• Grille TV beIN SPORTS
Le bilan de mi-saison de la Ligue 1
Photo Panoramic

Le bilan de mi-saison de la Ligue 1

Le match nul entre le Paris Saint-Germain et le LOSC (2-2) vient boucler cette 19ème journée de Ligue 1 et conclut également la première partie de la saison. C'est l'occasion pour nous de dresser un bilan à mi-championnat.

Sans surprise, le PSG a été sacré champion d’automne avec 44 points (13 victoires, 5 matchs nuls et 1 seule défaite). Impressionnants dans le jeu, les Parisiens sont bien partis pour conserver leur titre de champion. L’arrivée de Laurent Blanc au dernier mercato – bien qu’il ne fut pas le 1er choix de la direction qatarie – a permis au club de la capitale d’apporter un style de jeu plus offensif et plus spectaculaire que l’année dernière, tout en restant efficace (le PSG avait été champion d’automne avec 38 points la saison passée). Qu’en est-il de ses poursuivants ?

Une première partie de tableau avec plein de surprises

Auteur d’un recrutement XXL (plus de 160 millions d’euros dépensés cet été), l’AS Monaco confirme son statut de favori. Pour l’instant, les hommes de Claudio Ranieri pointent à la 2ème place du classement, à 3 points du leader. C’est une très belle performance pour les Monégasques, après avoir été champion de Ligue 2 la saison dernière. L’objectif du président Dmitri Rybolovlev est pour l’instant atteint, à savoir, la qualification pour la prochaine Ligue des Champions.

Le podium est complété par l’étonnante équipe du LOSC. Étonnante ? Oui et non. Avec l’absence de compétition européenne et le départ de Rudi Garcia, on aurait pu penser que Lille était rentré dans les rangs. Que nenni ! René Girard a su bâtir l’équipe qui encaisse le moins de but en Europe (8 buts en 19 matchs!), grâce notamment à son excellent gardien nigérian Vincent Enyeama et sa paire défensive Kjær-Baša. Malgré le départ de certains cadres (Chedjou, Payet, Digne), Lille a su renflouer ses caisses tout en restant compétitif.

Les Girondins de Bordeaux et l’AS Saint-Etienne respectent eux aussi pour l’instant leurs objectifs : les places européennes. En effet, classés respectivement 4ème et 5ème, les deux équipes ont réussi à s’accrocher au top 5, malgré un effectif affaibli au dernier mercato. A noter que les Stéphanois comptent un match en retard (contre Evian TG).

La bonne surprise de la saison, c’est le FC Nantes ! Tout juste promus en Ligue 1, les Nantais sont 7èmes du championnat (avec 29 points) alors que tout le monde les voyait se battre pour le maintien. Sous la houlette du coach Der Zakarian, les Canaris surprennent mais séduisent aussi leur monde. L’équipe tentera de confirmer ses bonnes performances en assurant son maintien le plus rapidement possible, et peut-être pourquoi pas, d’aller titiller le top 5.

Discrets mais efficaces, le Stade de Reims et le FC Lorient sont placés respectivement à la 8ème et 9ème place avec 29 et 27 points chacun. Bien placés, ces deux clubs n’aspirent pas à décrocher une place européenne, sauf si l’occasion s’y présente. Il faut dire que ces deux clubs ont pour habitude de jouer le maintien et cette bonne première partie de saison contribue grandement à leur objectif initial.

Déception en revanche du côté de l’Olympique de Marseille. En effet, les Phocéens ont connu une période très difficile (éliminés de la C1 avec 0 point en 6 matchs et limogeage de l’entraineur). C’en est trop pour le président Vincent Labrune qui décide de confier les clés de l’équipe à son directeur sportif, José Anigo, afin de remobiliser les troupes et d’insuffler un vent nouveau. L’éviction d’Élie Baup semblait inéluctable. Pourtant, malgré un mercato plein de promesses (Thauvin, Imbula, Payet, pour ne citer qu’eux), l’équipe a du mal à retrouver son efficacité de la saison passée. Les Marseillais pointent donc à une décevante 6ème place avec 29 points.

Un autre Olympique déçoit, et cette fois-ci, c’est du côté lyonnais. Lyon est définitivement rentré dans les rangs, au grand dam du président Aulas. 10ème de la L1 avec 25 points seulement, l’Olympique Lyonnais peine à enchainer les bonnes performances, après avoir vu son effectif rajeunir massivement au cours du dernier marché des transferts. La nouvelle politique du club montre pour l’instant peu de résultats, même si lors de ses dernières sorties, l’OL a montré de bonnes choses. Les Gones vont devoir livrer une deuxième partie de saison de qualité afin d’accrocher une place européenne, vitale pour les finances du club.

Une deuxième partie de tableau scindée en deux

L’En Avant de Guingamp réalise un premier acte plutôt pas mal. En effet, les promus sont classés 12ème avec 24 points, à égalité avec le SC Bastia (13ème), mais juste derrière Toulouse (11ème). Les Bretons siègent dans le ventre mou et luttent courageusement pour le maintien. Quant aux Bastiais, après un automne intéressant, les Corses semblent marquer le pas et restent sur 4 matchs consécutifs sans victoire.

Grosse déception du côté de l’OGC Nice. Les Azuréens, forts de leur 4ème place la saison passée, ont eu du mal à confirmer leurs bonnes performances. Après un début de saison convaincant (11 points sur 18 lors des 6 premières journées), les Niçois ont enchainé 7 défaites consécutives entre la 11ème et la 17ème journée ! Malgré cette série noire, les hommes de Claude Puel sont en train de progressivement remonter la pente avec 2 victoires de rang et pointent actuellement à la 14ème place avec 23 points.

Tout comme Nice, le Stade Rennais peine cette saison. 15ème avec 21 points, le club breton de Romain Alessandrini reste sur 4 défaites consécutives. L’entraineur Philippe Montanier, débarquant de la Real Sociedad, a du mal à enchainer les résultats. Le club nourrissait beaucoup d’espoirs quant à la venue de l’ex-entraineur basque. Mais force est de constater que la mayonnaise ne prend pas. Rennes doit impérativement se ressaisir afin d’éviter une longue lutte pour le maintien.

Après le ventre mou, la dernière partie de ce tableau concerne 5 équipes. Tout d’abord, Evian-Thonon-Gaillard (16ème) et Montpellier (17ème) ont énormément de mal cette saison. Les Savoyards sont capables du meilleur (victoire contre le PSG 2-0) comme du pire (défaite 0-4 à domicile contre Lorient). Inconstants, les hommes de Pascal Dupraz peinent à trouver la bonne carburation. La situation de Montpellier est plus inquiétante. En effet, le club de Loulou Nicollin est à 3 points du relégable et n’a gagné que 2 matchs cette saison ! Après la démission de Jean Fernandez suite à ses mauvais résultats, le sulfureux président a nommé Rolland Courbis nouvel entraineur du club de la Paillade en décembre 2013. La saison sera longue et très difficile pour les champions de France 2012.

Quant aux relégables (Valenciennes, Sochaux et Ajaccio), les choses se compliquent. Autant Valenciennes (17ème) n’est qu’à 3 points du relégable, autant Ajaccio (20ème) en est à 8 points ! Pour le moment, l’AC Ajaccio parait bien parti pour finir en Ligue 2, en compagnie du FC Sochaux. A moins que les deux pires défenses de L1 décident de passer la vitesse supérieure pour s’extirper de la zone de relégation…

Soufiane Reguig

  1. avatar
    23 décembre 2013 a 15 h 12 min

    Petite rectification : Lille est la deuxième meilleure défense d’Europe ;)

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter