• Grille TV beIN SPORTS
Nice : un Aiglon qui a retrouvé ses ailes
Photo Panoramic

Nice : un Aiglon qui a retrouvé ses ailes

Qui aurait pu croire il y a un mois, que Nice serait sixième de Ligue 1 à la trêve ? Pas grand monde. Les Niçois sont pourtant bel et bien présents et plus que jamais de retour pour la course aux places européennes. Retour sur cette « mini remontada ».

Dimanche 26 novembre, aux alentours de 16h40. Myziane Maolida trompe Walter Benitez et porte le score à 5-0 en faveur de l’OL. C’en est trop pour les spectateurs venus pourtant nombreux, qui décident de déserter l’Allianz Riviera. La mine déconfite de Lucien Favre au coup de sifflet final en dit long sur les difficultés que rencontre son équipe. Cette débâcle plonge l’OGC Nice dans les bas-fonds du championnat, à une triste 18ème place de barragiste.

Le club azuréen traversant alors une crise assez importante, la question de l’entraîneur s’est alors posée. Il est en effet devenu coutume depuis quelque temps de faire sauter le premier fusible qu’est le coach, dès que les mauvais résultats se font trop nombreux. Malgré les turbulences, le président Rivère a maintenu une pleine confiance à Lucien Favre. Lorsque son départ était évoqué, il s’empressait de répondre que ce cas de figure était tout bonnement « pas envisageable ». Cette confiance dont le Suisse jouissait de la part de son président, il l’a ensuite parfaitement témoignée à ses joueurs pour les relancer.

Une assise défensive retrouvée

Elle était le talon d’Achille des rouges et noirs depuis le début de la saison. La défense des Aiglons n’est plus le boulet que le club azuréen se trimballait à chaque rencontre. Les coéquipiers de Dante ont rectifié le tir. Et le Brésilien est l’un des grands artisans de cette sérénité retrouvée. Impérial derrière, l’ancien de Wolfsburg est bien plus à l’aise depuis plusieurs matchs. Tout comme Malang Sarr, bien plus rayonnant depuis qu’il a retrouvé l’axe. Et le changement de dispositif est loin d’y être étranger.

Exit la défense à cinq. Lucien Favre a bien compris que ce système était désuet et qu’il ne correspondait pas aux forces de son équipe. Le retour au classique 4-3-3 s’est imposé comme un choix logique et a eu un impact immédiat sur la stabilité défensive. Nice n’a encaissé que cinq buts en autant de rencontres dans ce dispositif, contre 25 pour 14 matchs en 5-3-2. Sans oublier Walter Benitez, acteur important de cette assise défensive, lui qui a relégué l’inconstant et irrégulier Yoan Cardinale sur le banc.

Des individualités enfin influentes

« But du n°9 … Super Mario ». Voilà une phrase qui résonne régulièrement depuis plusieurs semaines dans les différentes enceintes où se rend Balotelli. L’attaquant italien reste sur une jolie série de cinq buts en huit matchs. Il est l’homme fort du « renouveau niçois » et porte à bout de bras son équipe. Ses buts décisifs à Nantes (1-2) et contre les Girondins de Bordeaux (1-0) rappellent à quel point il est capable de faire la différence à lui tout seul.

L’ancien joueur du Milan AC et de l’Inter n’est pas le seul à avoir retrouver son véritable niveau de jeu. Pierre Lees-Melou, auteur d’une excellente saison avec Dijon l’année dernière, peinait à enchaîner les bonnes performances sous le maillot de l’OGC Nice. C’est désormais chose faite avec ce très joli mois de décembre avec, en prime, l’un de ses matchs-références contre Bordeaux. Dans le même rayon figurent Jean Michaël Seri et ses passes décisives ou encore Adrien Tameze et son gros abattage au milieu de terrain.

Et maintenant ?

La route n’est bien sûr pas encore toute tracée pour les Niçois. Ils ne devront pas se relâcher pour essayer d’aller chercher la cinquième place du classement et peut-être plus. Tout demeurera dans la capacité des hommes de Lucien Favre à maintenir une certaine régularité dans les performances. Une régularité qui sera indispensable à l’OGC Nice tant le calendrier des pensionnaires de l’Allianz Riviera sera chargé avec la Ligue 1, l’Europa League et les deux Coupes nationales. Ils pourront notamment s’appuyer sur Wylan Cyprien, dont le retour à la compétition sera un véritable atout. Pour que les Aiglons puissent continuer à battre fort des ailes.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter