eastbourne en battant en finale la Polonaise Radwanska (13ème mondiale).

L’élève atteindra t-elle le maître ?

Alors avec tous ces éléments une question légitime vient alors à l’esprit : Belinda parviendra t-elle a faire une carrière aussi brillante que son talent le laisse entendre ? Ou rejoindra t-elle la longue liste de ces joueurs et joueuses qui écrasent la concurrence dans les catégories de jeunes mais ne parviennent pas à franchir le passage chez les “grands” avec la réussite escomptée. A titre d’exemple qui se souvient que la française Amélie Cochetaux a remporté Roland-Garros junior ? Pas grand monde en effet, et c’est malheureusement normal pour une joueuse qui n’a jamais été mieux classée que n°55 mondiale chez les “grandes”…Pour arriver à ses fins, Belinda devra faire face à de nombreuses embuches : tout d’abord la pression sur ses épaules, car toute une nation et la planète tennis l’attendent au tournant depuis des années “à cause” de sa précocité exceptionnelle (un peu à l’image de ce qu’à vécu en France un Richard Gasquet chez les hommes, qui faisait la “Une” de tennis magasine à 10 ans). Mais pas seulement, il faudra réussir à passer entre les pépins physiques et les grosses blessures, surmonter les problèmes personnels d’une jeune fille de son âge ou encore réussir à gérer la relation avec son entraineur de père qui chapeaute sa vie et sa carrière depuis ses 4 ans… En tout cas, Belinda peut se targuer d’avoir une supportrice de choix en la personne de Martine Hingis herself qui ne tarie pas d’éloges sur sa jeune compatriote “Elle a un énorme potentiel. Je la vois comme une future membre du top 5 mondial et elle trace son chemin vers cet objectif. Pour savoir jusqu’où elle peut aller, tout dépend avant tout d’elle, car personne ne peut jouer et gagner les matchs à sa place”.

Si elle parvient à gérer tous ces éléments, alors les rêves les plus fous lui sont permis. Pour autant, elle devra faire preuve de patience, car aujourd’hui dans le tennis moderne féminin les joueuses ne peuvent espérer tutoyer les sommets avant d’avoir atteint leur majorité physique, à partie de 20-22 ans. Il faudra donc que pour une fois, nous laissions une jeune championne prendre le temps de grandir à son rythme. La salut de Belinda et une hypothétique place de n°1 mondiale passent par là.

Geoffrey Lieutaud.

  1. avatar
    13 août 2015 a 20 h 23 min

    Merci pour le coup de projecteur Geoffrey.

    Déjà 22e c’est pas mal.

    Effectivement il semble que depuis une vingtaine d’années même chez les dames on ne voit plus de talent très précoce (~15 ans) exploser au plus haut niveau. Est-ce parce qu’elles s’entrainent plus, et donc cela prend plus de temps aux jeunes de pouvoir atteindre un niveau physique suffisant pour compétitionner avec les meilleures ?

    • avatar
      14 août 2015 a 14 h 52 min

      Avec plaisir Fabrice ;) je trouve sympa de partir à la découverte des talents de demain, car sur les joueurs et joueuses en place et qui dominent le circuit, c’est pas ce qui manque ! Pour répondre à ta remarque judicieuse, je pense que c’est surtout dû au fait que le tennis féminin a énormément évolué au cours de ces 10 dernières année au niveau du jeu : désormais les filles tapent fort des 2 côtés et tapent pour la plupart sur tout ce qui bouge. Un manque de puissance (au service par exemple) est une faiblesse préjudiciable pour accéder au top niveau mondial : cela demande donc une certaine maturité physique et psychologique qu’on ne peut envisager avant 22-23 ans. C’est un peu la même chose chez les hommes, depuis Nadal et sa victoire à Roland à 19 ans en 2005, aucun joueur de moins de 20 ans n’a plus atteint ce niveau…

  2. avatar
    14 août 2015 a 21 h 16 min

    Justement la voilà en quarts à Montréal !

    • avatar
      14 août 2015 a 23 h 39 min

      Et oui c’est ça le nez creux du rédacteur Fabrice ! :) Elle monte, elle monte…!

  3. avatar
    15 août 2015 a 11 h 28 min

    Après sa victoire sur Ivanovic, la voilà en 1/2 finale face à l’ogre Serena Williams, un choc des générations, 17 ans entre les 2 joueuses…En tout cas elle fera son apparition dans le Top 20 mondial dès Lundi !

  4. avatar
    16 août 2015 a 10 h 37 min

    Et la voici en finale à Toronto face à Halep, après son improbable victoire face à Serena ! Belinda rentre dans la cours des grandes plus vite que prévu, à croire que mon article lui porte chance ;)

  5. avatar
    17 août 2015 a 9 h 18 min

    Magnifique victoire de Belinda au Master de Toronto (victoire sur Simona Halep 7-6 / 6-7 / 3-0 ab.), 1ère grande victoire pour le Suissesse, qui est ce matin aux portes du top 10 mondial – 12ème – (+10), mon article lui a porté chance, bienvenue parmi les grandes !

  6. avatar
    17 août 2015 a 17 h 08 min

    Oui, quel magnifique parcours ! Une grande victoire qui en appelera sûrement d’autres ! Espérons que sa prochaine saison ne sera pas à l’image de celle d’Eugenie Bouchard.

  7. avatar
    20 août 2015 a 11 h 48 min

    On ne l’arrête plus ! Après ses 2 nouvelles victoires au Master de Cincinnati (contre Kerber et Pennetta) Belinda Bencic en est désormais à 8 victoires consécutives ! Les portes du Top 10 mondial s’ouvrent à elle !

  8. avatar
    21 août 2015 a 12 h 54 min

    Bah si, là, quand même, elle a fini par tombé… on verra à l’USO.

  9. avatar
    21 août 2015 a 14 h 27 min

    Oui elle a fini par tomber comme tu dis, abandon lors de son match contre Safarova hier. Il n’en reste qu’elle est entrée dans une nouvelle dimension, et que désormais tous les regards seront tournés vers elle, elle ne pourra plus compter sur l’effet de surprise…Wait & see pour l’US Open !

  10. avatar
    24 août 2015 a 16 h 29 min

    Je n’ai pas suivi, mais elle était peut-être un peu essouflée. Si c’est bien géré dans les coulisses (je ne vois pas pourquoi ça ne le serait pas) elle rebondira encore plus haut.

  11. avatar
    26 août 2015 a 4 h 45 min
    Par nicolas

    J’espère que Belinda Bencic ne fera pas son coup de calgon comme Martina hingis contre Steffi à Rolland.
    Ce jour la elle aura dépassé sa coach en terme de mental.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter