• Grille TV beIN SPORTS
Alassane Pléa, l’infatigable
Photo Panoramic

Alassane Pléa, l’infatigable

Formé à Lyon, Alassane Pléa n’a jamais eu une véritable chance dans le groupe professionnel des Gones. C’est à Nice qu’il a réussi à exploiter son potentiel. Désormais titulaire du club azuréen depuis plusieurs saisons, il compte bien se montrer face à l’OL.

500 000€. C’est le prix que Nice a déboursé pour s’attacher les services d’Alassane Pléa lors de l’été 2014. Plus de trois ans après son arrivée, le joueur niçois est désormais reconnu dans le championnat comme un attaquant complet. En conférence d’avant-match, Lucien Favre a loué les qualités de son joueur : « tant qu’il est dans le collectif, ça va. C’est ça qui est important. Il fait des passes. Il a un petit trou qui n’est pas illogique. Il est revenu de blessure à Amsterdam. Il faut qu’il reste dans le jeu, les buts, ça viendra. S’il fait des des passes décisives, c’est bien. »

Son sens du placement et ses appels tranchants en font un élément essentiel du jeu du technicien suisse. Sa passe décisive sur le deuxième but de Mario Balotelli jeudi soir en est l’illustration. Sous les ordres de Lucien Favre, et avant de Claude Puel, Alassane Plea s’est transformé. Il a gardé sa qualité forte qu’est sa pointe de vitesse, et l’a étoffée avec divers aspects propres à l’attaquant moderne.

Nice, la progression linéaire

Arrivé sur la pointe des pieds dans un effectif compétitif, le jeune attaquant de 21 ans à l’époque ne tarde pas à faire parler de lui. Il retrouve alors Claude Puel, qu’il a connu à Lyon lors de ses débuts. Sa première saison est prometteuse : 33 matchs de championnat, dont 27 comme titulaire. Aligné en pointe ou sur le côté droit, Pléa ne parvient toutefois pas à faire fructifier son temps de jeu : seulement 3 buts lors de sa première saison. Un talent de finisseur qui tarde à venir… Il manque souvent de lucidité lorsqu’il est devant le but… et sa débauche d’énergie tout au long du match n’y est pas étrangère.

Avec les départs en attaque du côté du Gym et son acharnement à progresser, Pléa devient au fil du temps un titulaire en attaque. Sur les deux dernières saisons, il joue 44 matchs de championnat, pour 17 buts inscrits et 6 passes décisives. Un ratio correct pour un joueur qui a été dans l’ombre de Ben Arfa, puis de Balotelli. Bien moins médiatique, il a su se faire discret et répondre sur le terrain.

Changement d’horizon à l’été prochain

Très apprécié en interne à Nice, Alassane Pléa ne devrait pas s’éterniser sur la Côte. Dans un entretien accordé à Onze Mondial, il indique qu’un départ à l’étranger serait envisageable. En fin de contrat en juin prochain, l’ancien gone se laisse le temps de choisir. « J’ai des ambitions. C’est bien de savoir que des clubs me regardent, analysent mes performances chaque week-end. Si je peux aller à l’étranger pourquoi pas ? » raconte l’attaquant dans le trimestriel.

En attendant de savoir de quoi sera fait son avenir, l’ancien Lyonnais a lancé le match face à son club formateur. « Lyon ne fait pas peur, c’est une grosse équipe comme le PSG avec un collectif bien huilé, et des grosses individualités. Mais si on joue à 100 % on peut gagner. » L’ancien Gone aura à coeur de freiner la bonne forme de l’OL ce dimanche.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter