• Grille TV beIN SPORTS
Moutinho, l’assurance caviar
Photo Panoramic

Moutinho, l’assurance caviar

Débarqué cet été à Monaco en provenance du FC Porto pour 25 millions €, le Portugais Joao Moutinho a déjà séduit tous les suiveurs de la Ligue 1. Après seulement deux mois de compétition avec Monaco, il en est le dépositaire du jeu.

Sur le rocher monégasque, on parle beaucoup de Radamel Falcao et d’Emmanuel Rivière. A juste titre. Les deux meilleurs buteurs de Ligue 1, auteurs respectivement de sept et six buts portent l’attaque de l’ASM à bout de bras et martyrisent les défenses adverses. Mais si ces deux-là sont aussi prolifiques, c’est en partie grâce à un homme : Joao Moutinho.

Le milieu de terrain portugais n’a pas tardé à prendre la direction du jeu des champions en titre de Ligue 2. Débarqué en principauté cet été, son transfert n’a pas été si médiatisé que ceux de Falcao, de James Rodriguez ou même Kondogbia. Et pourtant, les vingt-cinq millions placés en lui en valent la chandelle. Absent à cause d’une blessure lors des trois premières journées, Ranieri, son entraineur, n’hésite pas à le lancer d’entrée de jeu au début du mois de septembre dans le choc face à l’Olympique de Marseille. Bien lui en a pris. Le milieu de terrain de poche n’a pas tardé à justifier la confiance du coach transalpin : à l’entrée du dernier quart d’heure, alors que le score est de un partout, il lance magnifiquement Rivière qui s’en va crucifier Mandanda. Dès sa première sortie, le Portugais a apporté ce que les dirigeants monégasques attendaient de lui : sa science de la passe juste!

Un numéro dix adaptable

Deux autres offrandes suivront pour Falcao face au Paris Saint Germain et Bastia, ce qui fait de lui le meilleur passeur de Ligue 1, avec trois passes à son actif, tout comme Valbuena, Grenier et Ibrahimovic. Mais Moutinho a plusieurs cordes à son arc. Avant la trêve international, Monaco est, à la surprise générale, rapidement mené par Reims. C’est à ce moment-là que l’ancien de Porto décide de relancer son équipe en inscrivant un coup-franc plein de malice. Excentré sur la droite, son ballon contourne le mur et vient tromper Agassa en se logeant dans le petit filet. Le premier coup-franc direct de Monaco depuis 2010 ! Avec ce but, Moutinho devient le troisième buteur du club de la principauté, les treize autres réalisations étant l’œuvre des seuls Falcao et Rivière.

Débarqué cet été à l’AS Monaco, Joao Moutinho à déjà séduit l’ensemble des spécialistes du football français. Il est déjà le maître à jouer de l’AS Monaco.

Passeur puis buteur, Joao Moutinho a donc tout du joueur parfait. Ce genre de garçon qui peut débloquer la situation à n’importe quel moment dans une rencontre verrouillée à double tour. Et ce n’est pas tout ! Certes, son poste de prédilection est celui de numéro dix, d’organisateur, là où on touche beaucoup de ballons. C’est même comme ça qu’il se définit : « Je suis un joueur qui aime contrôler le jeu, qui aime avoir le ballon et qui fait tout pour aider l’équipe à mieux jouer. Je n’hésite donc pas à donner des instructions ». Mais il peut aussi dépanner dans un rôle plus défensif de second récupérateur, en construisant le jeu de plus bas et en apportant sa science du placement pour gratter quelques ballons. C’est dans cette position qu’il a impressionné face à Bastia avec pas moins de cent trois ballons touchés. Son association dans ce rôle avec le tout aussi précieux Obbadi est le le point fort de l’ASM. A tel point que Ranieri ne peut déjà plus se passer de la doublette, au détriment de l’expérimenté Toulalan et du jeune Kondogbia.

Ranieri conquis

Ce n’est donc pas pour rien qu’au Portugal, on le compare à Iniesta, Xabi Alonso ou encore à son illustre prédécesseur au FC Porto, Deco. Rien que ça ! Ce n’est pas Claudio Ranieri qui dira le contraire. Son entraineur n’en finit plus de louer son comportement et surtout son emprise sur le jeu: « João Moutinho est un grand joueur, un vrai champion. Sa présence au milieu de terrain nous apporte quelque chose en plus. D’un point de vue collectif, il est indispensable. Il joue toujours pour l’équipe ».

Déjà sous le charme, le technicien italien n’a sans doute pas tout vu. Le triple champion du Portugal (2011, 2012, 2013) veut tout faire pour ramener le titre de champion de France en Principauté. Et cette conquête ne pourra se faire sans un grand Moutinho !

  1. avatar
    17 octobre 2013 a 11 h 04 min
    Par macdermot

    Je n’ai pas encore vu le Moutinho de Porto, mais cela ne saurait tarder. J’aimerai le voir dans un milieu Toul’/Moutinho/James.

    Son meilleur poste reste celui de relayeur dans un milieu à trois, car il a tout , le coffre, et la qualité technique pour une première relance courte ou allonger le jeu. Pendant longtemps j’ai eu des doutes sur son niveau, mais il faut admettre qu’il est devenu un sacré joueur, très régulier, intelligent tactiquement, métronome, capable de jouer à plusieurs postes au milieu, bref un joueur que tous les entraîneurs rêvent d’avoir.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter