• Grille TV beIN SPORTS
Une Ferrari et un monstre à deux têtes
Photo Panoramic

Une Ferrari et un monstre à deux têtes

Lors de la finale de la Coupe Davis, la Serbie a pris la décision de se passer de Novak Djokovic pour le double. Un choix qui continue à faire débat.

S’ils avaient des trous dans leur toiture, les Serbes ont eu de quoi les reboucher tant ils ont accumulé les tuiles avant la finale de la Coupe Davis. Déjà privée de Viktor Troicki (suspendu), la Serbie a vu Janko Tipsarevic, touché au talon, lui claquer dans les doigts quelques jours avant la réception de la République tchèque. Résultat, qui s’est retrouvé propulsé titulaire en simple aux côtés de l’idole Djokovic ? Dušan Lajović… 23 ans, 117e joueur mondial, aucune expérience du très haut niveau. Du petit lait pour un duo Berdych-Stepanek assoifé de victoire. Dès lors, le scénario semblait inévitable. “Djoko” s’imposerait face à Radek Štěpánek et Tomáš Berdych, alors que Lajović serait dominé par les deux Tchèques. Plus incertain, le double aurait donc un rôle décisif. La nation qui l’emporterait aurait l’honneur de soulever le Saladier d’argent.

Et Madame Irma a vu juste. C’est exactement ce qu’il s’est passé. Triomphante en double, la République tchèque a dominé “la bande à Novak” par 3 victoires à 2. Un leader serbe préservé et remplacé par Ilija Bozoljac lors du double capital.

Pour Štěpánek, “laisser Novak Djokovic sur le banc pour la rencontre de double, (…) c’est comme prendre la décision de laisser sa Ferrari dans le garage.” À première vue, Radek le fantasque a raison. Se priver du numéro 2 mondial pour une telle rencontre semble être une énorme erreur. Aussi énorme que le bide du gagnant d’un concours du plus gros mangeur de hot-dog juste après sa victoire. Mais à bien y regarder, la décision serbe n’est pas si absurde que ça. En double, “l’élastoman” est loin d’être un cador. Ces deux denières années, il n’a disputé que 6 matchs dans cette discipline (pour 2 victoires) et 4 en Coupe Davis sur l’ensemble de sa carrière. Associé à Nenad Zimonjić (ex numéro 1 mondial en double), il affiche un bilan de 2 succès et 2 revers sous les couleurs de la Serbie.

Bilan de la paire Djokovic-Zimonjić en Coupe Davis :
-Victoire, 3/6 6/4 6/3 6/2, face à la paire australienne Hanley-Hewitt en 2007
-Victoire, 6/3 7/6 7/6, face à la paire russe Youzhny-Tursunov en 2009
-Défaite, 6/3 1/6 4/6 1/6, face à la paire tchèque Štěpánek-Berdych en 2010
-Défaite, 4/6 6/7 5/7, face à la paire suédoise Aspelin-Lindstedt en 2011

Rien de transcendant. Aucune victoire de prestige et déjà une défaite face à l’infernal duo Štěpánek-Berdych. Aux côtés de Bozoljac, Zimonjić présentait un ratio légèrement meilleur qu’avec Djokovic avant la finale face aux Tchèques. En 7 associations, les deux gaillards s’étaient imposés à 4 reprises.

Bilan de la paire Zimonjić-Bozoljac en Coupe Davis (avant la finale 2013) :
-Victoire, 6/3 3/6 6/3 6/4, face à la paire britannique A. Murray-Rusedski en 2006
-Défaite, 6/7 4/6 4/6, face à la paire suisse Allegro-Federer en 2006
-Victoire, 7/5 6/4 6/3 , face à la paire géorgienne Chikhaldze-Khriradze en 2007
-Victoire, 4/6 6/3 6/4 7/6, sur la paire indienne Bopanna-Devvarman en 2011
-Défaite, 4/6 2/6 6/7, face à la paire tchèque Štěpánek-Berdych en 2012
-Victoire, 7/6 7/6 5/7 4/6 15/13, face à la paire américaine B. Bryan-M. Bryan en 2013
-Défaite, 7/6 4/6 6/3 6/7 8/10, face à la paire canadienne Nestor-Pospisil en 2013

57 % de victoire, certes c’est à peine mieux que les 50 % de la doublette Djokovic-Zimonjić. Mais Zimonjić et Bozoljac pouvaient se targuer d’avoir déjà battu de solides clients. Notamment les jumeaux Bob et Mike Bryan, légendes et maîtres incontestés du double. Seul hic, le duo Z & B avait, lui aussi, déjà chuté face à Berdych et Štěpánek.

Peut-être qu’avec le “Djoker” en double, la Serbie aurait mieux fait. Peut-être. Mais cela reste du “tennis-fiction”. En revanche, il apparaît certain que le choix d’associer Zimonjić et Bozoljac en double n’avait rien d’illogique. Bien au contraire. D’autant plus que cette option a permis à Djokovic de souffler en vue du choc contre Berdych. Il ne faut pas oublier que le rival de Rafael Nadal sortait tout juste d’une série de 22 victoires consécutives conclue par un éprouvant doublé Bercy-Masters.

De leur côté, Berdych et Štěpánek ont réussi un véritable exploit. Comme l’an passé, ils ont, à eux deux, permis à leur pays de soulever le Saladier d’argent. Depuis la création de la Coupe Davis en 1900, seulement 11 duos ont gagné la finale de cette compétition en se chargeant, à eux seuls, des quatre simples et du double. Un nombre qui tombe à 6 depuis le début de l’ère open. Plus fort encore, deux doublettes uniquement avaient accompli une telle performance au moins deux fois. Aucune n’y était parvenue depuis 1921.

Duos ayant remporté une finale de Coupe Davis à eux seuls :
-Laurence et Reggie Doherty pour les Îles Britanniques en 1903
-Norman Brookes et Tony Wilding pour l’Australasie en 1907, 1908, 1909 et 1914¹
-Bill Johnston et William T. Tilden pour les États-Unis en 1920 et 1921

-Jean Borotra et Henri Cochet pour la France en 1929
-John Bromwich et Adrian Quist pour l’Australie en 1939
-Jack Kramer et Ted Schroeder pour l’Australie en 1947
-Ken McGregor et Frank Sedman pour l’Australie en 1952
-Victor Seixas et Tony Trabert pour les États-Unis en 1954
-Lew Hoad et Ken Rosewall pour l’Australie en 1955
-Dennis Ralston et Chuck McKinley pour les États-Unis en 1963
-Fred Stolle et Roy Emerson pour l’Australie en 1964
————————————ère open————————————-
-John Newcombe et Rod Laver pour l’Australie en 1973
-Ove Bengtson et Björn Borg pour la Suède en 1975
-Ivan Lendl et Tomáš Šmíd pour la Tchécoslovaquie en 1980
-Guy Forget et Henri Leconte pour la France en 1991
-Ivan Ljubičić et Mario Ančić pour la Croatie en 2005
-Radek Štěpánek et Tomáš Berdych pour la République tchèque en 2012 et 2013

Si Radek Štěpánek imagine Novak Djokovic muni de quatre roues et peinturluré de rouge, Roger Federer doit lui être vert. Rarement “le Maître” s’est investi dans la Coupe Davis. Il estime qu’il n’est pas possible de remporter la prestigieuse compétition par équipe en étant uniquement épaulé de Stanislas Wawrinka. Une phrase qu’il doit sans doute conjuguer au passé désormais. La faute au monstre à deux têtes venu de République tchèque.

1. En italique, les duos ayant remporté, à eux seuls, au moins deux finales de Coupe Davis.

  1. avatar
    21 novembre 2013 a 19 h 53 min
    Par Cullen

    Bon, je me dépêche de faire une observation avant qu’Armand ne vienne inonder cet article par ses dizaines de dépêches AFP et autres commentaires plein de mauvaises foi habituels :-)

    Faire confiance à ses deux meilleurs joueurs de simple à l’occasion du double, ça peut être un pari gagnant mais à certaines conditions seulement. D’abord, un capitaine peut être tenté par cette stratégie si ces deux joueurs ont une marge importante de niveau avec les suivants au classement. Si ça n’est pas le cas, d’autres paramètres entrent alors en ligne de compte comme les automatismes que peuvent avoir les deux joueurs alignés, ou encore leur complémentarité sur un cours. Ensuite, même si le double ne demande pas forcément autant de dépenses physiques qu’en simple, l’état de fatigue des joueurs à ce stade très avancé de la saison est tout de même à prendre en compte. Mais surtout, pour se permettre ce choix audacieux, il vaut mieux que l’un des deux joueurs au moins ait un profil d’attaquant, très recherché en double, et c’était le cas cette année avec Radek Stepanek, mais aussi avec la plupart des joueurs cités dans l’article ( Ancic, Forget, Leconte, Laver, Newcombe, etc… ) qui ont réussi ce défi.

    D’une manière plus générale, je préfère voir une équipe s’imposer en Coupe Davis en faisant confiance à plusieurs joueurs qu’une autre qui s’appuie sur une seule et même star, ça met davantage en valeur la notion collective de cette compétition qu’on ne voit pas le reste de l’année.

  2. avatar
    21 novembre 2013 a 22 h 38 min

    CULLEN

    Bon, je me dépêche de faire une observation avant qu’Armand ne vienne inonder cet article par ses dizaines de dépêches AFP et autres commentaires plein de mauvaises foi habituels :-)

    PS

    Cullen

    “Chassez le naturel et il revient au galop”. Je ne te savais pas mesquin, feru des attaques par derriere, adepte de la lacheté.

    Excuse moi un peu; je mets des depêches et autre article liés à l actualité tennistique du moment. Ou es le mal ? Peux tu me dire objectivement ou est le mal ?

    Franchement c est degoutant…au final je vais peu être quitter le forum et te laisser venir poster 1 fois par mois !

    Comme cela les valets qui attendent l’ edit mensuel du Seigneur ( peut être saigneur) n auront de beaux yeux que pour toi

    Et c est bien dommage qu il n y en ai pas. Dommage qu on ne parle pas de dopage dans le rugby (pour te faire sortir de tes gongs ! )

    Je l ai toujours dit dans Sportvox et ici…même derriere un ecran la personalité des gens se decrypte facilement.

    Quand je pense a quelque chose (meme si cela a trait a de l ironie je l ecris ici) je ne parle pas des gens dans leur dos.

    C est tres degeulasse ton attitude…. Franchement ca ne vaut pas deux sous.

  3. avatar
    21 novembre 2013 a 22 h 45 min

    Armand n a que de la mauvaise foi ! Oooh oui monsieur Cullen

    Saison 2013 :

    Armand pronostique des le debut de RG la presence de Ferrer en finale face a Nadal ! Exemple de mauvaise foi

    Armand : pronostique la victoire de Murray a Wimbledon des les 8e finale : 2e exemple de mauvaise foi

    Armand dit des le mois de mars que Nadal finira N 1 atp : 3e exemple autre exemple de mauvaise foi

    Au final Armand fini meilleur pronostiqueur 2013 sur SPORTVOX : 4e exemple de mauvaise foi!

    Peux tu sortir tes statisques CULLEN ? Au final ne serai tu pas un peu jaloux par hasard ? sinon coment explique tu ta detestation au 1er dégré du 21e Armand du genre !

    Moi j en conclus que t es JALOUX et c est tellement evident.

    1) tu ne peux pas ( cela s est vu ) faire les analyses pointus que j ai faites (j ai dit que NOLE etait le losser de la saison vous m avez critiqué a present NOLE l a a demi mot reconnu !!!)

    2) tu ne peux rivaliser en prono avec Armand 21

    3) Mieux tu l attends au RUGBY (mais helas excuse moi de faire du SARKO que je deteste au passage : je deteste le sumo ! pour enerver l autre ! Je deteste le Rugby ! et c est peu etre pour cela que tu me tires dessus

    T inquiete le Rugby n aura jamais la ferveur du tennis Wilkinson ne sera jamais Nadal

  4. avatar
    21 novembre 2013 a 22 h 50 min

    Au final je dois conclure : ” l’abus de Rugby est dangeureux pour la santé , à consommer avec modération”

    • avatar
      22 novembre 2013 a 11 h 48 min
      Par Cullen

      Salut Armand,

      Faut pas te formaliser comme ça, y avait rien de bien méchant, j’ai même pris le soin de mettre un p’tit smile pour que tu comprennes bien que c’était dit sur un ton humoristique ( raté… ). Après, faut quand même reconnaitre que t’as une fâcheuse tendance à troller les articles consacrés au Tennis, où tu donnes rarement ton avis sur le sujet traité ( c’est encore le cas ici ), mais où tu préfères souvent commenter chaque point ou presque d’un tournoi de second rang. Alors c’est vrai que je suis moins prolifique que toi, mais il me semble malgré tout avoir donné mon point de vue sur la plupart des grands rendez-vous de la saison. Seulement, perdu au milieu de tes brillantes analyses où tu passes la plupart de ton temps à cracher ton venin sur Djokovic et les sportifs français, et au contraire, encenser Nadal, c’est vrai que c’est difficile de les distinguer.

    • avatar
      22 novembre 2013 a 12 h 08 min
      Par Cullen

      Ah… Et pis si tu t’intéressais un peu à ce que j’ai publié, tu verrais que je ne conteste pas du tout la présence de dopage dans le Rugby, et que ça fait au contraire partie de mes inquiétudes pour l’avenir de la discipline.

    • avatar
      22 novembre 2013 a 13 h 01 min

      Calme ta joie Armand, et parle de tennis au lieu de t’attaquer au rugby sans aucune raison…

      Pour rebondir sur ce que tu dis Cullen, c’est bien beau de vouloir faire jouer plein de joueurs différents… si tu joues juste pour participer.

      Dans le cas de la république Tchèque, de la Serbie (quand ni Troicki ni Tipsarevic ne sont dispos), de la Suisse, du Royaume-Uni et j’en passe, si tu veux avoir une chance de gagner tu te dois d’avoir des joueurs qui jouent les simples ET le double.

  5. avatar
    22 novembre 2013 a 7 h 41 min

    ouais, belle victoire des Tchèques, gloire à Stepanek.

    A armand, Murray a repris l’entrainement. On verra s’il revient aussi fort que Nadal. Je crois qu’il faudra compter sur lui et lui seulement pour mettre des bâtons dans les roues de Nole en Australie.

  6. avatar
    22 novembre 2013 a 7 h 47 min

    Sinon c’est vrai que c’est intéressant ce que font les Tchèques pour motiver Federer et Wawrinka.

  7. avatar
    22 novembre 2013 a 8 h 24 min
    Par cyril

    Bonjour, merci pour l’article.

    POur revenir sur le sujet de la Coupe Davis, c’est vrai que la blessure de Tipsarevic a tout changé et sans doute tracé de manière assez claire très tôt le déroulement des trois jours. En effet, je rejoins Prise Marteau, de fait très vite il est apparu clair que le double déciderait de tout. Je partage son avis sur la titularisation ou non de Djokovic en double. Et je trouve qu’on ne souligne pas assez la grande implication tous les ans de Berdych et de Stepanek en sachant que celui-ci , même moins performant toute l’année pour sa carrière, revient toujours bien dès qu’il s’agit de Coupe Davis et de moments décisifs.

    Cyril

  8. avatar
    22 novembre 2013 a 10 h 35 min

    Ah ah. Pauvre petit Armand qui a son petit cœur qui saigne pour une petite boutade

    Au passage, mauvaise foi et pronostic sont deux choses différentes ;)

    Pour ma part, j’ai retenu Armand Saison 2013 :
    - Simon ferait mieux de se réorienter car le tennis c’est pas pour lui
    - Djoko est une imposture
    - Sampras est une étoile filante

    Que d’article sur une compétition que je déteste.
    Outre l’ambiance exécrable, c’est moche de voir le nombre de titres qui se sont décidés sur des “affiches” digne d’un terrain n°10 de premier tour de GC :
    2013 Stepanek – Lajovic
    2012 Stepanek – Almagro
    2010 Troicki – Llodra
    2008 Verdasco – Acasuso
    2006 Safin – Acasuso
    2005 Ancic – Mertinak

    • avatar
      22 novembre 2013 a 15 h 57 min
      Par Cullen

      Pas trop d’accord sur ce point. La Coupe Davis n’est surement pas parfaite, son organisation est peut-être à revoir, mais elle offre en tout cas au public une autre vision du Tennis. J’aime bien l’ambiance très feutrée de Wimbledon mais de temps à autre, voir un court transformé en stade de football, ça fait du bien aussi. Dans de nombreux autres sports individuels, il existe des épreuves conçues pour créer un esprit d’équipe, c’est le cas en Escrime ou en Gymnastique notamment, alors il ne faut pas y voir là-dedans du nationalisme primaire, mais l’occasion pour les joueurs de se transcender pour autre chose que leur propre pomme, en l’occurrence leurs partenaires et même leur pays tout entier.

    • avatar
      22 novembre 2013 a 21 h 16 min

      A moitié d’accord. La Coupe Davis permet à des petits pays du tennis (République Tchèque et Serbie en l’occurrence) d’accueillir de grands moments de la saison. Elle transcende les joueurs et offre des moments d’émotion forts.
      Par contre, totalement d’accord sur le fait que la dernière rencontre du week-end est toujours la plus fade. Il faudrait changer l’ordre des rencontres, parce qu’on a le numéro 1 d’un pays dans chaque match du vendredi, puis le choc en ouverture le dimanche. Et quand la Coupe Davis se joue en dernier match, c’est toujours dommage de tomber sur des joueurs moyens. Mais l’ordre est commercial, c’est mieux pour la Coupe Davis d’avoir le choc entre les deux numéros 1 en match 4, parce que ça assure quasiment qu’il aura son importance. On est moins sûr de voir le match 5 avoir son importance que le match 4, et les organisateurs veulent être quasi-assurés que le match entre les meilleurs sera décisif ou presque.
      C’est dommage, ça gâche une partie du spectacle, parce qu’un Djokovic-Berdych en 5e match, ça aurait eu plus de gueule qu’un Stepanek-Lajovic. Enfin, on peut pas leur donner tort: Si les matchs avaient été inversés, la RTC l’aurait emporté en 4 matchs.

  9. avatar
    25 novembre 2013 a 11 h 19 min

    Je n’ai aucunement parlé de nationalisme ;)

    Moi ce qui me dérange le plus dans l’ambiance, c’est que cela ralenti fortement le match et qu’elle est disproportionnée.
    Déjà que je déteste voir Nadal mettre trois plombe à servir parce qu’il doit replacer son slip,
    Ajouter à ça un public aussi excité que pendant un but de coupe du monde, et ça à chaque point… Ça me fatigue prodigieusement.

    Il faut enfin accepter des commentateurs (outre le public) saluant les fautes directes adverses. Je me souviens avoir regardé un morceau de PHM – Youzhny 2002 et m’être bien marré après coup en repensant au commentateur annoncer qu’il fallait “rendre à César ce qui appartient à César” alors que le français menait 2 sets à 0

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter