• Grille TV beIN SPORTS
Les adversaires des Bleus au Mondial brésilien
Photo Panoramic

Les adversaires des Bleus au Mondial brésilien

Placée dans le groupe E avec la Suisse, l’Équateur et le Honduras, l’Équipe de France de football a une nouvelle fois hérité d’un groupe abordable pour le prochain Mondial.

Placée dans le groupe E avec la Suisse, l’Équateur et le Honduras, l’Équipe de France de football a une nouvelle fois hérité d’un groupe abordable pour le prochain Mondial. Groupe piège ou groupe de la chance ? Avant de se prononcer, regardons de plus près qui sont vraiment les adversaires des Bleus.

Les Bleus bénéficient d’un tirage plutôt clément par rapport aux autres groupes de la compétition. Cependant, le passé nous a appris qu’un groupe supposé abordable n’était pas gage de qualification. Pendant la Coupe du monde 2002, l’Équipe de France, tenante du titre, compte parmi ses rangs le meilleur buteur du championnat de France (Djibril Cissé), du championnat anglais (Thierry Henry) et du championnat italien (David Trezeguet). Archi favoris, les Tricolores se font piteusement éliminer d’un groupe pourtant à leur portée, composé du Sénégal, de l’Uruguay et du Danemark. En 2010, rebelote. La France hérite de la tête de série la plus faible du chapeau 1, à savoir l’hôte de la compétition : l’Afrique du Sud. Son groupe est complété par l’Uruguay et le Mexique. Avec de nombreux problèmes extra-sportifs que tout le monde connait par cœur, les Français passent clairement à côté de leur compétition. Désormais, avec toutes ces désillusions, il est tout à fait normal de se méfier d’un groupe qui parait “facile”. La France peut s’extirper de ce groupe, à condition de livrer des matchs du même calibre que celui face à l’Ukraine, lors du barrage retour. Regardons maintenant de plus près le profil des adversaires des Bleus.

La Suisse, tête de série du groupe

8ème au classement FIFA et tête de série du Mondial, les Suisses font figure de favori dans ce groupe avec la France. Invaincus lors des éliminatoires avec 7 victoires et 3 matchs nuls, les Helvètes ont toutefois fini leader d’un groupe relativement faible (l’Islande a fini du 2ème du groupe à 7 points des Suisses). La Nati est constituée de joueurs à la fois expérimentés (Lichsteiner, Behrami, Inler, Barnetta) mais aussi de jeunes espoirs ayant notamment remporté le Mondial U17 2009 et l’Euro espoirs 2011 (Shaqiri, Xhaka, Seferović). Sous la houlette du technicien allemand Ottmar Hitzfeld, la Suisse tentera de faire mieux qu’en 2010, éliminée au premier tour après avoir battu les futurs champions du monde espagnols (0-1) lors du premier match de la compétition. La Suisse a déjà eu l’occasion d’affronter les Bleus lors de la Coupe du monde 2006 mais le match s’était soldé par un match nul (0-0).

L’Équateur, le danger sud-américain

23ème au classement FIFA, l’Équateur a terminé 4ème de son groupe de qualification, à 7 points du leader argentin et à 5 points du dauphin colombien. Emmenée par son milieu offensif mancunien Antonio Valencia, la Tri tentera de se hisser en 8ème de finale, comme elle l’avait fait lors de l’édition 2006 en Allemagne. L’équipe n’a certes, pas le niveau d’un Brésil ou d’une Argentine, mais la sélection équatorienne reste invaincue à domicile durant sa campagne de qualifications (7 victoires et un match nul), preuve du bon niveau de l’Équateur à échelle continentale. Sous la direction du sélectionneur colombien Reinaldo Rueda, les Équatoriens voudront également faire bonne figure en rendant hommage à leur attaquant Christian Benítez, décédé le 29 juillet dernier au Qatar, suite à un arrêt cardiaque. L’Équateur a rencontré une seule fois la France et c’était en amical, juste avant l’Euro 2008. Les Bleus s’étaient imposés 2-0, avec un doublé de l’ex-stéphanois Bafétimibi Gomis.

Le Honduras, l’inconnu du groupe

Pour sa 3ème participation à une Coupe du monde, le Honduras estime que ce tirage aurait pu être pire. La sélection hondurienne compte sur son milieu défensif de Stoke City, Wilson Palacios, pour faire mieux qu’en 2010 (éliminée avec 1 point au compteur, sans marquer de but). Los Catrachos (surnommés ainsi au Honduras) ont fini 3ème de leur groupe de qualifications, à 7 points du leader états-unien mais à 4 points devant le Mexique de “Chicharito”. Après s’être offert les deux épouvantails de la zone CONCACAF (sur le score de 2-1 à chaque fois), les Honduriens n’ont rien à perdre et joueront crânement leur chance durant le Mondial brésilien. 41ème au classement FIFA, le Honduras est l’équipe la plus faible de ce groupe. Prudence tout de même car la France n’a jamais affronté cette équipe d’Amérique centrale.

Les Bleus débuteront le Mondial face au Honduras le 15 juin, à Porto Alegre. Ils enchaineront face à la Suisse le 20 juin à Salvador de Bahia et termineront leur phase de poules 5 jours plus tard face à l’Equateur, au Maracanã de Rio.

Soufiane Reguig

  1. avatar
    10 décembre 2013 a 13 h 24 min

    Mea culpa : la Suisse a terminé finaliste de l’Euro Espoirs 2011, et non pas vainqueur.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter