• Grille TV beIN SPORTS
Lyon : qui jouera au milieu à côté de Lucas Tousart ?
Photo Panoramic

Lyon : qui jouera au milieu à côté de Lucas Tousart ?

L'été fut mouvementé dans le Rhône, chamboulant l'effectif de toute part, et ce sur toutes les lignes. La génération dorée issue du centre de formation est partie, une page s'est tournée, une autre s'entrouvre dès l'aube de l'après-mercato. A notre époque, les fenêtres de mercato ne sont pas de tout repos en Europe. Comme cet été, en France, pour l’Olympique Lyonnais. Pour l’institution lyonnaise, la tactique de l'encadrement fut de boucler le plus rapidement possible des arrivées afin de remplacer les départs prématurés des cadres de l'équipe et pouvoir ainsi travailler avec ce nouvel effectif durant l'intersaison avant de réfléchir aux derniers coups de pokers possibles avant le retour de la compétition.

Un changement collectif

C’est ainsi que dès début juillet, une fin de cycle avait été actée et le changement s’était opéré au sein de l’effectif des Gones. La belle génération issue de la fabrique maison a décidé de voler de ses propres ailes vers de grandes écuries européennes pour grandir davantage. Le canonnier Lacazette à Arsenal, Tolisso au Bayern Munich et Gonalons à l’AS Rome. Le staff a donc été obligé de se montrer actif sur le marché pour remplacer ces anciens de la maison…

La ligne offensive fut démolie et remodelée en quelques semaines à partir de la base restante (Memphis Depay). Ainsi, Lacazette fut remplacé par Mariano Diaz, un jeune talent du Real Madrid. L’ailier burkinabé Bertrand Traoré est arrivé de l’Ajax afin de remplacer Valbuena parti au Fenerbahçe ou encore Rachid Ghezzal, parti libre chez le champion de France en toute fin de mercato.

L’arrière garde fut elle aussi totalement remodelée après les départs de Jallet et de Mammana dans le but de la renforcer et surtout de retrouver une régularité et une confiance perdue l’an passée. Nouvelles recrues, un nouveau défenseur central Marcelo, deux arrières gauche avec Marçal et Ferland Mendy provenant du Havre, et enfin un latéral droit en la personne du jeune prometteur Tete, venu de l’Ajax.

Enfin au milieu de terrain, deux départs conséquents sont à noter. Premièrement, Tolisso la pierre angulaire du milieu lyonnais l’an dernier. Et Gonalons, l’ex-capitaine de l’effectif. Et c’est en toute fin de mercato que l’OL a recruté deux joueurs pour combler le manque créé par les départs et étoffer son effectif.

La première fut l’ancien milieu du Celta Vigo, Pape Cheikh Diop, le 29 août. Et lors du dernier jour du mercato, c’est le jeune milieu espoir d’Amiens Tanguy Ndombélé qui est venu remplacer numériquement le départ le même jour de Sergi Darder vers l’Espanyol Barcelone.

La concurrence au milieu

L’an dernier, Bruno Genesio avait pour dispositif préférentiel le 4-2-3-1. Malgré les changements conséquents au sein de l’effectif lors du mercato estival, celui-ci ne devrait pas bouger comme il l’a montré lors des premières rencontres du championnat. L’arrivée soudaine de deux milieux de terrain en fin de mercato a bouleversé la rotation. Dans cet effectif, la place à prendre est aux côtés Lucas Tousart où aucun joueur ne se dégage en tant qu’indiscutable comme peut l’être le jeune milieu français ou Nabil Fékir, placé devant ce double pivot.

Plusieurs joueurs sont susceptibles de jouer à ce poste dans l’effectif lyonnais, notamment les deux recrues de l’été mais également Clément Grenier, de retour d’un prêt peu concluant à l’AS Rome et que Lyon aimerait relancer. Il ne faut pas non plus oublier Jordan Ferri, remplaçant depuis quelques saisons déjà, qui est finalement resté lui aussi durant l’été alors qu’il était à la recherche d’un temps de jeu plus conséquent. Bruno Genesio n’a pas caché son envie de garder ces deux éléments lors de ce mercato : « Jordan Ferri et Clément Grenier sont sous contrat avec l’Olympique Lyonnais et je compte sur eux. Nous avons beaucoup d’ambition et de matchs à venir et j’aurai besoin de tout le monde », soulignant l’importance d’avoir un effectif le plus fourni possible si Lyon veut jouer le coup à fond sur tous les tableaux.

Autres possibilités, les jeunes du centre de formation tels que Christophe Martins Pereira, jeune international luxembourgeois, ou encore Houssem Aouar mais qui reste plus offensif et semble être la doublure du capitaine Nabil Fekir. Comme toujours, l’Olympique Lyonnais compte énormément sur ses jeunes du centre comme le démontre le premier match du mois de septembre face à Guingamp, où une surprise de taille s’était glissée dans le onze. Tout le monde aurait imaginé que Bruno Genesio testerait une de ces jeunes recrues dans le milieu de terrain, ou même qu’il aurait relancé Grenier, surtout contre une équipe jugée plus faible sur le papier. Contre toute attente, c’est le jeune Luxembourgeois qui a été titularisé dans le milieu lyonnais aux côtés de l’indéboulonnable Lucas Tousart. Fort de son match face à l’équipe de France avec le Luxembourg, sa performance a poussé l’entraîneur à le lancer dans le grand bain dans ce double-pivot du milieu de terrain. Son match fut compliqué et il a été remplacé par Jordan Ferri dès la 51ème minute, prouvant une fois de plus que ce dernier est utile dans la rotation.

Le Français de 25 ans était d’ailleurs titulaire face à Nantes lors de la 4ème journée et une nouvelle fois en Europa League contre l’Apollon Limassol avant d’être remplacé pour les premières minutes de Ndombele, qui s’est offert la semaine suivante sa première titularisation pour un match de gala face au Paris Saint-Germain. Sans oublier l’autre recrue Pape Cheik Diop qui est, quant à lui, encore un peu juste physiquement et que son coach juge « pas encore opérationnel ». Au total, 5 milieux (voire 6) sont susceptibles de jouer au poste vacant au milieu de terrain. Une rotation complexe devra être mise en place par l’entraîneur lyonnais afin de trouver la bonne recette et de construire le meilleur milieu de terrain possible.

Le duel des recrues

Après ces premiers matchs de la saison, une rotation se dessinait… mais sans les recrues de l’été. Ferri a été titulaire lors de la 4ème journée de championnat contre Nantes ou lors du premier match d’Europa League. Quant à Grenier, Martins Pereira ou encore Aouar, ils peuvent rentrer en fin de match mais seront peut-être un peu juste, comme ça a été le cas pour le jeune Luxembourgeois contre Guingamp. Cette rotation fonctionnait mais les recrues n’étaient pas encore opérationnelles. Mais voilà que Ndombele est arrivé et a joué ses premières minutes lors de la 1ère journée d’Europa League avant une titularisation au Parc des Princes. Ce sera bientôt au tour de Diop de faire de même.

Qui titulariser lorsque tous les éléments seront aptes ?

Avec les sommes dépensées lors de ce mercato pour les deux recrues au milieu, peut-on imaginer que Bruno Genesio cherchera à y imposer un autre joueur ? Ou plutôt un « ancien » joueur de l’effectif de l’an passé ? Qui peut être le plus complémentaire dans ce milieu à deux avec Lucas Tousart ?

Difficile d’imaginer vu les quelques millions dépensés pour s’attacher les services des deux recrues de ne pas les titulariser. Les autres entreront sûrement dans la rotation, surtout si l’Olympique Lyonnais cherche à aller le plus loin possible dans les coupes et à atteindre, en championnat, une place qualificative en Ligue des Champions. Pour Grenier, l’idée sera de le relancer et de lui faire reprendre confiance en lui faisant jouer quelques matchs. Pour les jeunes du centre, l’idée sera de les faire évoluer et éclore comme ils ont l’habitude de le faire chaque année. La part d’incertitude dans cette rotation est importante au vu des possibles blessures de joueurs ou des suspensions.

Le poste de relayeur aux côtés de Tousart semble se jouer entre les deux nouvelles recrues. Deux joueurs dotés d’un fort potentiel étant donné leur jeune âge. Ils ont tous les deux 20 ans et donc une expérience limitée. Dans ce match, il y a un léger avantage pour Tanguy Ndombele d’Amiens, qui vient tout juste de sortir d’une saison d’environ 30 matchs, indispensable pour la montée de son club dans l’élite et élu par les siens meilleur joueur d’Amiens. Ses performances lui ont même permis d’être appelé avec l’équipe de France Espoirs.

Dans le même temps, l’espagnol Pape Cheik Diop n’a pas fait une grande saison. Il n’a été titularisé qu’à 5 reprises, barré par la concurrence au milieu. Il ne jouait que lorsque les milieux titulaires étaient mis au repos avant les matchs européens. Au niveau international, il a un bilan légèrement plus positif que son concurrent puisqu’il a déjà atteint le cap des 10 sélections avec l’équipe nationale de l’Espagne Espoirs, entrant souvent en fin de match. Ce dernier est plus un pari pour le staff lyonnais qui l’a pris au nez et à la barbe de Tottenham lors du mercato.

Ces deux recrues ont des profils similaires avec un style « box-to-box » et des physiques puissants malgré leur taille moyenne (1m80 environ pour les deux joueurs). L’ancien joueur Amiénois est aussi très habile techniquement, pouvant jouer un cran plus haut sur le terrain et faire le lien entre Lucas Tousart et Nabil Fekir. Auteur de 2 buts et 7 passes décisives l’an dernier, il peut lancer idéalement ses coéquipiers devant lui ou sur les ailes afin d’alimenter les flèches Traoré et Depay. Il peut également casser de lui-même les lignes adverses en portant le ballon intelligemment, comme il a pu le montrer lors de sa première titularisation face au PSG.

Son concurrent direct est quant à lui encore indisponible selon Bruno Genesio. Le style de jeu de l’ex-galicien est similaire au Français, avec davantage d’intelligence de jeu dans le placement défensif qui peut lui permettre de récupérer énormément de ballons au milieu. Malgré un bagage technique moins important que son homologue, il possède tout de même une vraie capacité à casser les lignes avec de grandes montées dans le milieu mais reste cependant moins porté vers l’avant, marque peu et réalise également peu de passes décisives. L’an dernier, il n’a marqué qu’un seul but et n’a donné aucune passe décisive.

Il va donc être compliqué pour Bruno Genesio de donner un temps de jeu considérable à chacun de ses milieux mais une rotation match après match semble inévitable pour en donner un maximum à chacun. La place de titulaire en tant que relayeur ne semble promise pour le moment à personne. Tout dépendra de différents critères, les blessures et suspensions pourront faire changer subitement les plans du coach lyonnais mais ce sont surtout les performances de chacun des milieux ainsi que leur complémentarité avec l’indéboulonnable Tousart qui leur permettront peut-être d’atteindre cette place de titulaire indiscutable dans l’entrejeu.

  1. avatar
    21 septembre 2017 a 14 h 02 min
    Par Deandre Ninho

    Excellent article qui nous éclaire sur l’OL, les changements, la direction à suivre pour le club, les différentes tactiques et solutions à dispositions pour les dirigeants.
    L’avenir à l’air de s’éclaircir à l’OL en plus des benefices engrangés lors du mercato qui permettra pourquoi pas de s’attacher les services de quelques bons joueurs supplementaires au fil du temps. Ils peuvent également compter sur un centre de formation toujours très bon.
    Des analyses justes et efficaces, on sent l’amour de l’auteur pour ce club français mythique.
    On espère que Lyon recuperera de sa superbe le plus vite possible, et reviendra sur la scène européenne.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter