• Grille TV beIN SPORTS
Être le tube de l’été ne suffit pas à Sagnol
Photo Panoramic

Être le tube de l’été ne suffit pas à Sagnol

Après sa première déconvenue à Guingamp (2-1) en tant qu’entraîneur des Girondins de Bordeaux, Willy Sagnol a voulu rappeler à ses joueurs qu’il ne lâcherait rien et que son ambition, pour que cette saison soit belle, reste insatiable. Décryptage.

Une première mi-temps complètement gâchée sur le plan du jeu et du collectif, Sagnol n’a pas changé son fusil d’épaule en se présentant face à la presse suite à la défaite sur les terres bretonnes. Il est conscient que son équipe a mal engagé sa partie pour véritablement espérer revenir avec quelque chose. Plus habitué à jouer les premiers rôles, Bordeaux a sans doute besoin de temps pour (re)devenir ambitieux sur le plan comptable : « La perte du statut de leader peut être une bonne chose pour nous. Au fil de semaines, c’était peut-être un peu difficile à gérer pour les joueurs, par le staff, par le club en général qui n’est pas habitué à cela. Redescendre d’une ou deux marches va permettre de remettre les têtes à l’endroit », a déclaré le nouvel homme fort des Marine et Blanc en conférence de presse.

L’ancien latéral droit du Bayern Munich sait que changer l’état d’esprit d’un groupe en complète déliquescence la saison dernière demande du temps. Le changement a été rapide à la sortie d’une préparation maîtrisée et des choix tranchés en laissant partir des joueurs à l’image de Lucas Orban et Hadi Sacko. L’ancien sélectionneur de l’équipe de France Espoir veut s’appuyer sur un groupe d’hommes qui ne lâcheront rien jusqu’aux derniers instants, qui s’inscrivent clairement dans le projet. Il souhaite amener cette véritable mentalité germanique qui a amené le Bayern ou encore l’Allemagne aux succès qu’on connaît. Cette volonté de s’appuyer sur le collectif avant de porter la lumière sur l’individualité. Mais pour arriver à ce résultat, il faut avoir le « besoin de se faire mal ».

Une mentalité qui amène forcément des réajustements lors de la trêve où le travail physique a été le moteur des quinze derniers jours avec un groupe réduit avec l’absences de nombreux internationaux (Diego Rolan, Lamine Sané, Wahbi Khazri ou encore Cheick Diabaté). Sagnol ne le cache pas, il veut durer et être le plus longtemps possible en tête d’affiche de cette Ligue 1. Autrement dit, connaître les diverses louanges du Paysage Audiovisuelle Français et de la presse écrite, comme cela a pu être le cas au sortie de la rencontre contre Monaco, ne l’intéresse pas. Alors à certains moments de la saison, il sait qu’il devra se contenter de peu et de perdre parfois pour mieux rebondir sur un cycle plus important. L’intérêt n’est-il pas là en définitive ? Reculer pour mieux sauter semble être la solution sine qua non pour profiter des faux pas de ses concurrents qui auront la tête à l’Europe et qui perdront quelques points qui seront dû à la fatigue physique (et surtout mental) qu’amène les diverses compétitions qui opposent les équipes du Vieux Continent.

Willy Sagnol avance avec des convictions qui ont déjà porté ses fruits pendant un mois d’Août qui a frôlé la perfection. Pourquoi le peuple bordelais ne lui ferait-il pas confiance ? Après quelques esquisses qu’il a déjà montrées, Bordeaux peut lui adresser une confiance aveugle.

  1. avatar
    19 septembre 2014 a 21 h 19 min
    Par Vistafoot10

    Je tiens moi aussi un blog et je fais une série d’article sur la situation de Laurent Blanc au PSG et surtout de la formation qui y est en péril. Faites y un tour et laissez moi votre avis merci d’avance

    http://vistafoot10.blogspot.fr/2014/09/la-formation-francaise-en-peril-au-psg_18.html

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter