• Grille TV beIN SPORTS
Coupe du Monde : nos pronostics pour les huitièmes
Photo Panoramic

Coupe du Monde : nos pronostics pour les huitièmes

Voilà, les phases de poules c'est terminé et on ne peut pas dire qu'on se soit exalté devant la plupart des matchs, surtout devant ce triste France - Danemark où l'on s'est clairement endormi pour la première fois de la compétition. On en fait encore des cauchemars. On remercie les équipes qui sont venues en vacances et qui ne connaissaient pas la Russie. Vous êtes gentilles mais vous laissez désormais place à celles qui en veulent vraiment et qui n'ont qu'un rêve : remporter le titre. Parce que mine de rien, on se rapproche clairement du but en entamant cette deuxième partie de compétition. Plus que seize matchs et derrière tu peux mettre les bières à la cave. En attendant, sors-en une petite et viens déguster les pronos du Vestiaire du Sport pour ces huitièmes de finale.

Uruguay – Portugal

Le match qui sent la poudre rien qu’en y pensant. L’Uruguay a fini en tête de sa poule avec trois victoires en trois matchs. Pas franchement de quoi s’extasier quand tu as dans ton groupe l’Arabie Saoudite, l’Egypte et la Russie mais le boulot a été fait et bien fait et c’est bien là le principal. De son côté, le Portugal n’est pas passé loin de terminer premier de son groupe mais l’Espagne en a décidé autrement. Après un nul fabuleux entre les deux équipes, les Portugais se sont imposés sur la plus petite des marques face au Maroc avant de concéder le nul face à l’Iran en toute fin de match. On ne va pas se le cacher, dès que CR7 marche, c’est toute l’équipe qui décide de s’arrêter de jouer avec lui. Nul doute qu’il sera plus motivé à l’orée des huitièmes de finale. Un match qui sent la poudre donc entre une défense uruguayenne qui hait CR7 en sélection autant qu’en club, et une défense portugaise qui ne peut pas voir en peinture le vampire Luis Suarez. Autant vous dire que ça risque de boiser sévère dès les premières minutes, histoire de marquer son territoire.

Cependant, la rédaction est unanime et voit le Portugal passer sur le plus petit des scores. Un bon vieux 1-0 avec un but de l’inévitable CR7 après l’heure de jeu, histoire de bien casser les pattes de ses adversaires.

Espagne – Russie

On ne peut pas dire que l’Espagne ait rassuré depuis le début de la compétition. Après un excellent match nul contre le Portugal, les hommes de Fernando Hierro se sont imposés sur la plus petite des marques contre l’Iran avant d’accrocher un match nul in extremis contre le Maroc d’Hervé Renard. Pendant ce temps-là, la Russie a démarré la compétition par une manita (5-0 contre l’Arabie Saoudite), histoire de poser les bases, avant de s’imposer 3-1 contre l’Egypte. Le dernier match n’est pas réellement à prendre en compte tant l’entraineur avait recruté des coiffeurs et des jardiniers pour jouer le match. Résultat, une défaite 3-0 contre l’Uruguay qui n’apporte rien au débat.

Là aussi, la rédaction est unanime. Désolé pour toi Vladimir mais à moins d’apporter une valise remplie de billets à l’arbitre avant le match, ton équipe ne verra pas la couleur des quarts de finale. On voit bien une victoire 2-0 des Espagnols avec un but en première mi-temps de Diego Costa et un deuxième sur corner de Sergio Ramos, histoire de rappeler qu’il n’est pas le patron de cette équipe pour rien.

Croatie – Danemark

Toujours un bonheur de parler de ce genre de matchs où 99% de la population mondiale n’est pas capable de citer le nom d’un seul joueur du Danemark. La Croatie, qui fait figure de favorite pour ce Mondial, a empilé ses adversaires comme des bouts de porcs que l’on met sur une brochette avant de les faire cuire au barbecue. Trois victoires en trois matchs pour la famille IC (Modric, Mandzukic, Kovacic et j’en passe). Mais on retiendra surtout la claque infligée à l’Argentine (3-0) qui fait que l’on pense, à juste titre, que la Croatie est un adversaire redoutable. Coup de bol pour nos Bleus, ils se retrouvent dans l’autre partie de tableau. On ne pourrait les retrouver qu’en finale, et nul doute que Didier Deschamps appellera son pote Lilian Thuram pour qu’il lui donne la recette du doublé. Du côté du Danemark, la logique est respectée puisqu’au classement FIFA, c’est lui qui devait se qualifier avec la France. Après une victoire inaugurale contre le Pérou (1-0), les Danois ont enchainé deux matchs nuls, d’abord 1-1 contre l’Australie puis contre la France lors de cette purge monumentale qui restera comme le premier 0-0 de la compétition.

La rédaction est une nouvelle fois unanime, en même temps l’affiche le permet, et voit la Croatie s’imposer. Mais, parce qu’il y a un “mais”, les rédacteurs du LVS vont être beaucoup moins entreprenants que certains sur leur LotoFoot. Ils voient une victoire 1-0 grâce à un avion téléguidé de Modric dans le dernier quart d’heure. Pourquoi ? Parce que les Danois ont montré qu’ils pouvaient et savaient très bien défendre.

France – Argentine

La première grosse affiche de ces huitièmes de finale. Et manque de bol, ça tombe sur nos petits Français. En même temps, on ne peut pas demander le beurre, l’argent du beurre… et le lait de la crémière. On ne pouvait pas éviter la Croatie et l’Argentine, il fallait au moins s’en prendre une. Nos petits Français se sont qualifiés par la petite porte, on ne va pas se le cacher. Au niveau des prestations et du jeu déployé lors des trois matchs de poules, on ne peut pas dire que l’on est rassuré quand on voit se dresser l’Argentine, bien qu’un peu grippée, de Lionel Messi. Après une première victoire dans la douleur face à l’Australie, les Bleus se sont une nouvelle fois imposés contre le Pérou sur la plus petite des marques avant de nous offrir une magnifique purge contre le Danemark, lui aussi déjà qualifié. Côté argentin, c’est encore moins flatteur avec un nul inaugural contre l’Islande puis une défaite 3-0 contre la Croatie. Mais les Argentins se sont remis à l’endroit grâce à leur victoire contre le Nigéria 2-1 et le premier but de Messi dans la compétition. Pas forcément de bon augure de voir la Pulga commencer à empiler les buts juste avant de les affronter.

Pour la première fois, la rédaction se divise. On n’est pas si chauvin que ça dans les bureaux du Vestiaire du Sport. Alex voit l’Argentine passer parce que Messi reste Messi et qu’une accélération lui suffit pour mettre toute une défense dans le vent. Même la paire Umtiti – Varane ne fera pas le poids selon lui. A l’inverse, Paul voit une victoire de la France parce que l’Argentine, malgré un dernier match plutôt séduisant, est loin d’être guérie. Griezmann va se réveiller et faire taire les critiques.

Suède – Suisse

Encore une affiche qui ne fait pas franchement rêver sur le papier mais que voulez-vous, on ne pouvait pas savoir que l’Allemagne allait finir à une bien triste quatrième place dans sa poule et ne pas voir les huitièmes de finale pour la première fois depuis 90 ans. Ce sera donc les jaunes et bleus contre les rouges et blancs. La Suède a impressionné tout le monde dans ce Mondial, d’abord en prenant le meilleur sur la Corée du Sud puis en perdant d’un rien contre la grande Allemagne avant d’écraser le Mexique lors de son troisième et dernier match. Grâce à cette victoire, les Suédois, qui se sont payés le luxe de se priver de Zlatan Ibrahimovic, ont fini premiers de leur groupe et évitent donc le Brésil dès les huitièmes de finale. Pour la Suisse, c’est un bilan un peu plus mitigé. Après un nul inaugural contre le Brésil de Neymar, les petits Suisses se sont imposés dans la douleur contre la Serbie avant de concéder le nul contre le Costa Rica en toute fin de match. La dynamique est pour les meubles Ikea.

La rédaction se divise une nouvelle fois, comme quoi le football n’est vraiment pas une science infuse. Paul voit une victoire de la Suède parce que les mecs sont quand même mieux armés et ont vraiment fait meilleure impression. Alex voit la Suisse passer par la petite porte, à l’expérience on pourrait dire, même si la Nati n’a jamais vraiment brillé dans les grandes compétitions internationales.

Brésil – Mexique

Elle sent bon cette affiche. On ne sait pas pour vous, mais nous on a hâte de voir ce que vaut vraiment le Mexique. On a déjà eu une petite idée en les voyant s’imposer contre l’Allemagne à la surprise générale, puis en battant la Corée du Sud mais on ne vous cache pas qu’on est un peu redescendu de notre étoile, comme tous les supporters mexicains d’ailleurs, après la taule qu’ils ont pris lors du dernier match contre la Suède. Les mecs avaient un boulevard pour finir en tête et ils se retrouvent à défier le Brésil dès les huitièmes, c’est quand même vachement dur. Le Brésil, de son côté, n’a pas forcément été impressionnant mais a fait le boulot. Après un nul contre la Suisse, ils se sont imposés contre le Costa Rica puis contre la Serbie. Les Brésiliens montent en puissance et on ne peut que s’inquiéter de les voir arriver en huitièmes de finale avec le plein de confiance après leurs deux victoires consécutives… d’autant plus que derrière, Thiago Silva est semble-t-il guéri du 7-1 contre l’Allemagne en 2014 et a été impressionnant lors du dernier match contre la Serbie. Si l’attaque va bien et que la défense ne prend plus de but, ça va commencer à devenir compliqué pour les adversaires.

La rédaction se fait un gros câlin et est de nouveau unanime. Le Brésil va passer sans encombre le prochain tour et commencera réellement sa Coupe du Monde à partir des quarts de finale. 

Belgique – Japon

C’est certainement l’équipe qui a le plus impressionné pendant cette phase de poules. Avec trois victoires en trois matchs et vu le niveau de jeu déployé, les Diables Rouges font figure de favoris pour lever la prochaine Coupe du Monde le 15 juillet prochain. 3-0 contre le Panama, 5-2 contre la Tunisie et 1-0 contre l’Angleterre, what else ? Les mecs sont chauds comme la braise, prêts à en découdre avec le Japon. On attendait la Pologne et la Colombie dans ce groupe et ce sera finalement le pays du soleil levant. Ceci dit, ils n’a pas volé sa place. Le tournant, c’est le premier match lorsque les Japonais ont réussi à battre à la surprise générale des Colombiens rapidement réduits à dix. Les deux derniers matchs, contre le Sénégal et la Pologne, se sont ponctués respectivement par un nul et une défaite… et c’est finalement grâce à un plus faible nombre de cartons jaunes que les Japonais se retrouvent dans la lumière. Les Sénégalais pleurent encore d’ailleurs d’avoir pris trop de biscottes au beurre. Si on leur avait prédit le futur, je pense qu’ils se seraient un peu calmés sur les tacles au genou. Tout ça pour dire qu’on connait déjà un qualifié pour les quarts, celui-là il est sûr et certain, pas de surprise en vue.

La rédaction est unanime et vote pour une large victoire de la Belgique 3- 0. Un bon échauffement avant d’affronter, si la logique est respectée, le Brésil en quart de finale. Un match dont tout le monde rêve parce que des retrouvailles Meunier – Neymar, ça vaut le coup… ou pas.

Colombie – Angleterre

La Colombie avait très mal négocié son entrée dans la compétition avec une défaite horrible contre le Japon. Elle s’est ensuite bien reprise en enchainant deux victoires consécutives contre le Sénégal et la Pologne. Alors oui messieurs, les Colombiennes sont magnifiques dans les tribunes mais n’oubliez pas que sur le terrain, il y a Radamel Falcao, James Rodriguez, Quintero et consorts qui commencent à vraiment bien sentir le ballon. Côté anglais, on était habitué à les voir se ridiculiser dans les grandes compétitions, mais cette fois-ci les joueurs d’outre-Manche ont mis les petits plats dans les grands. Les coéquipiers d’Harry Kane ont fracassé le Panama après avoir battu la Tunisie, mais ont perdu leur dernier match contre la Belgique. Finalement, un mal pour un bien puisque leur partie de tableau est beaucoup plus abordable que l’autre. Encore faut-il faire le boulot contre les jaunards.

La rédaction se divise une dernière fois et part en se faisant la gueule. Paul voit une victoire de la Colombie 2-1 tandis qu’Alex vote pour une victoire anglaise.

On espère que vous avez pris du plaisir à nous lire et que vous vous ferez des milliards en nous écoutant. En attendant, on vous laisse avec le programme de ces huitièmes parce que le week-end risque d’être ensoleillé à l’extérieur, mais pas chez vous, parce qu’il y aura un sacré reflet dans le téléviseur, alors ça sera bière-canapé-volets fermés et portable éteint pour pas se faire ennuyer par la copine qui voudra prendre l’air.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter