• Grille TV beIN SPORTS

Et si Christophe Lemaître défrayait la chronique ?

Christophe Lemaitre, qui a conservé de justesse à Helsinki son titre de champion d'Europe du 100m, aborde à 22 ans ses premiers Jeux Olympiques, tout en restant lui-même et conscient de la difficulté du rendez-vous londonien.

L’étoile filante du sprint français

Discipline phare des JO, il y a peu de chances que le sprint rapporte des médailles à la France en août prochain. Ce n’est pas une grande découverte, puisqu’on connaît depuis longtemps la main mise des Américains et des Jamaïcains dans ces disciplines. Et pourtant, c’est bien lui qui déchaîne le plus de passion dans l’Hexagone, tant du côté des spectateurs que des athlètes. Et Christophe Lemaître fait partie de ceux-là.

A seulement 22 ans, Lemaître est un grand enfant propulsé dans le monde des superstars de l’athlétisme, poussé dans le monde des dieux du stade jamaïcains et américains. Mais attention à qui ne se méfierait pas de lui, car le jeune Aixois est le premier athlète blanc à avoir brisé la barrière des 10 secondes (au 100m).

Vrai compétiteur dans l’âme

La plus grande force du Français est sans aucun doute son acharnement. C’est un véritable compétiteur, il hait la défaite. D’ailleurs, il se déteste quand il n’atteint pas les objectifs fixés et espérés. Il suffit d’observer la frustration et la colère sur son visage après son 10s45 lors de la rentrée d’avril. Ce « faible » résultat a été l’occasion pour lui de se remettre en question. Et aujourd’hui, il se relève… Plus fort !

Le 14 juillet dernier, Christophe Lemaître a affiché ses ambitions olympiques en s’imposant en 19s91 sur 200m lors du meeting de Londres. Ce résultat lui permet d’être sur les traces de Yohan Blake et d’Usain Bolt : pour être précis, quatrième dans les bilans mondiaux 2012, derrière les deux Jamaïcains et Jason Young, les quatre hommes se tenant en 11 centièmes… Entier sur la piste, il ne laissera rien passer, pas même devant « L’Eclair » Usain : « Quand je pars, la seule chose que je me dis, c’est vraiment d’essayer de bouffer tout le monde ». Tout est dit, même le roi ne lui fait pas peur et il donnera tout lors des Jeux.

En route vers Londres

Bien qu’il ait longuement hésité sur le choix de sa distance (100 ou 200m, ou même les deux), suite à sa prestation plus que convaincante au meeting de Crystal Palace, c’est sur 200m que le Français a décidé de concourir : « Forcément, je vais faire le 200 aux Jeux, oui. Et faire l’impasse sur le 100m, à moins d’un changement ». Samedi dernier, il a montré ce qu’il valait et tout était bon chez lui : départ, virage, résistance… Il s’est imposé sans problème et a laissé derrière lui le Néerlandais Churandy Martina (19s95, 2ème) et le Jamaïcain Marvin Anderson (20s55, 3ème).

Son début de saison difficile aux oubliettes, Christophe Lemaître est désormais bien lancé pour les JO de Londres. Et si son objectif premier est une place en finale, il ne cache pas son désir de médaille. Et si, transcendé par la compétition, le Français, tapi dans l’ombre des Grands de l’athlétisme, allait en chiper une ? Affaire à suivre de très près.

  1. avatar
    20 juillet 2012 a 20 h 36 min
    Par JO2012

    Ca nous promet des courses du tonnerre ! Bon courage à Christophe Lemaître que nous soutiendrons tous derrière nos écrans depuis la France. Et merci à toi pour ce très bon article et ce style agréable. Bonne continuation. Au plaisir de te relire !

  2. avatar
    20 juillet 2012 a 22 h 34 min

    Bonsoir ! Je te remercie pour ton commentaire et j’espère bien améliorer mon style tout au long de ma contribution pour Carnet Sport :)

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter