• Grille TV beIN SPORTS

Ligue Europa : le bilan des clubs français

Si seul le PSG a su s’extirper de la phase de poules de la Ligue des Champions, les clubs français ont fait mieux en C3 : Lyon et Bordeaux, premiers de leurs groupes, sont qualifiés pour les 16èmes de finales, dont seul l’OM sera absent. Retour sur le parcours, le niveau de jeu, et l’implication des représentants hexagonaux dans cette phase de poules.

Quel est le point commun entre la Roumanie, la République Tchèque, l’Allemagne, la Turquie, l’Ukraine, la Russie et l’Angleterre ? Réponse : toutes ses nations ont vu l’intégralité de leurs représentants en phase de poules de la C3 se qualifier pour les 16èmes de finale. Ce que la France n’aura pas su faire, l’OM laissant Lyon et Bordeaux comme seuls représentants hexagonaux dans cette coupe au printemps prochain.

Si les clubs français sont souvent pris en flagrant délit de je-m’en-foutisme dans une C3 jugée comme inintéressante financièrement et usante pour les organismes, alignant des équipes bis ou se faisant régulièrement éliminer par des adversaires moins huppés (Rennes dernier de groupe de 2011, Paris éliminé à Salzburg la même année et sorti par Kiev en 2008, entre autres), cette édition s’annonçait peut-être différente, tant les représentants tricolores affichaient de belles cartes de visite européennes, étant les trois clubs tricolores ayant disputé le plus de matchs sur la scène continentale. Ont-ils joué cette compétition à fond ? Un point complet sur leur parcours en phase de groupe de cette C3 nous donnera un élément de réponse.

Marseille (Groupe C – 3ème avec 5 points / 1V – 2N – 3D / 9 buts marqués, 11 encaissés)

Passé par le tour préliminaire face à Eskisehirspor (1-1 et 3-0) pour accéder à cette phase de poules, Marseille aura beaucoup tenté, mais a dû faire avec les moyens du bord et un effectif quantitativement limité pour pouvoir jongler entre C3 et championnat. Devancée par Fenerbahçe (13pts) et Mönchengladbach (11pts), l’équipe phocéenne dit au revoir à l’Europe dès décembre.

Pourtant idéalement lancée après un nul courageux arraché à Fenerbahçe (2-2 après avoir été mené 2-0) et avoir fait exploser l’AEL Limassol (5-1), l’OM n’a pris qu’un seul point lors des quatre derniers matchs (défaites à M’Gladbach 2-0 et Limassol 3-0 et face à Fenerbahçe 0-1, nul face à M‘Gladbach 2-2). Pour expliquer cette élimination il faut chercher au-delà du niveau des adversaires – Fenerbahçe et M‘Gladbach ayant affiché de beaux visages – tant le 11 titulaire de l’OM n’a potentiellement que peu de choses à envier à ces deux équipes. Au-delà également de l’investissement des joueurs, qui fut sans faille jusqu’à la 5ème journée entérinant l’élimination phocéenne. La réponse parait plutôt venir de la profondeur de l’effectif.

Sur les 26 joueurs alignés par Elie Baup en C3, 11 faisaient figure de bizuts sur la scène européenne, laissant apparaitre un fait criant : le banc de l’OM est faible pour ce niveau de compétition, qualitativement et de fait, quantitativement. Un banc sur lequel Leyti N’Diaye, 27 ans, fait figure d’ancien du haut de ses 17 matchs de L1, puisque ses 10 coéquipiers K.Abdallah, F.Raspentino, R.Abdullah, W.Jobello, B.Aloe, B.Omrani, L.Mendes, K.Osei, P.M’Bow et J.Fabri, ne cumulent que 39 matchs de L1 à eux 10. Sans oublier Bracigliano, titulaire lors de la claque reçue lors du dernier match du groupe (3-0 à Limassol) qui n’a joué que deux matchs en trois ans. Souleymane Diawara, André Pierre Gignac et Loïc Rémy blessés durant la phase de poules, que restait-il à l’OM ? Douze joueurs chevronnés pour mener de front Ligue 1 et Europa League, ni plus, ni moins.

Elie Baup a donc pu, ou plutôt dû, jauger la totalité de son effectif pendant cette C3, comme ses homologues lyonnais et bordelais, sans toutefois en tirer le même bilan, loin s’en faut. Car seuls Lucas Mendes, Kassim Abdallah et Rafidine Abdullah (lire Abdullah pointe le bout de son nez) ont réellement été intégrés aux rotations du coach à la casquette avec respectivement 8, 12 et 16 matchs disputés. Pis, l’équipe de jeunes encadrés par Rémy et Fanni alignée à Limassol en clôture de cette phase de poules a encaissé un cinglant 3-0, infligé par la 205ème équipe au classement FIFA, qui en avait pris 5 au match aller, et laissant apparaitre la faiblesse de la formation phocéenne et de fait de son banc de touche (16ème au classement des centres de formation de France). L’OM ne pouvait prétendre aller plus loin, au vu d’un effectif restreint qui a déjà joué 26 matchs cette saison, et qui parvient à tout donner en L1 où il occupe une deuxième place inattendue en début de saison.

Au rang des satisfactions pour l’OM peuvent s’inscrire l’intégration de Joe Barton, suspendu en L1, et auteur notamment d’un corner direct face à M‘Gladbach et de belles prestations par ailleurs, ainsi que l’envie démontrée cinq matchs durant. Une envie qui leur a permis d’arracher un point à Fenerbahçe à la dernière seconde… Avant de subir la même mésaventure face à M‘Gladbach. Mais c’était avant la claque reçue à Limassol, qui fait tout de même tâche sur le bilan final.

Bordeaux (Groupe D – 1er avec 13 points / 4V – 1N – 1D / 10 buts marqués, 5 buts encaissés)

Après avoir éliminé l’Etoile Rouge de Belgrade en barrages (0-0 et 3-2), les Girondins ont réussi une phase de poules quasi-idéale. Sur le plan comptable tout d’abord : ils terminent premiers du groupe devant Newcastle (9 pts), Funchal (6 pts) et le FC Bruges (3 pts) et sont assurés de recevoir au match retour en 16ème de finale. Mais le groupe en profite aussi, se retrouvant étoffé par quelques joueurs sortis du placard et profitant du travail tactique accompli sur ces matchs.

Si chaque composition d’équipe alignée par Francis Gillot recelait une ou deux surprises, avec des joueurs en manque de temps de jeu en championnat, force est de constater que les équipes alignées étaient toujours compétitives et que ses choix ont souvent payé. Face à Funchal, c’est David Bellion, abonné au banc de touche qui a donné la victoire aux siens (1-0), tandis qu’un doublé de Cheikh Diabaté face à Newcastle (2-0) a offert la première place du groupe aux Girondins.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter