• Grille TV beIN SPORTS
Real-PSG : pourquoi la supériorité des Parisiens n’est pas une garantie
Photo Panoramic

Real-PSG : pourquoi la supériorité des Parisiens n’est pas une garantie

Nous ne sommes qu'en 1/8èmes de finale mais au vu des chocs de cette année, on ressent déjà des airs de quarts et de demies. PSG-Real, c'est LE choc qui laisse le monde du football indécis mais aussi impatient de voir les deux géants entrechoquer les armes. Alors que cette bataille à l'issue floue est sur le point de faire rage, tout amoureux du ballon rond prépare sa télé et son fauteuil pour un spectacle qui ne sera peut-être pas comme tout le monde le croit.

Je vais vous raconter une histoire. Vous la connaissez tous, mais je vais vous la raconter à ma façon. Il était une fois, la plus grande remontada de l’Histoire. Alors que les Parisiens semblaient créer la sensation en sortant prématurément le grand Barça, ce grand Barça est venu confirmer son statut en renversant la vapeur. Paris est magique, mais à Paris seulement et les lueurs de la Tour Eiffel ne semblent pas atteindre Barcelone… Ceci, c’était l’an dernier.

Cette année, c’est celle du rachat. Mais le destin a voulu mettre sur le chemin un autre grand d’Espagne, la tâche n’est donc pas aussi simple. Certes, les hommes de Zidane ne sont que l’ombre du mastodonte qui a régné durant ces dernières années, mais ils ne sont pas non plus à prendre à la légère. Pour ce qui est du PSG, l’effectif a été bonifié avec les arrivées de Neymar et Mbappé, mais est-ce que ce sera suffisant ?

C’est la question que je me pose. Sur le papier, cette année, le PSG est nettement supérieur. Mais, c’est sur le terrain que ça joue. Le Real est certes meurtri, mais il a des arguments à faire valoir. Le PSG est certes en grande forme, mais il a des faiblesses à compenser à tout prix.

Faiblesses, je m’explique :

▪ Je vous parle de charisme, parce que Paris en a peu. Et c’est ce même charisme qui est censé amincir l’écart avec le toit du monde. C’est de charisme qu’il a manqué Paris l’an dernier lors de sa déconvenue. Neymar fait certes son show, Cavani rugit plus fort que jamais, mais pas sûr que cela suffise.

▪ Emery. Techniquement, il n’est pas à reprocher, mais c’est quand les choses se corsent que Paris a le plus besoin de lui. Or quand les choses se compliquent, cet entraîneur semble à court d’idées et face au Real, il risque d’en avoir besoin d’une bonne poignée.

▪ Le capitanat. Parce que le PSG a Thiago Silva comme capitaine. Thiago Silva a de l’expérience, mais n’est pas un leader. On l’a vu répondre absent avec le Brésil en Coupe du Monde, mais aussi avec Paris l’an dernier. Les Qataris ont remédié au besoin de leaders techniques (Neymar…) mais ce leader naturel, ce meneur de troupes, ils ne l’ont toujours pas.

Ces faiblesses, elles risquent de ne jamais handicaper ce Paris si le Real venait à décevoir. Mais si les Merengues venaient à sortir leurs habits des grands soirs, Paris va vraisemblablement souffrir… J’évite de passer en revue les faiblesses du Real, parce qu’il y en a beaucoup en ce moment. Mais leurs forces, ce sont exactement celles qui peuvent pousser à bout ce PSG-là.

Je vous parle d’une équipe qui se transcende en même temps que l’hymne de la C1. Je vous parle d’une équipe dont les leaders ne se comptent pas sur les doigts d’une seule main. Je vous parle d’une équipe qui sait devenir féroce quand elle est dangereusement blessée.

Alors, demain puis le mois suivant, le PSG pourrait triompher. Mais si Zidane et ses hommes venaient à se remémorer la magie qu’ils ont étalée il n’y a pas si longtemps, alors Paris pourrait ne pas être aussi magique que cela…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter