• Grille TV beIN SPORTS
Zidane à Bordeaux, un mariage parfait ?
Photo Panoramic

Zidane à Bordeaux, un mariage parfait ?

Alors que les clubs de Ligue 1 pensent déjà à la saison prochaine en chassant de nouveaux entraîneurs, la rumeur a fait l'effet d'une petite bombe : et si Zinedine Zidane prenait la tête des Girondins de Bordeaux pour la reprise du championnat ? L'actuel bras droit de Carlo Ancelotti à Madrid termine sa mission en mai, et tout laisse à penser que Zidane voudra désormais prendre une équipe en charge.

Zinedine Zidane : le temps est venu

Agé de 41 ans, l’adjoint actuel de Carlo Ancelotti au Real Madrid ne prolongera pas sa mission au-delà de cette année. Son désir profond, il l’a déclaré, c’est de prendre la tête d’un club. Bientôt diplômé, Zinedine Zidane a depuis quelques années méthodiquement préparé son avenir d’entraîneur. A Limoges d’abord où après 2 ans d’études, il a reçu le diplôme de “Manager Général de Club Sportif Professionnel” au CDES. En parallèle de son poste dans le staff de Carlo Ancelotti, Zidane suit également une formation accéléré dispensée par Guy Lacombe, spécialement détaché par la FFF, afin de préparer le fameux Brevet d’Entraîneur Professionnel de Football.

Comme il l’a confié plusieurs fois cette année, ZZ est animé par la compétition et se sent prêt à relever le challenge proposé par un club, de préférence en Ligue 1. Comme Didier Deschamps ou Laurent Blanc avant lui, Zidane préférerait débuter sur un banc de français, et le parcours de ses anciens coéquipiers chez les Bleus peut lui donner raison. Aujourd’hui sélectionneur national et champion de France avec le PSG, Deschamps et Blanc avaient commencé par des challenges éloignés de la pression du titre, sans gros objectifs, et en bénéficiant donc du temps nécessaire pour s’affirmer. Pour faire leurs armes, ils avaient choisi Monaco et Bordeaux, avant de relever des défis plus périlleux, Deschmaps à Turin puis Marseille et Laurent Blanc aujourd’hui au PSG.

Il est certain que les parcours de ces deux anciens de France 98 influencent Zinedine Zidane, qui trouverait à Bordeaux un contexte sans pression, propice au développement de ces idées. Un club et une région où le double Ballon d’or a des attaches (on parle de son ancien coéquipier Stephane Paille dans son staff), un passé glorieux et une famille, fruit de son passage mémorable au Haillan entre 1992 et 1996. Autant d’atouts qui pourraient lui permettre de surmonter au mieux l’énorme attente et la pression médiatique qui l’attendront pour son baptême du feu sur un banc.

Les Girondins de Bordeaux : une page se tourne

De leur côté, les Girondins de Bordeaux sortent d’un cycle de 3 ans où Francis Gillot a réalisé un travail considérable avec peu de moyens. Le technicien aquitain ne va pas continuer l’aventure. Toutefois, sous son commandement, les Girondins ont su conserver un certain standing en Ligue 1 (deux qualifications européennes ainsi qu’une Coupe de France), tout en limitant les dépenses et cumulant les départs des derniers joueurs de l’ère Blanc (Gouffran, Tremoulinas ou Henrique). Gillot laisse un effectif qui s’appuie sur de nouveaux leaders plus jeunes, comme Lamine Sané, Gregory Sertic, Henri Saivet et surtout Cheick Diabaté.

Il faut ajouter à cela la fin des contrats de joueurs barrés par la concurrence (Chalmé, Bellion, Brechet voire Hoarau). Cet allègement de la masse salariale pourrait permettre à M6, l’actionnaire principal, de garantir au futur entraîneur une petite marge de manœuvre sur le marché des transferts. Les Girondins, en attendant d’emménager dans leur nouvelle enceinte, sont donc prêts à accueillir un nouveau staff, avec pour futur objectif la qualification européenne, indispensable à la viabilité du club dans un contexte de Fair-Play financier. La situation ressemble beaucoup à celle qui avait vu Laurent Blanc venir sur les bords de la Garonne en 2007 : les deux saisons précédentes de Ricardo avaient remis le club sur les rails avant que Laurent Blanc, pour sa première expérience d’entraîneur, prenne les rênes d’un groupe remis en confiance, passé de l’angoisse du maintien à la Ligue des Champions en seulement 2 ans.

Nul doute que Zinedine Zidane sera très demandé : les succès de ces anciens coéquipiers, Blanc et Deschamps, attirent forcément l’attention des plus grands clubs. Toutefois, le confort et la quiétude d’un club comme Bordeaux pourraient séduire Zidane dans l’idée de s’aguerrir avec son staff au contact d’un environnement connu et éloigné de la pression des grands clubs. Une étape qui serait idéale avant de nourrir ensuite de plus grandes ambitions sur un banc de touche plus prestigieux.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter