• Grille TV beIN SPORTS
Ligue 1, 36ème journée : le débrief du Vestiaire
Photo Panoramic

Ligue 1, 36ème journée : le débrief du Vestiaire

Il ne reste plus que deux journées de championnat mesdames et messieurs. Après ça, le Vestiaire du Sport pourra partir en vacances quelques jours avant de s’attaquer à la finale de Ligue des Champions et à la Coupe du Monde. En attendant, on peut d’ores et déjà vous dire que Paris n’atteindra pas les 100 points en Ligue 1, que Metz descendra à l’étage inférieur la saison prochaine et que Lille s’est sans doute sauvé grâce à sa victoire à Toulouse. Mais tout ça et bien plus encore sont à lire dans le débrief ci dessous. Installe-toi confortablement parce qu’on en a gros sur la patate aujourd’hui.

Amiens 2 – 2 Paris Saint Germain

Paris est déjà en vacances. Les mondialistes sont trop occupés à préparer leur valise, les autres ont déjà la tête à leur prochaine destination exotique du mois de juin. Dans tous les cas, cette équipe a outrageusement dominé le championnat, à tel point qu’elle peut se permettre de lâcher quatre points dans la bataille à cause de deux nuls consécutifs contre Guingamp et Amiens vendredi. Cavani en a profité pour inscrire son 28ème but en Ligue 1, l’Uruguayen s’assurant ainsi de terminer à la première place du classement des buteurs… à moins que Thauvin ne plante deux quintuplés sur les deux dernières journées, mais on n’y croit pas trop. Au classement, Paris est toujours largement en tête avec 92 points tandis qu’Amiens va très certainement être la seule équipe à être montée cette année sans descendre l’année suivante. Les Amiénois sont maintenus en Ligue 1 et pointent à une honorable 13ème place avec 42 points.

Saint Etienne 1 – 3 Bordeaux

C’était la dernière chance pour les Bordelais d’espérer accrocher l’Europe malgré une saison plus que délicate et ils l’ont saisi. Malgré l’ouverture du score de Cabella sur pénalty, alors qu’un pénalty aurait dû être sifflé plus tôt pour une faute flagrante sur Malcom, les Bordelais se sont vite remis la tête à l’endroit grâce à Sankharé puis Koundé. En deuxième période, Saint-Etienne, d’abord amorphe, a poussé, a tapé la barre, le poteau, a obtenu un pénalty mais Monsieur Pénalty Costil a permis aux Girondins d’empocher trois points. La frappe de 28 mètres de Malcom en fin de match n’est que la cerise sur le gâteau d’un match largement dominé par un Bordeaux séduisant. Au classement, les Girondins sont 9èmes avec 49 points mais reviennent à trois points de leur adversaire du soir, qui pointe à la sixième place avec 52 points.

Le point Europe : Treize matchs que Saint Etienne n’avait plus perdu en Ligue 1. Il fallait bien que ça s’arrête. Le calendrier des deux prochains matchs est bien plus à l’avantage des Bordelais qui recevront Toulouse et iront à Metz, déjà condamné tandis que Saint Etienne se déplacera à Monaco et recevra Lille. Le Vestiaire du Sport se positionne un peu et prend le pari que Bordeaux finira devant Saint Etienne au soir de la 38ème journée… peut-être à la place du con d’ailleurs.

Lyon 3 – 0 Troyes 

Ça carbure toujours autant du côté de l’Olympique Lyonnais qui enchaine les bonnes performances et conserve dans le même temps sa place de dauphin au classement derrière Paris. Grâce à un doublé de Traoré et un but de Cornet, les joueurs de Bruno Genesio, qui devrait encore être sur le banc la saison prochaine, se rapprochent de la qualification directe en Ligue des Champions en enfonçant au passage une bien pâle équipe de Troyes qui n’arrive plus à mettre un pied devant l’autre. Les Lyonnais sont deuxièmes donc avec 75 points, tandis que les joueurs du sergent Garcia, qui devrait perdre son surnom honorifique à la fin de la saison, sont 19ème avec 32 points.

Le point Europe : Ça sent relativement bon pour les Lyonnais qui ont une fin de championnat à leur avantage avec un déplacement à Strasbourg et la réception de Nice. Pour nous, c’est six points dans la poche et une deuxième place à la fin du championnat.

Le point maintien : Pour Troyes, tout semble plus compliqué que jamais et le calendrier des deux derniers matchs ne va pas arranger leur cas. Un déplacement à Montpellier encore en course pour l’Europa League et la réception de Monaco encore en course pour la Ligue des Champions, voilà le programme XXL qui se présente devant Troyes. Pour nous, ça ne passera pas et Troyes ira rejouer en Ligue 2 la saison prochaine.

Toulouse 2 – 3 Lille

Un scénario digne des plus grands Spielberg pour ce match entre deux équipes qui se devaient de gagner pour se donner de l’air dans la lutte pour le maintien. Lille était mieux parti en ouvrant très vite le score mais Toulouse s’est vite re-mobilisée pour finalement prendre l’avantage avant la mi-temps. Et puis… et puis plus rien pour les joueurs toulousains qui ont laissé les jambes aux vestiaires en deuxième période. Et Lille en a profité pour égaliser à dix minutes de la fin et finalement prendre l’avantage trois minutes plus tard avec un Galtier aux bords de l’AVC tellement il était en transe. L’excellente opération est donc pour l’équipe du nord qui quitte la zone de relégation, double son adversaire du soir et se retrouve 16ème avec 35 points, tandis que Toulouse s’enfonce un peu plus dans la crise avec une 18ème place synonyme de barrage et seulement 34 points au compteur.

Le point maintien : On parait inquiet pour Toulouse mais on ne l’est pas tant que ça. Déjà parce qu’on connait bien cette équipe et qu’elle est capable de sortir deux gros matchs sur la fin de championnat pour se sauver, mais surtout parce qu’elle a un calendrier plus favorable que les autres équipes dans le même cas qu’elle. Un déplacement à Bordeaux à zéro point puis la réception de Guingamp, qui n’a plus rien à jouer, et trois points dans l’escarcelle qui suffiront à maintenir Toulouse au lieu de Strasbourg. Pour Lille, c’est encore plus simple, une victoire à domicile contre Dijon la semaine prochaine suffira à voir le Dogues en Ligue 1 la saison prochaine et on préfère ça.

Caen 1 – 2 Monaco

Les Monégasques sont arrivés décimés à Michel d’Ornano mais se devaient de gagner pour conserver leur troisième place au classement. C’est chose faite grâce à un doublé du jeune Sylla et une énième bévue du gardien de Caen, Rémy Vercoutre, parti cueillir des fraises dans les airs avant la fin du match. Monaco, qui restait sur deux défaites et un nul, se remet un peu la tête à l’endroit avant les deux dernières échéances et pointe à la troisième place avec 74 points. Du côté de Caen, c’est la déprime, vivement que ça se termine parce que les joueurs n’ont plus envie de rien en cette fin de saison. Mathématiquement pas encore maintenus, les Caennais le seront forcément puisque les équipes de derrière ne feront pas le plein. Les Caennais pointent à une bien pâle 15ème place avec 37 points.

Le point Europe : Un calendrier un peu compliqué pour Monaco qui reçoit Saint Etienne le week-end prochain, une équipe qui tourne bien, et se déplacera à Troyes lors de la dernière journée qui pourrait être motivée comme jamais si l’espoir du maintien était encore présent. En attendant, on dit depuis quelques semaines que Marseille va doubler Monaco sur le fil et on est encore et toujours dans cette optique-là.

Metz 1 – 2 Angers

C’est terminé, it’s over, merci au revoir Metz, vous avez été un bon sparring-partner pour toutes les équipes de Ligue 1 cette année mais il est temps d’aller visiter l’étage inférieur. Pourtant, les Messins avaient fait le boulot en ouvrant le score. Ils auraient même pu s’imposer s’ils n’étaient pas autant friables en défense. Deux buts dans le temps additionnel et voilà Angers qui enlève tout espoir de se maintenir à son adversaire du soir. Adieu Metz, c’était vraiment sympa de vous avoir cette année, on a bien rigolé. Au classement, Metz finira dernier avec une belle cuillère de bois en cadeau tandis qu’Angers est définitivement maintenu avec 41 points au compteur et une 14ème place au classement.

Nantes 0 – 2 Montpellier

Nantes pourra se vanter cette saison d’avoir eu un attaquant de la trempe de la famille Sala(h). Malheureusement pour les dirigeants, ils ne sont pas tombés sur le bon numéro et ont tiré le clone raté de Mohamed Salah en la personne d’Emiliano, qui nous a encore gratifié d’un superbe pénalty, reconverti en pénalité. Au lieu de taper les filets, il est venu se loger dans l’appartement 17B de la tour située à 400 mètres du stade, chez Madame Pierrik, qui réalisait une superbe ratatouille. On s’enflamme, on part dans des délires inimaginables mais en même temps le mec ne met plus un pied devant l’autre, comme toute l’équipe d’ailleurs qui enchaine les piètres performances depuis la reprise de janvier. Les Montpelliérains ne se sont pas laissés berner et ont empoché trois points (grâce à un petit bijou d’ailleurs) largement mérités. Au classement, les Nantais sont 10èmes avec 46 points et n’ont plus rien à jouer dans cette Ligue 1 tandis que Montpellier est huitième avec 49 points, à trois points de l’Europe.

Le point Europe : Justement, parlons-en, parce que Montpellier a toutes les cartes en main et on peut vous dire qu’ils ont pas une paire de deux mais bel et bien deux as, l’American Airlines dans les paluches. Les joueurs de notre bon vieil ami Michel reçoivent Troyes avant d’aller à Rennes. Autant vous dire qu’on sent trois points contre Troyes et une finale contre Rennes, puisque les Rennais vont perdre à Paris le week-end prochain. Enfin bref, on voit un match de dingue mais on vous en parle plus bas.

Dijon 3 – 1 Guingamp

C’était le jubilé de cette journée de Ligue 1 entre deux équipes qui n’avaient plus rien à jouer. Le bon vieux match du dimanche après-midi, en pleine gueule de bois, qu’on regarde d’un oeil tout en regardant d’un autre Gasquet mettre une trempe à Berdych deux numéros de chaine plus loin. On ne va pas s’éterniser du coup. Kwon, Yambere et Sliti sont les buteurs dijonnais tandis qu’Eboa Eboa, mot compte triple au Scrabble, avait égalisé pour Guingamp. Au classement, la moutarde dijonnaise est 12ème avec 45 points tandis que Guingamp pointe une place devant avec un point de plus que leur adversaire du soir.

Rennes 2 – 1 Strasbourg 

Rennes peut y croire ! En enchainant une deuxième victoire consécutive conjuguée aux défaites de leurs adversaires dans la course à l’Europe, les joueurs de Sabri Lamouchi sont seuls à la cinquième place du classement. Les Rennais peuvent remercier le gardien strasbourgeois, auteur d’une magnifique passe décisive pour Hunou qui n’en demandait pas tant pour planter. Les Strasbourgeois, qui ne mettent plus un pied devant l’autre, ont bien tenté de revenir dans la partie mais n’ont jamais réussi à égaliser. Au classement, tout se complique pour les joueurs de Thierry Laurey qui restent sur trois défaites et deux nuls lors des cinq derniers matchs. Les Strasbourgeois sont 17èmes avec 35 points, soit 19 de moins que leurs adversaires du soir.

Le point Europe : Pour Rennes, le calendrier est un peu difficile puisqu’ils se déplaceront à Paris la semaine prochaine avant de recevoir Montpellier dans une finale qui s’annonce chaude comme la braise. Et comme Rennes est l’équipe la moins chanceuse d’Europe, on les voit bien continuer dans ce mood là et on pense qu’ils vont finir tranquillement à la place du con… une habitude pour eux.

Le point maintien : Ça va être très chaud pour Strasbourg qui a un calendrier dantesque pour les deux derniers matchs avec la réception de Monaco et un déplacement à Nantes. Pour nous, c’est une 18ème place qui se profile et un barrage à jouer face à une équipe de Ligue 2 dont on ne connait pas encore le nom.

Marseille 2 – 1 Nice

Malgré l’ouverture du score ultra-précoce de Balotelli pour Nice, Marseille n’a pas tremblé plus que ça grâce à l’égalisation rapide de Germain et un but plein de sang froid de Payet, qui a d’ailleurs été énorme. Grâce à cette victoire, Marseille ne perd pas de terrain sur Monaco et Lyon qui pointent respectivement à une et deux unités de la Canebière. Pour Nice, c’est un coup d’arrêt dans la lutte pour la cinquième place. Au classement, Marseille reste quatrième avec 73 points tandis que Nice est 7ème avec 51 points, à trois points de la cinquième place.

Le point Europe : Marseille a un calendrier plutôt favorable jusqu’à la fin de la saison puisque les olympiens se déplacent à Guingamp avant de recevoir Amiens. Entre ces deux matchs viendra s’intercaler la finale de la Ligue Europa contre l’Atlético Madrid. La gestion de l’effectif par Rudi Garcia va être ultra importante pour les trois échéances à venir. Une contre-performance le week-end prochain au Roudourou obligeraient les olympiens à gagner la Ligue Europa pour voir la Ligue des Champions la saison prochaine. Tout est un peu compliqué finalement mais le Vestiaire du Sport est supporter du football français et espère que Marseille va s’imposer et ramener enfin un trophée en France. Les Niçois, de leur côté, devront cravacher jusqu’à la fin de la saison pour espérer se qualifier pour la prochaine Ligue Europa. Les joueurs de Lucien Favre recevront Caen avant d’aller à Lyon. Pour nous, c’est trois points sur six qui ne suffiront pas.

L’équipe de la 36ème journée de Ligue 1 :

Gardien : Costil parce qu’il a permis à son équipe d’espérer encore un peu.
Défenseurs : Une charnière Koundé-Yambéré tous les deux buteurs avec leur équipe, avec à gauche Ferland Mendy et à droite Sabaly, tous les deux auteurs d’une passe décisive.
Milieux : Payet parce que Payet, Bissouma et Pépé parce que ça faisait longtemps qu’on n’avait pas mis un Lillois dans l’équipe-type.
Attaquants : Bertrand Traoré pour son doublé, Sylla pour les mêmes raisons et Malcom pour sa frappe limpide des trente mètres.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter