• Grille TV beIN SPORTS
Dortmund : c’est simple, c’est beau
Photo Panoramic

Dortmund : c’est simple, c’est beau

Vendredi soir, dans son antre du Signal Iduna Park, le Borussia Dortmund a engrangé une nouvelle victoire face au promu Fribourg (3-1) grâce à des réalisations d'Aubameyang, Guerreiro et Piszczek. Toujours autant dominateurs dans le jeu, bien que plus imprécis qu'à l'accoutumée, le BVB continue de coller au leader bavarois.

En ce début de saison, le tube de l’été s’appelle Borussia Dortmund. Et c’est plutôt un carton, à l’image des valises infligées par le club de la Ruhr à plusieurs de leurs adversaires depuis le mois d’août. Que ce soit Darmstadt (6-0), Wolfsburg (1-5) en Bundesliga, ou encore le Legia Varsovie en Coupe d’Europe (0-6), tout le monde y passe. Le BVB monte en puissance, son public aussi et, plus que jamais, they “never walk alone”.

Vendredi dernier, la rencontre face à Fribourg n’a pas fait figure d’exception. Certes, les Jaunes et Noirs ont cette fois-ci un peu plus peiné à concrétiser leur domination et se sont même faits légèrement peur lors de la réduction de l’écart de leurs adversaires. Mais au coup de sifflet final, la sentence est la même. Dortmund prend les trois points, bonifie sa différence de buts (si c’est encore possible) et maximise sa confiance avant la Coupe d’Europe.

A l’heure d’accueillir le Real Madrid ce soir pour le compte de la deuxième journée de Ligue des Champions, les différences entres les deux clubs sont de plus en plus marquantes. On aborde le plus souvent l’équipe madrilène à travers ses talents individuels et cela s’est encore vu mercredi face à Villarreal puis contre Las Palmas durant le week-end. Au lieu de peut-être cibler un collectif qui a failli, les reproches ont visé certains joueurs en particulier (Varane contre Villarreal par exemple). En revanche, du côté de la Ruhr, Thomas Tuchel veille bien à ce que les joueurs se fondent dans le collectif et on ne peut que s’incliner tant le résultat est convaincant, tant les Jaunes et Noirs se considèrent désormais comme Borussia avant Pierre-Emerick, Mario ou Lukasz.

Cette incroyable puissance collective ne doit pas pour autant éclipser les formidables talents de Dortmund. Pierre-Emerick Aubameyang et Marco Reus portent le BVB depuis maintenant plusieurs saisons. Mario Götze y trouve depuis cet été un second souffle. Les anciens de Ligue 1 Raphaël Guerreiro et Ousmane Dembélé séduisent la Ruhr match après match. Et la liste est encore longue.

Au milieu des dizaines de débats et de remises en question sur les meilleures équipes du monde, c’est peut-être comme cela que le foot est le plus simple. Avec une grande équipe mais sans superstar, une cohésion et une envie exceptionnelles et un public chaque jour plus chaud. Le Borussia Dortmund continue sa route sans effusion. Et on a juste envie de se poser au bord du carré d’herbe et de profiter de cette leçon de simplicité.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter