• Grille TV beIN SPORTS
Melissa Agathe : la panthère devient aiglonne
Photo Panoramic

Melissa Agathe : la panthère devient aiglonne

Surprenant troisième à la trêve, l'OGC Nice Handball prépare déjà la suite de son aventure. Mélissa Agathe, 23 ans, a signé avec les aiglonnes en provenance de Fleury. Présentation de la nouvelle recrue azuréenne.

Elle est arrivée souriante sur la côte d’Azur. Le 10 décembre dernier, l’OGC Nice tenait déjà sa troisième recrue en vue de la saison 2018-2019. Après les Toulonnaises Marina David et Djeneba Tandjan, c’est la demi-centre de Fleury, Mélissa Agathe, qui a décidé de rejoindre les aiglonnes. La joueuse de 23 ans a paraphé un contrat de trois saisons avec les rouge et noir. Véritable pilier de l’effectif Fleuryssois, il était temps de partir. “Cela faisait un moment que l’entraîneur de Nice surveillait mes performances” avoue-t-elle. “Le projet niçois m’intéressait fortement, je risque d’avoir beaucoup de temps de jeu et la Ville est attirante aussi, alors je ne pouvais pas dire non.”

Huitième meilleure buteuse du championnat après la phase aller, la nouvelle aiglonne a des arguments à faire valoir au sein de l’effectif de Marjan Kolev. Mélissa se décrit simplement comme une joueuse “polyvalente” alors que sa coéquipière Anaïs Atila, est consciente du potentiel de la Réunionnaise. “C’est une joueuse avec beaucoup de qualité. Elle donne du peps sur un terrain et elle sait aussi nous calmer lors de moments importants. C’est précieux dans un effectif” raconte-t-elle.

Un premier changement d’air

Formée à Fleury, Mélissa va quitter la région pour la première fois et, forcément, tout ce temps passé dans le Loiret offre un tas de souvenirs au moment de faire ses valises. “Il y a eu des hauts et des bas mais je ne vais retenir que les bons moments” avoue t-elle. “A 17 ans, je jouais déjà avec l’équipe première. J’ai côtoyé de grandes joueuses, j’ai joué la Ligue des champions, remporté des trophées. C’était vraiment de très belles années” conclut-elle. La côte d’Azur comme destination, ça fait rêver. Un itinéraire qui l’amènera peut-être vers un autre rêve : le rêve bleu, même si l’équipe de France n’est pas encore sa priorité. “J’y pense de temps en temps mais c’est pas vraiment mon objectif pour le moment.”

« Elle a une bonne folie »

Passée par les équipes de France de jeunes, la néo-Niçoise attire l’attention à chaque sortie. Elle ne se distingue pas uniquement sur le terrain. Dans le vestiaire, « c’est en grande partie elle qui met l’ambiance. Elle a une bonne folie » s’amuse Anaïs. Des propos confirmés par la principale intéressée. “C’est vrai que j’aime bien mettre l’ambiance un peu partout, même sur le terrain parfois”. Une joueuse qui apporte sa fraîcheur et sa bonne humeur dans un vestiaire qui vit très bien cette saison. Un groupe soudé, dans lequel Mélissa espère s’acclimater rapidement. “J’ai beaucoup d’appréhensions, mais les dirigeants niçois m’ont vite mise à l’aise. Je m’adapte assez rapidement donc ça devrait tout de même bien se passer”. Un vestiaire dans lequel elle retrouvera de grandes joueuses comme Linnea Torstenson et Carmen Martin. La présence de ces deux championnes a “beaucoup joué” dans sa décision de rejoindre l’OGC Nice.

Avec la signature de Melissa Agathe combinée à celles de Marina David et Djeneba Tandjan, le club azuréen affiche ses ambitions. Recruter de jeunes joueuses rompues aux joutes de la LFH : le Gym pense à l’avenir, avec des contrats de deux et trois saisons pour les nouvelles recrues et un centre de formation performant à l’image de Jannela Blonbou, récente championne du monde avec les Bleues.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter