• Grille TV beIN SPORTS
Gambardella : l’affiche de la finale est connue
Photo Panoramic

Gambardella : l’affiche de la finale est connue

Le 24 avril dernier, la ville de Libourne, en Gironde, accueillait les demi-finales de la Coupe Gambardella, qui ont vu s'opposer Monaco, Brest, Sochaux et Lens. Avec, à la clé, une place en finale au Stade de France, en lever de rideau de la prestigieuse Coupe de France.

Il est un peu plus de 14h ce dimanche après-midi à Libourne. La ville, d’ordinaire calme en ce jour de repos, frémit aujourd’hui d’une tendre excitation. Sur l’avenue de Verdun se massent plusieurs dizaines de supporters des clubs qui composent le dernier carré, mais également quelques amateurs du ballon rond. Il faut dire que Libourne est une ville qui a longtemps respiré le football, notamment à travers son club, le FC Libourne, indéniablement lié à l’histoire du football français. Longtemps pensionnaire de deuxième division, quart de finalistes de la Coupe de France en 2002, le club nord-girondin a suscité énormément de passion dans une région parfois plus amatrice de ballon ovale et a fini par s’inscrire durablement comme le deuxième club d’Aquitaine, derrière les intouchables Girondins de Bordeaux.

Ainsi, ce dimanche après-midi, il n’est pas compliqué de se faufiler, billet en main, dans les travées du stade Jean-Antoine Moueix, en cherchant le meilleur siège, au milieu des 3730 places assises, entouré par les bruits des conversations des spectateurs en tous genres qui commencent à s’installer: des membres du staff des équipes encore en lice aux familles qui font leur sortie dominicale, en passant par les anciens qui ressassent encore et toujours cette formidable épopée en Coupe de France il y a bientôt quinze ans, l’ambiance est festive et chaleureuse. Mais l’enjeu de la compétition n’est pas pour autant enterré. Dans la tribune de face, un kop brestois s’est installé, étendant drapeaux bretons et bannières rouges et blanches. Une petite dizaine de supporters monégasques sont éparpillés au coeur de l’enceinte. Les lensois et les sochaliens sont encore à la buvette, dans une ambiance très amicale et bon enfant. Il fait beau. La température est idéale. Toutes les conditions sont réunies pour avoir du beau spectacle.

Et ces deux demi-finales ont tenu leur rang. Elles ont offert deux fois 90 minutes d’opposition et d’occasions. Et bien que la logique ait à chaque fois été respectée, Brest et Sochaux ont longtemps essayé de la faire mentir. Mais Monaco et Lens ont su imposer leur supériorité et jouer de leurs talents (comme le jeune asémiste Kylian Mbappé, déjà buteur en Ligue 1) pour décrocher leur ticket pour le Stade de France. La France s’extasie devant la promesse de la finale entre le PSG et l’OM. Mais celle-ci vaudra également le détour.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter