• Grille TV beIN SPORTS
Bonucci : les enjeux de son retour à la Juve
Photo Panoramic

Bonucci : les enjeux de son retour à la Juve

Bonucci et la Juve, c'est comme un de ces téléfilms américains, une relation qui a tout pour durer, mais les aléas du scénario la rendent complexe. L'enfant de Viterbe, petite commune au nord de Rome, a pourtant un parcours peu banal, qui l'a amené à fréquenter les vestiaires des trois plus grands clubs italiens, l'Inter, la Juventus et le Milan. De l'AS Viterbese à Milan en passant par le Genoa ou Bari, le défenseur a connu tous les échelons du football transalpin. Ses débuts ratés à l'Inter (4 matchs joués) au plus fort de sa domination (2007-2009) l'ont conduit aux divisons inférieures sous forme de plusieurs prêts. Sa carrière débute réellement lorsqu'il passe à Bari lors d'une opération opaque dont le football italien a le secret (ses droits sont détenus à parts égales entre le Genoa et Bari). C'est ici que débute réellement son ascension : une saison bien remplie chez les Galletti, sous les ordres du tristement célèbre Ventura, et il devient la valeur montante en Italie au poste de défenseur. À l'été 2010, le jeune Leonardo rejoint le club de la Juve qui aspire à retrouver sa splendeur : le début de l'idylle entre ce leader-né et les Bianconeri. Un amour qui durera sept ans avec un intermède d'un an au Milan lors de la saison 2017-2018... mais qui ne demande qu'à s'enflammer de nouveau.

Fraichement nommé directeur sportif du Milan AC, Leonardo décide de lâcher une petite bombe : “Bonucci veut retourner à la Juventus”. Courtisé ardemment par le PSG durant tout le mois de juillet, cette annonce a le don de remuer toutes les rédactions de la Botte.

Le défenseur et nouveau capitaine de la sélection avait émis le souhait de partir en cas d’exclusion du club Rossoneri de toute compétition européenne. Mais la décision du Tribunal Arbitral du Sport a changé la donne en décidant de la réintégration du club lombard. Le retour d’un semblant de stabilité au sein du club aux sept Ligue des Champions donnait même l’espoir d’un retour au premier plan. Mais le foot nous réserve souvent des retournements de situations dignes des plus grands thrillers hollywoodiens.

Pourquoi ce retour ?

Le passage sous pavillon américain de l’ancien club de Silvio Berlusconi, après un intermède chinois qui a failli tourner à la banqueroute, met le Milan dans de meilleurs dispositions financières et laisse entrevoir un meilleur avenir. La volonté de la nouvelle direction, symbolisée par le retour de Leonardo, de remettre le club sur le devant de la scène (une énième fois) italienne à court terme passe par un recrutement ambitieux. La cible prioritaire est l’attaquant argentin « Pipita » Gonzalo Higuain qui, après deux ans à la Juventus, veut changer d’air : en cause notamment, l’arrivée du quintuple ballon d’or dans le Piémont, Cristiano Ronaldo. Ce deal permettra à la Juventus de récupérer de l’argent frais (on parle de 18 millions d’euros pour le prêt) et d’économiser le deuxième salaire le plus important du vestiaire. C’est là que l’hypothétique retour du défenseur central prend racine.

Les Turinois, en premier lieu, ont proposé un échange Bonucci/Higuain ainsi qu’une somme d’argent. Mais les Rossoneri se sont montrés catégoriques en refusant cette proposition. La seule contrepartie valable pour libérer leur capitaine se trouve être le jeune défenseur Mattia Caldara. Ce pur produit de l’académie de l’Atalanta Bergame, acquis par la Juve en janvier 2017 pour 15 millions d’euros, représente le futur de la défense de la Squadra Azzura aux côtés des Daniele Rugani et autres Alessio Romagnoli. La Juventus a donc les moyens de ramener en son sein l’un des meilleurs défenseurs du monde, qu’elle n’aurait jamais dû laisser partir, en échange d’un jeune joueur qui n’aurait eu qu’un faible temps de jeu. Le joueur ayant exprimé sa volonté de retourner chez le champion d’Italie en titre, ce deal a tout pour être l’un des transferts de l’été 2018.

La Juventus est le seul club en Italie qui saura allier les ambitions sportives de Leonardo Bonucci et sa vie privée. En effet, son plus jeune fils Matteo est atteint par une maladie rare. Il est suivi par un médecin italien ce qui a, par exemple, empêché le joueur de s’exporter à l’étranger où il avait de nombreuses propositions, notamment de Chelsea ou de Manchester City. À 31 ans, il sait que sa carrière arrive à son terme et que s’il veut enfin soulever la Ligue des Champions, la Juventus de Turin sera en mesure de lui permettre de réaliser ce rêve.

Dans quel contexte ?

La saison 2016-2017 est restée pour les tifosi juventini un énorme crève-cœur. Le parcours en Ligue des Champions fut maîtrisé, sans la moindre défaite au compteur. Tous les voyants étaient au vert : un Higuain qui pesait dans les matchs importants, un Dybala qui montrait enfin l’étendue de son talent sur la scène européenne, une défense de fer considérée par la plupart des observateurs comme la plus forte au monde et un milieu rayonnant. Rien ne pouvait empêcher les hommes de Max Allegri de soulever la troisième C1 de l’Histoire du club. Il fallait effacer les échecs cuisants de 1997, 1998, 2003 et 2015 pour rendre ses lettres d’or à ce club qui, en Italie, rafle tout sur son passage face à ses voisins lombards, mais qui sur la scène européenne semble perdre tous ses moyens psychologiques quand la coupe lui tend les bras.

Très critiqué à son arrivée à la tête du club en 2014, Max Allegri avait déjà hissé la vieille dame en finale en 2015, mais était tombé face à un Barça qui tutoyait la perfection. L’année 2017 devait être la consécration pour Bonucci ,Chiellini et surtout Gigi Buffon, qui trépignait d’impatience de soulever le seul trophée majeur qui manquait encore à son palmarès déjà bien fourni. Le story-telling mis en place par Netflix sur cette finale de Cardiff a ajouté une pression supplémentaire, comme si l’alignement des astres était propice à la Juventus. Contrairement à 2015, la presse italienne avait même commencé à avancer que les Turinois partaient quasi-favoris de cette finale.

Mais pour Leonardo Bonucci, la saison 2016-2017 a laissé apparaître des failles dans la relation entre le défenseur et son entraîneur. Dans un match sans grand enjeu contre Palerme, mais précédant un huitième de finale de Ligue des Champions, des insultes fusent entre les deux protagonistes. Résultat, Bonucci est mis en tribune pour ce fameux match de coupe d’Europe. Cette sanction a servi à montrer que tous les joueurs doivent se soumettre à l’institution et que nul n’est indispensable (dans un autre club, le joueur fautif aurait joué le match… en France par exemple). L’ultime acte de séparation se passe durant la mi-temps de cette finale à Cardiff où une potentielle altercation se serait déroulée entre Bonucci et les deux Argentins, Dybala et Higuain.

Cette finale, qui fut maîtrisée jusqu’à la mi-temps, bascula irrémédiablement du côté du Real Madrid dans le deuxième acte. Deux mois plus tard, le défenseur signait au Milan AC avec des regrets plein la tête. Il a été difficile pour lui de trouver les bons arguments pour justifier ce choix. Le début de la saison catastrophique des Rossonerri n’a pas arrangé les choses. Alors capitaine de l’équipe, il est coupable d’un mauvais geste envers un attaquant du Genoa qui le prive des retrouvailles avec son ancien club.

Mais ce n’est que partie remise puisque le match de la phase retour se déroule dans l’antre turinoise : d’un côté une Juve luttant avec acharnement pour le titre, de l’autre un Milan souhaitant attraper un strapontin pour l’Europe. Paulo Dybala ouvre le score à la 8ème minute sur une frappe à 25 mètres, mais c’est là que la magie du foot prend tout son sens : à la 28ème minute, c’est Bonucci lui-même, d’une tête rageuse, qui ramène son équipe au score. À cet instant, toute l’Italie a les yeux rivés sur lui pour guetter sa célébration. Et le défenseur s’en va copieusement célébrer son but tout en chambrant la tribune située derrière celui-ci. Sur les réseaux sociaux, cela lui vaut un tombereau d’insultes de la part des tifosi turinois.

Après tout cela, on peut se demander comment vont réagir les supporters… mais aussi Max Allegri, avec lequel le conflit semblait impossible à résoudre. L’entraîneur semble avoir fait une croix sur les différents qui les unissaient et prêt à retravailler avec son ancien joueur. Chez les tifosi, l’accueil est mitigé mais il semble que la raison l’ait emporté sur la passion. Eux-mêmes reconnaissent que le départ du Bonucci a affaibli l’équipe. Benatia, qui était son remplaçant a montré ses limites au Bernabeu ou contre le Napoli.

Enfin qui refuserait l’arrivée de l’un des meilleurs défenseurs centraux du monde ?

Une plus réelle plus-value ?

La plus-value est avant tout sportive car la charnière Chiellini-Bonucci, reconnue il y a deux ans comme la meilleure au monde, offre de meilleures garanties sur le plan défensif. Dans un second temps, la Juve acquiert un leader de vestiaire et un meneur d’hommes. Dans sa quête de la plus prestigieuse des coupes d’Europe, l’enjeu est capital. Mehdi Benatia, le compère de Chiellini cette saison, a montré de très belles choses mais le haut niveau ne tolère pas le bon : seule l’excellence peut permettre au champion d’Italie d’accéder au titre suprême. L’investissement considérable et le retentissement mondial consentis par la famille Agnelli pour faire signer le quintuple ballon d’or Cristiano Ronaldo montre bien que le Juve n’est plus là pour figurer : elle est là pour gagner. Le départ de Gonzalo Higuain arrange les affaires de Max Allegri, qui s’évite un casse-tête supplémentaire à propos de sa ligne d’attaque.

Même la perte de Caldara n’est pas considérée comme un drame en soit. Il ne faut pas freiner sa progression comme celle de Rugani avant lui. Ces deux-là sont l’avenir de l’Italie. Mais la Juve n’a que faire de l’avenir, ce qu’elle veut avant tout, c’est briller dans le présent.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter