• Grille TV beIN SPORTS
Vite, que la saison foot 2018/2019 commence !
Photo Panoramic

Vite, que la saison foot 2018/2019 commence !

Marre de cette canicule, de l’affaire Benalla ou du mercato avec ses nombreuses rumeurs qui n’aboutissent pas ou peu ? Bonne nouvelle, les plus grands championnats européens sont bientôt de retour ! Voici quelques bonnes raisons d’être devant sa télé pour leurs lancements.

Tout d’abord, rappelons les dates de chacun. Notre chère Ligue 1 reprendra le 10 août, comme la Premier League. Ce sera ensuite le 17 pour la Liga et le 18 pour la Serie A. Pour la Bundesliga, il faudra attendre le 24 août, mais nous nous attarderons pas sur le championnat allemand parce qu’on sait déjà (ou presque…) que c’est le Bayern qui va le remporter. C’est bon, c’est noté ? Voici à présent, à travers leurs mercatos respectifs, pourquoi vous devez, amateurs de football, garder un œil sur ces quatre championnats européens.

Parce que Ligue 1, tout de même, c’est notre championnat !

La Ligue 1 Conforama, dominée la saison passée par le PSG d’Unai Emery, pourrait vivre le même sort, même si Thomas Tuchel a remplacé le technicien basque. Gianluigi Buffon est la nouvelle recrue star du club. Autant dire que nombreux seront les Italiens à avoir un œil sur les performances de l’ancier pilier de la Juventus. Outre Thiago Silva, Marco Verratti ou encore Edinson Cavani, ce sera l’occasion de revoir Neymar, lui qui n’a pu disputer que 30 matchs (pour 28 buts, ça ne rigole pas) jusqu’à présent, et le champion du monde Kylian Mbappé, qui a été étincelant en Russie et élu meilleur jeune joueur du Mondial.

Mais qui dit Ligue 1 ne dit pas que PSG. Monaco, principal concurrent au titre, s’est renforcé avec les arrivées du talentueux Golovin en provenance du CSKA Moscou, auteur d’une bonne Coupe du Monde avec la Russie et du jeune Grandsir, en provenance de Troyes, après une saison remarquée dans l’Aube. Deux pertes conséquentes sont cependant à signaler : celle de Joao Moutinho, auteur de 219 matchs en cinq saisons et parti pour le promu anglais Wolverhampton, et celle de Fabinho, auteur de 149 matchs en trois saisons parti pour Liverpool.

Pour ce qui est des 18 autres clubs du championnat de France, aucune recrue d’envergure n’est à signaler. Notons tout de même les signatures de l’international tunisien Khazri à Saint-Étienne, de l’international croate Caleta-Car à l’OM, de Yoann Gourcuff à Dijon ou encore de Loïc Rémy au LOSC. La majorité des clubs de Ligue 1 sont peu actifs. Bordeaux n’a par exemple enregistré aucune recrue… et a perdu Malcom, parti au FC Barcelone. Mais la Ligue 1 sera attractive. Avec l’arrivée de la vidéo assistance (VAR) et le retour de la Goal Line Technology, les stars du PSG, les ambitions monégasques, marseillaises, lyonnaises et niçoises, pas d’excuse ! Vous serez là pour le lancement de la saison 2018/2019… à moins que vous ne vous laissiez tenter par le championnat anglais, qui reprend le même jour.

La Premier League reste toujours le meilleur championnat d’Europe

Chaque année, il est indécis. Six clubs ont des potentiels de futurs champions. Arsenal, Chelsea, ManCity, ManUnited, Liverpool et Tottenham se livrent des duels acharnés et nous offrent des chocs exceptionnels chaque week-end ! Cette saison précisément, le championnat aura une saveur particulière. Parce que ce sera la première fois depuis 1996 qu’un autre entraîneur qu’Arsène Wenger lancera la saison des Gunners. Unai Emery et ses recrues Leno, Sokratis, Lichtsteiner, Torreira et Guendouzi, sans oublier ses best players Özil, Lacazette, Aubameyang ou encore Cech, ont clairement les armes pour soulever ce trophée qu’ils n’ont pas eu entre les mains depuis 14 ans…

Si on change de coach, on ne change pas la nationalité ! Bye bye Conte, welcome Sarri ! Celui qui a bien failli permettre au Napoli de remporter le Scudetto face à l’indéboulonnable Juve a pris les rênes du club londonien avec pour mission de faire oublier une saison très moyenne. Malgré les rumeurs de départ d’Eden Hazard et de Thibault Courtois, Chelsea peut compter sur ses Espagnols Fábregas, Pedro, Morata et Marcos Alonso. Et puis l’arrivée du protégé de Sarri, Jorginho, pourrait permettre de former un milieu flamboyant avec à ses côtés N’Golo Kanté. Quoiqu’il en soit, les Blues restent de très sérieux concurrents au titre. De toute façon, départs majeurs ou pas, Roman Abramovitch, 140e homme le plus riche du monde, n’aura aucun problème à dépenser un petit peu pour voir son équipe s’imposer !

Du côté de Manchester, des deux Manchester, l’été se passe plutôt bien. À United, Mourinho peut toujours compter sur Pogba, Lukaku et De Gea, le mercato étant plutôt tranquille. À City, champion en titre, Guardiola a vu son équipe renforcée avec la signature de Mahrez. Pas très loin, Klopp a consolidé sa très forte équipe de Liverpool en recrutant Fabinho, Alisson et Naby Keita (en provenance de Leipzig). Finalistes de la Ligue des Champions la saison dernière, emmenés par leur prolifique trio d’attaque Mané-Firmino-Salah, l’ambition des Reds est grande et légitime !

Enfin, on n’oublie pas Tottenham avec son champion du monde Hugo Lloris ou Fulham, promu qui montre aussi ses ambitions de maintien avec les arrivées de Seri, Schürrle, Mitrovic ou encore Le Marchand. Bref, la Premier League sera alléchante sur tous les plans !

Sans Ronaldo, la Liga sera différente… mais toujours aussi palpitante !

En Espagne, le Real Madrid a perdu deux légendes : Zidane et Ronaldo. Deux départs immenses puisqu’il s’agit de deux symboles historiques du club. Pour y remédier, Florentino Perez a misé sur Julen Lopetegui au poste d’entraîneur et sur le très jeune Brésilien Vinicius Junior, qui vient d’avoir 18 ans et sort d’une saison fantastique avec Flamengo (plus de 60 matchs !). Aussi, on le sait tous, dépenser à chaque mercato n’est pas gage de réussite. Le Real Madrid le sait très bien. Avec le même effectif durant les deux dernières saisons, le Real a gagné une fois la Liga et deux fois la Ligue des Champions.

Du côté du rival catalan, une perte légendaire et historique est aussi à compter : l’unique et irremplaçable Andrés Iniesta, parti au Japon (pour le projet sportif…). Et comme au Real, on mise sur la jeunesse. Malcom et Artur, 21 ans chacun, et le Français Lenglet (oui, Clément Langlet) complètent un effectif déjà blindé de stars. Autre rival du club madrilène, l’Atletico a fait un marché compétitif et jeune également. Thomas Lemar rejoint Antoine Griezmann dans le cercle fermé des champions du monde 2018 pour renforcer une attaque déjà balaise, composée de Diego Costa, Kevin Gameiro et Gelson Martins, deuxième renfort très intéressant qui arrive du Sporting Portugal. Simeone est clair : l’Atletico luttera pour remporter la Liga… et pourquoi pas réitérer l’exploit de 2014 ?

Attention aux coups de soleil, la Serie A prend chaud !

Longtemps considéré comme le championnat de référence, la Serie A a connu une période très compliquée même si elle remonte depuis deux ou trois ans. Cette saison, il n’y a plus de doute à avoir : elle est très clairement de retour ! Et quel retour fracassant ! Juve, Milan, Inter, Roma et Naples : ils sont tous au rendez-vous sur le marché des transferts !

Comme à son habitude, c’est l’équipe entraînée par Massimiliano Allegri qui est la plus active. D’abord en dépensant 105 millions d’euros pour le quintuple ballon d’or Cristiano Ronaldo. Le transfert du Portugais de 33 ans a fait sensation. Qui aurait pu l’imaginer ? C’est désormais officiel et il va falloir s’y habituer. En ce qui concerne les Turinois, c’est fait puisque son maillot a été vendu déjà plus de 500 000 fois, rien que ça… En plus de Ronaldo, Cancelo et Costa ont signé pour un montant pas loin de 100 millions d’euros également.

Cependant, pour une fois, les concurrents de la Vieille Dame ne sont pas restés muets. Elle qui conserve son titre de meilleure équipe d’Italie depuis 2011 risque bien d’être bousculée dans sa course au Scudetto. Déjà fortement titillée par Naples la saison passée, elle a pu constater que son rival ne s’était pas affaibli malgré le départ de Sarri. Carlo Ancelotti, après une année sabbatique, a succédé à celui qui est parti pour Chelsea. Quant à l’effectif, il reste toujours aussi riche de nationalités et de talents divers, notamment Callejon, Hamsik et Mertens.

L’AS Roma, demi-finaliste surprise de la dernière édition de la Ligue des Champions, a vu Javier Pastore, Ante Coric ou encore Justin Kluivert signer. Avec un joueur expérimenté et deux espoirs prometteurs, Di Francesco disposera d’une équipe ayant fière allure. Ce sera d’autant plus vrai pour l’AC Milan. Grâce au retour en tant que directeur sportif de Leonardo, Pepe Reina, Ivan Strinic, Alen Halilovic, Mattia Caldara et surtout Gonzalo Higuain ont signé. Très actif l’année passée, Milan n’avait pas réussi à redevenir le club qu’il était en 2010. L’ambition de s’affirmer sur le plan national est explicitement affiché. Reste à savoir si ça fonctionnera. En tout cas, tout est fait pour… exactement comme du côté intériste ! Nainggolan, De Vrij, Asamoah et Vrsaljko sont arrivés avec pour espoir de retrouver, à l’instar du Milan AC, leur niveau de 2010. Très ambitieux, les Nerazzurri seraient proches de faire signer Luka Modric, meilleur joueur de la Coupe du Monde en Russie !

Alors avec une Ligue 1 Conforama emmenée par le PSG et ses stars, une Premier League noyée d’équipes aux effectifs impressionnants, une Liga où Madrid et Barcelone s’accrochent pour le sacre et une Serie A qui s’enflamme depuis l’arrivée du meilleur joueur du monde, il faudrait être culotté pour se dire pas intéressé par la reprise de ces quatre championnats européens ! À moins que vous soyez plutôt NBA… Dans ce cas on comprendra !

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter