• Grille TV beIN SPORTS
Lyon, Marseille et Nice : quel combat en Europa League ?
Photo Panoramic

Lyon, Marseille et Nice : quel combat en Europa League ?

Trois mois après avoir vu Manchester United triompher en finale contre l'Ajax, la Ligue Europa effectue son grand retour ce jeudi. La petite sœur de la Champions League aura une légère connotation « frenchie » avec trois clubs de l'élite présents pour cette nouvelle édition. L'OL, l'OM et l'OGCN représenteront les couleurs de la France. Mais jusqu'où ces trois équipes peuvent-elles aller ? Ont-elles les moyens d'aller inscrire leur nom au palmarès de la C3 ? Ou du moins d'y faire bonne figure ?

L’Olympique de Marseille (Groupe I)

Absent de toute compétition européenne l’année dernière, l’OM retrouve l’Europa League cette saison après s’être défait des Belges du KV Ostende (4-2, troisième tour préliminaire) et du club slovène de Domzale (4-1, barrage). Et pour apporter une première pierre à l’édifice de l’OM Champions Project, les dirigeants marseillais pourraient placer leurs espoirs dans cette compétition. D’autant plus que le club phocéen a bénéficié d’un tirage plutôt clément avec le FC Salzburg, le Vitoria Guimaraes et Konyaspor comme adversaires dans sa poule.

Pour espérer réaliser un beau parcours, Rudi Garcia pourra compter sur un effectif satisfaisant d’un point de vue quantitatif. L’ancien entraîneur de la Louve dispose en effet d’un nombre de joueurs assez conséquents, une arme pour réussir à alterner entre Coupe d’Europe et championnat. Mais se pose maintenant la question de l’aspect qualitatif, surtout pour la défense olympienne. Cette dernière est actuellement une grande interrogation. Loin d’être rassurante et trop souvent dépassée, l’arrière-garde de l’OM pose problème. Avec une charnière centrale Rami-Rolando en perdition et un couloir gauche (composé d’Evra et d’Hubocan) en difficulté dans la profondeur, l’optimisme n’est pas de mise. Encore moins après la prestation très inquiétante de la nouvelle recrue Aymen Abdennour, d’ailleurs sorti sur blessure lors de la défaite 3-1 contre le Stade Rennais.

L’arrière-garde étant bien trop fébrile, le milieu et l’attaque devront se transcender pour tirer le collectif vers le haut. Cela tombe à pic : l’OM possède des joueurs de talent dans ces secteurs. L’entrejeu, composé du prometteur Maxime Lopez, de l’expérimenté Luiz Gustavo et de l’excellent Morgan Sanson, a de quoi poser quelques soucis à ses adversaires. L’unique bémol à relever est le manque de profondeur sur le banc avec les seuls Zambo Anguissa et Grégory Sertic comme remplaçants. L’attaque, elle, ne connaît pas la même « pénurie » avec six joueurs à vocation offensive dans ses rangs (Thauvin, Payet, Germain, Njie, Mitroglou et Ocampos). Il faudra cependant que ces hommes-là soient plus constants dans leur performance pour réussir à hisser le fanion marseillais le plus haut possible dans cette Europa League.

Leurs chances : un quart de final peut sembler envisageable si Rudi Garcia décide de jouer cette compétition à fond. Mais il sera compliqué d’aller plus loin.

 

L’OGC Nice (Groupe K)

Les Niçois ne gardent pas un très bon souvenir de leur expérience en Europa League la saison passée. Éliminé dès les phases de poule avec seulement six petits points dans sa besace, le GYM était passé au travers de sa compétition alors que la seconde place était largement accessible, avec Salzburg et Krasnodar comme unique concurrents. Cette année, la situation sera vraisemblablement la même. Les Azuréens feront office de favori avec la Lazio pour glaner les deux places qualificatives de ce groupe, le Zulte Waregem et le Vitesse Arnhem étant bien inférieurs. Aux rouges et noirs désormais de ne pas commettre le même faux pas qu’en 2016.

Pour ne passer à la trappe dès les poules, les Aiglons pourront compter sur des joueurs habitués aux joutes européennes. Entre Balotelli, Dante et les recrues Sneijder et Jallet, le club de Jean-Pierre Rivère pourra compter sur leur expérience. Car de l’expérience, les Niçois en avaient cruellement manqué l’année dernière. Nul doute que l’apport de ces joueurs fera du bien à un groupe encore trop peu habitué à l’Europe. Lucien Favre jouira en plus d’un effectif taillé pour faire bonne figure. Porté par son alléchant trio offensif Saint-Maximin – Pléa – Balotelli, l’OGC a largement de quoi entrevoir les portes des huitièmes de finale, surtout qu’elle possède des joueurs de ballons au milieu. L’association de Sneijder avec Seri, Lees-Melou et « Papy » Mendy dans l’entrejeu pourrait avoir raison de bon nombre d’équipes au cours de cette nouvelle édition.

Le plus grand ennemi de Nice en Europa League sera son irrégularité, bien trop récurrente depuis le lancement de cette nouvelle saison. Capable du meilleur, comme balayer Monaco 4-0, mais aussi du pire (défaite 3-0 contre Amiens), les coéquipiers de Dante devront faire preuve de plus de concentration pour se hisser plus haut que les phases de groupe.A commencer par sa défense, bien trop perméable depuis la reprise mais qui a tout de même rassuré ce samedi contre Monaco. Il sera également vital que Yoan Cardinale se montre bien plus solide dans ses cages, coupable de quelques boulettes.

Leurs chances : un huitième de finale semble correspondre aux forces des rouges et noires. Pourquoi pas un quart. Mais le manque d’expérience d’une grande partie de l’effectif les desserviront.

 

L’Olympique Lyonnais (Groupe E)

Beaucoup de raisons devraient motiver les Lyonnais à atteindre la finale de cette édition 2017-2018 de l’Europa League. Premièrement, l’OL a une revanche à prendre. Giflé à l’Amsterdam ArenA par l’Ajax en demi-finale aller (défaite 4-1), les hommes de Bruno Génésio ont raté de peu le coche au match retour avec une victoire 3-1. Les Gones auront aussi à cœur d’atteindre le plus haut stade de la compétition car ce dernier ne se déroule autre qu’ailleurs … au Parc OL. Une belle occasion pour les joueurs d’offrir une finale à leurs supporters dans leur propre enceinte.

Avant de rejoindre les phases finales, Lyon devra sortir d’un groupe particulièrement relevé. Le club si cher à Jean-Michel Aulas a hérité de l’un des pires tirages avec le plus gros morceau du chapeau 2 : Everton. Les Toffes seront un adversaire redoutable, eux qui ont investi plus de 100 millions d’euros durant le mercato enregistré le retour de Wayne Rooney. Les Rhodaniens devront aussi se méfier de l’Atalanta Bergame, dernier 4ème du championnat d’Italie. Enfin, l’Apollon Limassol complète ce groupe.

Pour cette édition, l’OL présentera un tout autre onze par rapport à la précédente demi-finale. Orphelin des départs de ses cadres Lacazette, Tolisso, Valbuena et Gonalons, les rouges et bleus pourront tout de même compter sur leurs nouvelles recrues séduisantes depuis la reprise du championnat. Gros point faible durant tout le précédent exercice, le secteur défensif apparaît plus solide avec les arrivées de Marcelo, Marcal et Tete, tout comme l’attaque qui brille de mille feux, avec un trio Mariano – Fekir – Traoré très complémentaire. Seul Memphis ne parvient pas à se mettre au diapason. Le parcours lyonnais pour cette C3 dépendra cependant de l’état de forme de ses titulaires. Si le onze lyonnais, sur le papier, a de quoi nourrir de grandes ambitions, Bruno Génésio devra faire des choix. La faute à un banc trop peu fourni, à l’exception de la défense ou chaque poste est doublé. Clément Grenier, Cheick Diop (en partant du postulat que Ferri sera titulaire) et Maxwel Cornet seront les seuls joueurs « de métier » à disposition. Jouer sur plusieurs tableaux s’avère donc compliqué. A moins que les jeunes Maolida, Gouiri, Geubbels, N’Dombele et Martins Perreira éclosent.

Leurs chances : si l’OL sort des phases de poule et mise tout sur l’Europa League en deuxième partie de saison, atteindre les demi-finales comme la saison passée est loin d’être à exclure. Tout comme, pourquoi pas, une finale dans son propre stade.

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter