• Grille TV beIN SPORTS

Martin Fourcade, en patron

Ce mercredi se déroulait la première course individuelle de la saison à Ostersund. Porteur du dossard jaune de leader en tant que vainqueur du dernier gros globe, Martin Fourcade a prévenu la concurrence : il est toujours là et n’abandonnera pas son titre sans combattre. Petit éclairage thématique sur ce premier opus.

Le vainqueur :

Déjà vainqueur de l’individuelle d’Ostersund l’an passé, Martin Fourcade a récidivé avec talent et expérience. Seulement cinquième temps sur les skis après avoir laissé des forces sur le 15km de Gällivare en ski de fond, il n’a pas non plus tiré en rafale ; avec le soixantième temps de tir, il a bien compris qu’une Individuelle de 20km se gagnait sur la précision et non la rapidité. N’hésitant pas lors de deux tirs à réajuster sa carabine, il a réalisé un 19/20 en patron pour aller conquérir sa quinzième victoire.

Au troisième tir (le deuxième couché), il a pris 39 secondes pour réajuster le matériel en fonction du vent, soit douze secondes de plus que sur les tirs 2 et 4. Lucidité. Son intelligence de course au tir et dans l’effort sur les skis lui a permis de reléguer ses adversaires plutôt loin, quand on voit qu’ils ne sont que trois à avoir rallié l’arrivée dans la même minute que le Catalan. Il prend donc la tête des classements de la spécialité et du gros globe, même si l’on sait qu’il n’en fait pas sa priorité cette année. Il n’hésitera pas, en effet, à faire deux ou trois impasses durant la saison pour se concentrer sur les mondiaux de biathlon et de ski de fond.

Le podium

On a longtemps cru à un podium de costauds et de favoris avec Emil Hegle Svendsen et Evgueny Ustyugov. Mais leur double échec lors du premier tir debout s’est avéré rédhibitoire malgré le deuxième et le sixième temps de ski. Sur le podium, nous retrouvons donc le prometteur Dominik Landertinger que l’on espère porteur du renouveau d’un biathlon autrichien à l’arrêt ces derniers temps. Avec le huitième temps de ski et un très bon 19/20, il a logiquement pris la deuxième place. A 24 ans, il fait partie de la génération de Martin Fourcade et nous lui souhaitons que cette course consacre le renouveau de celui qui a sombré la saison passée : un titre de champion du monde en Mass Start en 2009 à Pyeongchang, une autre victoire pour onze podiums en coupe du monde et déjà un petit globe de Mass Start (en 2008-2009).

Nous nous interrogions aussi sur la réaction d’un biathlon masculin allemand décevant la saison dernière et attendions les performances d’Andreas Birnbacher et Arnd Peiffer avec intérêt. Le premier n’a terminé qu’à la 25ème place (17/20), le second à la onzième place (18/20). Heureusement pour eux ces contre-performances sont éclipsées par l’exploit de l’inattendu Erik Lesser, parti avec les gros dossards et venu éjecter Emil Hegle Svendsen du podium dans les derniers instants. Ce biathlète méconnu et dont les seules références se trouvent sur le circuit européen ou le circuit junior a été l’un des trois seuls à tirer à 20/20 (avec Claudio Böckli 16ème et Jarkko Kauppinen 10ème). Malgré le 35ème chrono à ski, il accroche un superbe podium.

La course au gros globe

Il est bien trop tôt pour tirer des conclusions sur la course au gros globe de cristal. Nous pouvons néanmoins noter que Martin Fourcade, Emil Hegle Svendsen et Evgueny Ustyugov ont inscrit des gros points, alors que Carl Johan Bergman, Evgueny Garanichev, Andreas Birnbacher, Andreï Malyshko, Björn Ferry ou Simon Schempp n’ont pas tenu leur rang. Certains comme Lars Berger, Alexey Volkov (royal en relais dimanche dernier), Jakov Fak, Benjamin Weger ou Lukas Hofer n’ont pas réussi à entrer dans les points (les quarante premiers). Absents Tarje Boe, Ole Einar Björndalen et Simon Fourcade n’ont pas non plus eu l’occasion de débloquer leur compteur.

Les déceptions

Ils sont quatrième et cinquième, mais c’est tout de même une déception : en se précipitant au tir lors du deuxième debout, Emil Hegle Svendsen et Evgueny Ustyugov ont concédé deux minutes de pénalité fatales malgré leurs bonnes dispositions sur les skis. Alors qu’il s’agissait d’une individuelle et non d’un sprint, il est difficile de comprendre pourquoi ils se sont ainsi précipités comme si la victoire allait se jouer à moins de dix secondes.

Plusieurs biathlètes ont raté leur course, mais nous souhaitons nous arrêter sur le duo suédois : Carl-Johann Bergman et Björn Ferry. Alors qu’ils avaient réalisé un 10/10 après les deux premiers tirs, ils ont totalement craqué sur la fin en réalisant un 7/10 rédhibitoire. Björn Ferry n’était pas impressionnant sur les skis, mais avec le neuvième temps de ski, son compatriote a laissé échapper un podium à sa portée. Un peu plus de lucidité au tir aurait dû leur permettre de glaner de précieux gros points. C’est raté.

Zoom sur… Erlend Bjoentegaard

Il n’a que 22 ans et c’est la relève du biathlon norvégien avec Tarje Boe. Brillant deuxième lors du relais de dimanche dernier, il a confirmé les espoirs placés en lui en terminant cette course à la septième place, sa meilleure performance sur le circuit coupe du monde. Avec un 19/20 au tir, il a montré une lucidité que l’on retrouve dans sa gestion de l’effort sur les skis : un peu lent sur les premiers tours (44ème temps de ski à la fin du premier tour, 39ème temps de ski à la mi-course), il a réussi à accélérer pour finir avec le 29ème temps de ski. Un espoir qui attend des confirmations.

Le chiffre : 52

52ème, c’est le classement du meilleur fondeur du jour. Lars Berger, Tora Berger… Très souvent les plus rapides à ski, ils sont les spécialistes des défaillances suicidaires au tir. 34 secondes plus rapide que Martin Fourcade, il a tout simplement explosé sur le pas de tir à 14/20 : un échec au premier tir, un échec au deuxième tir, un échec au troisième tir…et trois échecs au dernier tir. Une catastrophe qu’il paie cher : 52ème et hors des points.

Les Français

Alexis Bœuf a confirmé ses bonnes dispositions du relais et les espoirs qu’il a fait naître entre nous l’an dernier : 23ème à 17/20, il a encore une grande marge de progression au tir, mais il a confirmé sa solidité sur les skis.
Avec sa 48ème place, Vincent Jay a déçu et ne nous rassure pas quant au sentiment de déclin que nous lui prêtons. Avec un 49ème temps de ski et un 17/20 au tir, il a affiché des limites qu’il aura désormais du mal à dépasser. Souhaitons lui de nous tromper.

La bonne nouvelle est venue de Simon Desthieux. A seulement 20 ans, il a pris une 50ème place encourageante pour ses débuts. A 17/20 et avec le 53ème temps de ski, il a géré sa course pour se jauger. Qu’il profite pleinement de ses premiers pas, c’est une belle promesse pour l’avenir. Après une grosse craquante dimanche qui a coûté le podium au relais français, Jean-Guillaume Beatrix ne s’est pas rassuré aujourd’hui : 15/20 au tir pour une anonyme 56ème place. Avec la pression de la jeune garde, il va lui falloir se débloquer rapidement s’il souhaite garder sa place au plus haut niveau français.

Statistiques :

3 tirs à 20/20 : Erik Lesser, Claudio Böckli et Jarkko Kauppinen.
Top 5 sur les skis : Lars Berger, Emil Hegle Svendsen, Anton Shipulin, Henrik L’Abee-Lund, Martin Fourcade.

Classements :

Course :
1. Martin Fourcade – 19/20 – 50:44.7
2. Dominik Landertinger -19/20 – +12.3
3. Erik Lesser – 20/20 – +21.7
4. Emil Hegle Svendsen – 18/20 – +37.1
5. Evgeny Ustyugov – 18/20 – +1:01.3
6.Friedrich Pinter – 19/20 – +1:06.1
7. Erland Bjoentegaard – 19/20 – +1:11.8
8. Krasimir Anev – 19/20 – +1:31.4
9. Anton Shipulin – 17/20 – +1:38.3
10. Jarkoo Kauppinen – 20/20 – +1:41.7

Gros globe (et globe de l’individuelle) :
1. Martin Fourcade – 60 points
2. Dominik Landertinger – 54 points
3. Erik Lesser – 48 points
4. Emil Hegle Svendsen – 43 points
5. Evgeny Ustyugov – 40 points
6.Friedrich Pinter – 38 points
7. Erland Bjoentegaard – 36 points
8. Krasimir Anev – 34 points
9. Anton Shipulin – 32 points
10. Jarkoo Kauppinen – 31 points

Toutes les épreuves de la première étape de la Coupe du Monde de biathlon à Ostersund ont eu droit à leurs résumés, tous signés Pierre Barthélemy : l’individuelle hommes ci-dessus, l’individuelle dames, le sprint hommes, le sprint dames, la poursuite hommes et la poursuite dames.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter