• Grille TV beIN SPORTS
Rien de nouveau, la France ne sait pas jouer face à un bloc bas
Photo Panoramic

Rien de nouveau, la France ne sait pas jouer face à un bloc bas

Tenu en échec à Moscou face au Danemark (0-0), l’équipe de France, malgré sa qualification, n’a pas su venir à bout d’une équipe jouant très bas. Un constat récurrent qui laisse planer le doute quant à l’efficacité du 4-2-3-1 face à ce type d’équipes. Cependant, la prestation des Bleus est-elle une raison de s’inquiéter ?

Le 4-2-3-1 avec Griezmann derrière Giroud, pas idéal face à des blocs bas

C’est évident, la densité défensive danoise permettait de couper toutes les remises de Giroud pour Griezmann. Ce dispositif est censé permettre au n°7 de l’Atletico d’organiser les contres. Lorsque la France joue la possession dans la moitié de terrain adverse, le dispositif fait que Griezmann est dans la même zone que le buteur de Chelsea. De plus, les ailiers rentrent trop souvent dans l’axe, ce qui peut parfois amener six joueurs dans cette zone ! Un positionnement propice aux erreurs techniques et qui a facilité le travail défensif des vikings. Cependant, en contre cette mise en place permet aux Français d’exceller dans leur domaine préférentiel…

Pavard titulaire face à l’Argentine ? Aucun doute !

La performance médiocre de Djibril Sidibé n’a pas dû inquiéter Pavard, le jeune joueur de Stuttgart, par rapport à son nouveau statut de titulaire. Multipliant les imprécisions techniques et manquant d’inspiration pour accélérer le jeu, le Monégasque incarne bien le naufrage des Bleus. Pas très rassurant durant la préparation où il n’est pas exempt de tout reproche, notamment sur le but des Américains, Sidibé n’a visiblement pas retrouvé le niveau qui lui avait permis de se faire une place en équipe de France il y 2 ans de cela avec Monaco.

Dembélé et Fekir ont tenté mais furent trop seuls

Dembélé, l’attaquant du FC Barcelone, a souvent tenté par ses accélérations et ses transversales de fluidifier le jeu. Il s’est même essayé à un tir lointain à la suite d’une feinte de frappe efficace pour secouer ses coéquipiers. Mais le jeune Français n’a pas été épargné par de nombreuses imprécisions techniques. On commence à le connaître : un joueur ambitieux avec beaucoup de bonne volonté mais dont le jeu est pollué par de nombreuses erreurs techniques.

De son côté, Fekir a remplacé Griezmann peu après l’heure de jeu. Il a tout de suite su se mettre en avant et réveillé le stade Loujniki d’une frappe qui n’est pas passée loin de la lucarne de Schmeichel. Entreprenant, l’ancien Lyonnais a failli être récompensé, mais encore une fois le gardien danois s’est montré attentif. On aurait bien aimé le voir titulaire car ses entrées sont toujours bénéfiques pour les Bleus.

Milhan Kokar

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter