• Grille TV beIN SPORTS
Bundesliga : le point à la trêve (1/2)
Photo Panoramic

Bundesliga : le point à la trêve (1/2)

La Bundesliga ne reprend que le 12 janvier. Avant la reprise, petit bilan du championnat d'Allemagne club par club à la trêve. Focus du Bayern Munich jusqu'à Augsbourg.

1. Bayern Munich (41 points)

Une fois de plus, le Bayern survole la Bundesliga et ne laisse que des miettes à ses concurrents. Et pourtant, le club bavarois comptait début octobre un retard de cinq points sur Dortmund. C’était juste après l’éviction de Carlo Ancelotti, contesté par ses joueurs et limogé à l’issue d’une défaite 3-0 contre le PSG en Ligue des Champions. Vint alors “Don Jupp” Heynckes, le coach auteur du triplé en 2013. Ce dernier a insufflé une nouvelle dynamique aux Bavarois qui leur a permis de mettre la concurrence loin derrière. Toujours emmenée par le diabolique Robert Lewandowski (16 buts), la formation bavaroise a aussi assisté à l’éclosion de Corentin Tolisso. L’ex-Lyonnais a démontré toutes ses qualités et est devenu l’un des chouchous des supporters.

2. Schalke 04 (30 points)

On n’attendait pas le FC Schalke à pareille fête, et encore moins dauphin du Bayern à mi-parcours. La formation de Gelsenkirchen a notamment montré de belles ressources mentales, à l’image du derby de la Ruhr lors duquel elle a su remonter un écart de quatre buts pour tenir en échec le Borussia Dortmund (4-4). Le grand artisan du succès se nomme Domenico Tedesco. Le jeune entraîneur germano-italien (32 ans) s’appuie sur un jeu loin d’être le plus flamboyant outre-Rhin qui prime l’efficacité. Tedesco peut aussi s’appuyer sur des joueurs d’expérience (Fährmann, Naldo, Bentaleb, Stambouli, Burgstaller) ainsi que de prometteurs jeunes (McKennie, Meyer, Goretzka, Embolo, Harit). Le franco-marocain, arrivé en provenance du FC Nantes, s’est tout de suite adapté à la Bundesliga et fait partie des révélations de la saison.

3. Borussia Dortmund (28 points)

Le début de saison du BVB en championnat était incroyable : 6 victoires et 1 nul en sept rencontres, deux buts encaissés, vingt-et-un marqués, une différence de buts (+19) historique à ce stade de la compétition. Bref, alors que le Bayern paraissait en difficulté, tout laissait penser que l’équipe de Peter Bosz allait glaner le titre. Et puis patatras. De manière inexpliquée, les partenaires de Pierre-Emerick Aubameyang entament une chute libre ; conséquence d’une série de huit matchs sans victoire qui sera fatale au technicien néerlandais. L’exemple le plus frappant est le derby de la Ruhr. Dortmund mène 4-0 après vingt-cinq minutes mais ne l’emporte pas (4-4). Peter Stöger arrive alors au chevet de Dortmund qui retrouve sous les ordres du coach autrichien le goût de la victoire, ainsi qu’une place sur le podium.

4. Bayer Leverkusen (28 points)

Autre surprise de cette saison 2017-2018, l’équipe dirigée par Heiko Herrlich. Après une saison bien décevante, le Bayer Leverkusen est de retour au premier plan dans le championnat d’Allemagne. Portée par Kevin Volland (meilleur buteur allemand de Bundesliga) ainsi que par l’international jamaïcain Leon Bailey, ou encore le talentueux Julian Brandt, l’équipe régale les habitués de la Bay Arena. Et cela pourrait bien perdurer. En effet, n’étant pas qualifiée pour une coupe d’Europe, la formation de Rhénanie n’a donc qu’un seul match par semaine, ce qui peut constituer un avantage par rapport à ses concurrents directs.

5. RB Leipzig (28 points)

Cette saison devait être celle de la confirmation pour Leipzig. Ralph Hasenhüttl a eu la chance de pouvoir une nouvelle fois compter sur les éléments moteurs de l’an passé tels Timo Werner, Emil Forsberg ou encore Naby Keita. Le premier nommé confirme ses dispositions à quelques mois du Mondial en Russie. En plus de cela, le mercato a été réussi avec les arrivées de Bruma, Kevin Kampl et Jean-Kévin Augustin, même si ce dernier manque encore de régularité et a été récemment recadré par le staff. Cependant, le RasenBallsport a connu une période délicate en cette fin d’année, marquée par l’élimination en Ligue des Champions ainsi que des résultats moyens en championnat. Leipzig va donc profiter de la trêve pour repartir de plus belle en 2018.

6. Borussia Mönchengladbach (28 points)

Encore une belle surprise. Arrivé en cours de saison l’an passé, Dieter Hecking a su bâtir une équipe performante pour jouer les places européennes lors de cet exercice 2017-2018. Le principal argument du Borussia est son trio offensif, composé du Brésilien Raffael, du Belge Thorgan Hazard ainsi que du capitaine Lars Stindl. Mais l’ex-coach de Wolfsburg peut aussi s’appuyer sur Matthias Ginter, Jannik Vestergaard voire Christopher Kramer. Mönchengladbach a pu alterner le bon (succès de prestige face au Bayern) et le moins bon (revers contre Wolfsburg et Fribourg) mais pourra compter sur l’indéfectible soutien de ses supporters pour accomplir sa quête.

7. TSG Hoffenheim (26 points)

Les lendemains de succès sont toujours difficiles à digérer et Hoffenheim n’échappe pas à la règle. Vaincu par Liverpool lors du tour préliminaire de la Ligue des Champions, le TSG a également pris la porte en Ligue Europa. En dépit d’un succès à domicile contre le Bayern lors de la 3ème journée, Julian Nagelsmann et ses hommes ont fait preuve de beaucoup trop d’inconstance dans leurs résultats pour espérer une meilleure position au classement. Pour ne pas arranger les choses, Sandro Wagner va quitter Hoffenheim pour rejoindre le Bayern Munich cet hiver. Pour le moment, Mark Uth porte sa formation mais le Néerlandais est en fin de contrat cet été. Un grand chantier s’annonce, probablement sans Nagelsmann, cité du côté du Bayern puis du Borussia Dortmund.

8. Eintracht Francfort (26 points)

Finaliste de la coupe d’Allemagne l’an passé, Francfort avait pour objectif cette saison de tenter de décrocher un strapontin européen. Longtemps en course lors du dernier exercice, l’équipe de Niko Kovac avait décroché à quelques encablures de la fin du championnat. En accusant un simple retard de deux points sur le sixième, l’Eintracht peut de nouveau croire en la possibilité de jouer une compétition continentale. Et ce en partie grâce à son buteur, Sébastien Haller. Pour sa première saison en Allemagne, le Français a trouvé à six reprises le chemin des filets et a notamment remporté le “Tor des Monat” (but du mois) grâce à une bicyclette contre Stuttgart.

9. FC Augsbourg (24 points)

Confortablement installé en milieu de tableau, le club bavarois devrait passer une saison tranquille. Cependant, avec quatre points de retard sur le sixième, Augsbourg pourrait-il jouer les trouble-fêtes dans la course à la C3 ? L’entraîneur bavarois, Manuel Baum, compte parmi son effectif des joueurs fréquemment décisifs à l’instar de l’international islandais Alfred Finnbogason (troisième meilleur buteur de Bundesliga), Michael Gregoritsch, ainsi que Philipp Max, actuel meilleur passeur du championnat d’Allemagne (10 offrandes). Il ne faut également pas oublier le milieu brésilien Caiuby, l’une des découvertes de l’exercice.

A suivre…

  1. Pingback: Bundesliga : le point à la trêve (1/2) - Arcobaleno Sport

  2. Pingback: Bundesliga : le point à la trêve (2/2) - beIN SPORTS Your Zone - Partagez votre passion et votre expertise du sport

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter