• Grille TV beIN SPORTS
La confirmation des Reds
Photo Panoramic

La confirmation des Reds

Après une excellente saison, ponctuée par une finale de Ligue des Champions perdue face au Real Madrid (3-1) et une quatrième place synonyme de qualification pour la prochaine Coupe d'Europe, le début du mercato réalisé par les Reds permet aux fans de se mettre à rêver de gagner la Premier League. Souvenir de 1990. Et pourquoi pas réaliser le même parcours cette année en Champions League. En reconquête.

La quête suprême

La saison 2017/2018 restera inoubliable pour les supporters d’Anfield. Leur trio d’attaque a secoué toute l’Europe, arrivant jusqu’à faire chuter des grandes écuries européennes en commençant par Porto, puis Manchester City et enfin l’AS Roma. Avant de craquer en finale face à l’intraitable Real Madrid. Déception. Mais de l’espoir, beaucoup d’espoir. Les dirigeants l’ont bien compris et n’ont pas hésité en ce début de mercato à sortir le chéquier afin de s’offrir quelques rouages dans le but de compléter un effectif déjà bien huilé.

Jürgen Klopp l’expliquait lui-même, « Gagner c’est l’étape suivante, nous devons y être prêt ». Et cela passe par un travail sur la « profondeur de l’équipe parce que nous en avons besoin (…). Si nous voulons gagner quelque chose, ce sera avec 25 joueurs », estimant que, lors des compétitions précédentes, son équipe n’était pas assez complète pour aller chercher un titre et cette profondeur d’effectif leur a été préjudiciable. Il est désormais impossible de dissimuler leur ambition avec une manne financière d’environ 200 millions d’euros dépensés pour le moment sur le marché des transferts.

« Multiplier » pour mieux régner

Le mercato était à peine lancé que les Reds étaient déjà inarrêtables. De nombreux postes ont été renouvelés, complétés ou doublés. Le poste le plus controversé de l’effectif était celui de gardien de but pour les pensionnaires d’Anfied, notamment après la défaite contre le Real causée en partie par les bourdes de Karius. Alors que le technicien allemand était monté au créneau pour défendre son protégé « Loris est un gardien de but exceptionnel. C’est la vérité. Rien d’autre », son club vient de frapper fort en signant dernièrement le gardien titulaire de la Seleçao lors de la dernière Coupe du Monde, Alisson Becker pour plus de 60 millions d’euros hors bonus. 75 en tout et pour tout. Le gardien le plus cher de l’histoire. Pour le moment. Karius si exceptionnel ? Pas si incontournable pour être finalement remplacer.

Et cela est loin d’être leur premier fait d’arme sur le marché. Plusieurs retouches au milieu de terrain ont été effectué avec l’achat de Naby Keita l’an dernier mais venant tout juste de débarquer après avoir été prêté une saison dans son club d’origine, Leipzig. Ce dernier semble être destiné à trouver une place au cœur de l’entrejeu des Reds.

Autre joueur à rejoindre le bord de la Mersey en début de mercato, l’ex-monégasque, Fabinho. Une place de titulaire indiscutable semble compliquée avec un milieu de terrain déjà bien fourni. Le capitaine de la sélection anglaise Henderson, ainsi que Milner et donc Keita devrait composer cet entrejeu à trois. Alors qu’il restera tout de même sur le côté Adam Lallana, Wijnaldum et donc Fabinho. Sans compter Oxlade-Chamberlain, blessé pour quasiment la totalité de la prochaine saison. Pour l’ancien monégasque, de bonnes prestations lui permettraient d’acquérir une place au sein de ce collectif. Ou une place importante dans la rotation afin de reposer les cadres lors de compétitions plus « mineures » comme la League Cup ou la F.A. Cup.

Enfin la dernière retouche se situe en attaque. Bien sûr, le trio qui a affolé l’Europe l’an dernier – Salah, Firmino, Mané – semble être reconduite car aucun départ n’est à déplorer pour ces trois stars pour le moment. D’autant plus que l’égyptien et le brésilien ont signé tous deux un contrat longue durée avec Liverpool. Il manquait donc plus qu’un renfort capable de soulager les trois flèches de devant, et de prendre la place de joker de joueurs comme Sturridge trop souvent blessé et Origi peu utilisé. Les Reds l’ont trouvé pour un prix loin d’être exorbitant, l’international suisse, auteur d’une belle Coupe du Monde avec sa sélection, Xherdan Shaqiri. Durant la compétition, l’helvète semblait particulièrement en forme, ce qui a donc attiré l’œil de Liverpool, qui semble en faire son joker en sortie de banc.

Pourtant, malgré toutes ces recrues, leur mercato semble loin d’être terminé lorsqu’on sait que le transfert de Nabil Fekir a été avorté avant le début de la Coupe du Monde. Le club reste à l’affût dans ce dossier pour le faire signer. D’autres rumeurs apparaissent pouvant compléter un mercato déjà bien chargé, digne des écuries les plus dépensières à l’instar des deux clubs de Manchester. Par exemple, une rumeur provenant du journal turc Aspor explique que Liverpool aurait trouvé un accord avec le joueur du Besiktas et récent finaliste de la Coupe du Monde avec la Croatie, Domagoj Vida. Il pourrait ainsi reformer la défense centrale rigoureuse en club avec son compatriote Dejan Lovren. qui a réussi à amener les Croates où peu les attendait.

Le jeune milieu offensif de Dortmund Christian Pulisic est lui aussi sur les tablettes de Liverpool et cela depuis de nombreux mois. Ce dernier est très apprécié par Jürgen Klopp étant donné que le technicien a eu sous ses ordres le jeune américain lors de son passage dans le club de la Rhur « J’aime Christian (…). C’est un joueur fantastique et il mérite les louanges qui lui sont faites ».

Avec l’arrivée des recrues et d’éventuelles prochaines, l’effectif paraît taillé pour le titre, empilant les grands joueurs à chaque poste. Le club ambitionne. Les adversaires s’y attendent. José Mourinho le premier. Comme à son habitude, le technicien portugais a mis la pression sur son compère en conférence en expliquant qu’avec autant d’argent dépensé lors du mercato, les Reds seront attendus pour gagner la Premier League. D’autant plus que, par le passé, Jürgen Klopp se plaignait de la tournure des mercatos, avec des prix de plus en plus exorbitants, et se défendait de ne pas pratiquer cette méthode. Et pourtant, une année plus tard, 200 M d’euros viennent d’être dépensés, 80 lors du dernier mercato hivernal. La tendance semble avoir changer dans la tête du technicien allemand. Être proche du succès ferait-il pousser des ailes pour atteindre les sommets ?

En attente de départs

Autant d’arrivées créent forcément des embouteillages à certains postes. Alors l’heure est au dégraissage à Anfield. Pourtant dans ce sens, l’été est beaucoup plus calme, même si quelques joueurs ont quand même quitter les bords de la Mersey.

Au poste de gardien, cinq portiers se partageaient la place avec l’arrivée d’Alisson. Alors les deux derniers gardiens dans la hiérarchie ont quitté le club, notamment Danny Ward qui a pris la direction de Leicester pour 14 M d’euros et a légèrement renfloué les caisses. Le cinquième gardien Adam Bogdan est lui parti libre. De plus, comme expliquer précédemment, Loris Karius est vraisemblablement en train de perdre sa place dans les cages Reds. Ce dernier réfléchirait donc à un départ, en attendant de voir si un club lui fera confiance après ses bourdes en finale ou encore durant les matchs de préparation. Le nouveau troisième gardien dans la hiérarchie Simon Mignolet semblerait lui aussi autorisé à partir si ce dernier le désire. Un été mouvementé dans les cages.

Pour le reste, peu de joueurs sont partis. Emre Can s’est engagé librement pour la Juventus et Jon Flanagan est lui aussi parti librement aux Glasgow Rangers.

Pour les prochains joueurs, cela ne serait tarder. En effet, plusieurs joueurs ne seraient plus dans les papiers du coach pour la prochaine saison.

C’est le cas notamment pour un ancien pensionnaire de Ligue 1 qui semble lui aussi sur le départ, Divock Origi. Le club aimerait en tirer aux alentours de 30 M d’euros, alors que le jeune belge chercherait toujours à percer Outre-Manche. Valence suivrait ses performances.

Enfin plusieurs autres joueurs ne sont plus en odeur de sainteté. C’est le cas pour Danny Ings, qui ne fait pas partie de la tournée américaine. Marko Grujic serait lui suivi par la Lazio Rome. Sheyi Ojo ainsi que Lazar Markovic sont eux-aussi placés sur la liste des transferts. Au total, les Reds espèrent tirer de ses indésirables plus de 100 M d’euros. De quoi rembourser la moitié des dépenses réalisées lors de ce mercato. Ou au contraire, acheter de nouveaux joueurs de haut niveau pour avoir une équipe la plus compétitive possible.

Rien de tel pour nourrir de grandes ambitions. Jürgen Klopp le sait « Les grandes équipes, il faut les construire. Cela signifie rester ensemble, ajouter quelques éléments et franchir un nouveau palier. » De bonne augure pour les supporters des Reds qui auront comme un sentiment de déjà vu lors des grandes soirées européennes. Car après avoir atteint la finale de la précédente Ligue des Champions, le prochain palier serait-il de soulever la Coupe aux grandes oreilles ? Ou de soulever le trophée du championnat le plus réputé du monde ? Suspense.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter