• Grille TV beIN SPORTS
Il y a un an, Chelsea sombrait à Tottenham et amorçait sa descente aux enfers
Photo Panoramic

Il y a un an, Chelsea sombrait à Tottenham et amorçait sa descente aux enfers

Nous sommes le premier janvier 2015. Alors que le monde entier se remet lentement des festivités du nouvel an, le football anglais est déjà sur le pont. La troisième et ultime journée du traditionnel Boxing Day est sur le point de démarrer. Un gros choc est à l'affiche: Chelsea, porté par son rythme de champion se déplace sur la pelouse d'un Tottenham qui se cherche encore. Pour les bookmakers, les Blues sont ultra-favoris. Mais la magie de Noël va opérer. Au cœur d'une enceinte en ébullition, Chelsea explose littéralement (5-3) face à une équipe des Spurs combattive et qui déroule ce jour-là un grand football. Tottenham a enfin le déclic tant attendu. Sans le savoir, Chelsea a commencé à plonger.

L’élimination en Ligue des Champions

Cette défaite aurait presque pu rester anecdotique si Chelsea avait maîtrisé les rencontres qui ont suivi. En effet, dès le mois de février arrive la double confrontation face au PSG en huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Avec ces deux oppositions, les Blues ont l’occasion de se réconcilier avec leurs supporters, encore amers de la déculottée reçue lors du London Derby. Le PSG, en manque de confiance et amputé d’une bonne partie de ses titulaires, semble être la victime idéale. José Mourinho va même jusqu’à déclarer que Paris représente le meilleur tirage possible. Mais tout ne se passe pas comme le technicien portugais l’avait prévu et, à la place de victime, le PSG se métamorphose en bourreau. Le match aller se solde sur un 1-1 frustrant pour le club de la capitale. Les Parisiens seront justement récompensés trois semaines plus tard avec une qualification acquise au bout du bout des prolongations, en ayant joué la majeure partie du match en infériorité numérique et en étant revenu au score par deux fois. Pour Chelsea, le mal est là. Les Blues se retrouvent éliminés de la plus prestigieuse des compétitions à la sortie des phases de poule. Il ne leur reste plus que les échéances nationales pour briller.

Un titre de champion trompeur

Pour autant, Chelsea a plutôt bien fini sa saison. Le titre de champion d’Angleterre est validé au soir de la 35ème journée et d’une victoire à domicile contre Crystal Palace. Il s’agit du cinquième titre pour le club londonien en Premier League. Les joueurs le fêtent devant leur public. L’homme de la saison est sans l’ombre d’un doute Eden Hazard, d’ailleurs buteur sur penalty ce soir-là. Le match ne fut pas extraordinaire mais pour les 40 000 spectateurs qui garnissent les travées de Stamford Bridge, ce n’est pas le plus important. L’enceinte londonienne gronde d’excitation, de joie, d’euphorie et de chaleur. Les célébrations vont se poursuivre jusqu’au bout de la nuit dans la capitale anglaise. Ce trophée est le deuxième de la saison après la Capital One Cup glanée contre Tottenham (encore eux) début mars. En ce mois de mai synonyme de fin de saison un peu partout en Europe, la majorité des observateurs pense que Chelsea a pansé ses blessures. Il faut dire que la fin de championnat réalisée par les hommes de Mourinho est excellente et le titre acquis à quatre journées du terme avec seize points d’avance sur le dauphin Arsenal en est une preuve irréfutable. Mais l’été qui va suivre révèlera le contraire. Chelsea n’est pas guéri. Le mal sommeille encore.

Une préparation désastreuse

Au début de l’été 2015, plusieurs titulaires blues partent disputer la Copa America au Chili, entre le 11 juin et le 4 juillet. C’est le cas, par exemple, des Brésiliens Willian ou Filipe Luis (par la suite transféré à l’Atletico Madrid pour seize millions d’euros). Les dirigeants des ont alors décidé d’accorder deux semaines supplémentaires de vacances à la totalité du groupe. Chelsea a donc démarré sa saison après toutes les autres équipes européennes. Leur présaison s’en est fait grandement ressentir. En effet, aucun match amical ne solde par une victoire dans le jeu. Celle face au PSG notamment est arrachée aux tirs aux buts. Dans la foulée, le 2 août 2015, Chelsea perd le Community Shield en faveur du voisin Arsenal. 2015-2016 ne commence pas de la meilleure des manières pour les Blues de Mourinho.

Un début de saison cataclysmique

Champions en titre, les Blues remettent officiellement leur trophée en jeu le 2 août en accueillant Swansea. La rencontre se solde par un match nul (2-2), bien que les hommes de Mourinho aient ouvert le score par l’intermédiaire d’Oscar puis mené par deux buts à un. Chelsea commence sa saison avec un petit point et une suspension pour son gardien Thibaut Courtois, expulsé à la 52ème minute pour une faute sur Gomis, qui conduira au penalty égalisateur. Les Blues décrochent leur première victoire au soir de la 3ème journée face à West Bromwich Albion et pensent alors leur saison lancée. La suite leur donnera tord. Chelsea alterne contre-performances et matches nuls décevants. Les rares victoires ne sont pas prestigieuses (si l’on oublie celle obtenue contre Arsenal). Le groupe est ébranlé par les histoires extra-sportives, comme l’affaire Eva Carneiro, du nom de l’ancienne kiné du club, ou les déclarations de plus en plus décalées de son entraîneur (“Si Chelsea me vire, le club vire le meilleur manager de son histoire”). Mourinho finit par être licencié le 17 décembre, alors que son équipe se noie au classement, à un point seulement de la zone de relégation. A la mi-saison, les Blues pointent à la quatorzième place avec six victoires pour cinq matches nuls et neuf défaites, soit leur pire bilan depuis plus de dix ans. Bien que l’année 2016 ait commencé par une victoire cinglante (3-0) sur le terrain de Crystal Palace, Chelsea demeure en retard de dix-neuf points sur le leader Arsenal. La course au titre paraît compromise, tout comme celle à l’Europe. Quoi qu’il en soit, la deuxième partie de saison ne peut pas être pire. Dans le cas contraire, Chelsea va vraiment toucher le fond.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter