• Grille TV beIN SPORTS
L’énigme Memphis Depay
Photo Panoramic

L’énigme Memphis Depay

Capable du meilleur comme du pire. Telle est la définition qui pourrait parfaitement coller à l'ailier néerlandais. Inconstant depuis son arrivée à Lyon en janvier 2017, Memphis Depay ne parvient pas à enchaîner. Focus sur un joueur aussi talentueux qu'énigmatique.

Dimanche 21 janvier, aux alentours de 22h50. Sans le savoir, le Groupama Stadium s’apprête à entrer en ébullition dans le froid glacial de cette nuit d’hiver. D’un missile en pleine lucarne à la 5ème et dernière minute du temps additionnel de la seconde période, il envoie le temps d’un instant tous les supporters de l’OL au septième ciel. « Il » ? C’est Memphis Depay. Ce soir-là, il offre un succès précieux à son équipe à la toute dernière action contre le grand Paris Saint-Germain. D’un coup de génie, il permet à Lyon de récupérer la seconde place du championnat que Monaco avait subtilisé plutôt dans la journée. Juste avant que, encore une fois, le Néerlandais retombe dans ses travers.

Trois jours plus tard, Bruno Génésio décide d’aligner le Batave sur l’aile gauche de sa ligne offensive. Mais les 72 heures qui séparaient son entrée en jeu face au PSG et sa titularisation contre Monaco en Coupe de France ont amplement laissé le temps à son irrégularité de refaire surface. Mauvais choix, frappes non-cadrées et pertes de balles, Memphis a tout fait de travers. Bis repetita la semaine d’après une nouvelle fois contre les Monégasques (en Ligue 1), puis face à Montpellier. Le déplacement à La Mosson a, en plus, de révéler ses défaillances dans le jeu, montrer encore un peu plus son excès d’individualisme sur certaines actions.

Uniquement capable de fulgurance(s) ?

C’est la grande interrogation que posent les performances du n°11 de l’OL. Fait-il partie de cette catégorie de joueurs qui brillent seulement grâce à leurs éclairs de génie ? A l’heure actuelle, difficile de répondre autre chose que « oui » à cette question. Car depuis son arrivée sur les bords du Rhône, que retiennent les Lyonnais de l’ancien de Manchester United ? Son somptueux but de 50 mètres contre Toulouse la saison dernière et son récent chef-d’œuvre qui a laissé Alphonse Aréola sans réaction. Et rien d’autre.

C’est bien cette frontière qui marque la différence entre le « statut » de bon joueur à celui de très bon joueur. S’il devait quitter les Gones maintenant, nul doute que le souvenir que ses supporters garderaient de lui ne serait pas impérissable. Attention cependant, tout n’est pas à jeter pour la natif de Moordrecht depuis qu’il porte le maillot des rouges et bleus : son bilan statistique est tout à fait honorable. Il cumule à son compteur 16 buts et 13 passes décisives. Cette saison, il est le deuxième joueur de l’effectif olympien le plus décisif, à égalité avec Mariano et juste derrière Fekir, avec une implication sur 19 buts. Sur le papier, difficile de lui reprocher quelque chose.

La remise en question : la clé de l’énigme Depay

Si sur un plan comptable, l’ex-joueur du PSV Eindhoven affiche donc de belles statistiques, c’est au niveau de l’état d’esprit qu’il pêche. Trop individualiste, il a tendance à agacer de par son obsession à vouloir faire la différence tout seul. Il est clair que plus de simplicité permettrait de mieux utiliser son potentiel, pas exploité à sa juste valeur. Sur le terrain, Memphis Depay fait fréquemment preuve de désinvolture. Une désinvolture qui lui joue souvent des tours et qui lui a valu quelques rappels à l’ordre de la part de son entraîneur Bruno Génésio. Mais après avoir été « placardisé », il a répondu présent en signant à chaque fois de belles prestations. A lui désormais de trouver un juste équilibre pour tirer au maximum son immense talent. Car à 23 ans, il est temps pour lui de se remettre en question et de franchir un palier.

  1. avatar
    16 février 2018 a 20 h 12 min

    Sujet intéressant s’il en est pour un supporter de l’OL, et j’en remercie donc l’auteur, qui va me permettre aussi de donner un point de vue assez différent sur ce joueur.

    J’envisageais d’ailleurs d’écrire un article sur lui, mais celui-ci vient à point nommer pour apporter une vision différente de ce “cas”.

    D’abord, un peu à contresens de la “pensée médiatique” actuelle plutôt critique négativement entourant ce joueur, je suis pour ma part très admiratif de son talent, mais aussi de son profil et de son importance potentielle.

    Dès le départ, ce joueur n’entre pas dans une des cases rationnelles du football d’aujourd’hui. Son enfance, bien sûr, largement étalée depuis sa célébrité naissante, mais aussi sa personnalité profonde et son goût particulier pour le beau geste.

    C’est avant tout l’un des rares artistes du football d’aujourd’hui, et si on peut lui reprocher une certaine inconstance apparente sur un terrain, en réalité ses stats démontrent une implication plus que satisfaisante dans les performances de son club, pour peu qu’il joue…

    Il faudrait bien sûr faire une étude comptable pour la saison en cours de son temps de jeu “réel” d’un coté, et de l’autre de ses buts (11 au total, L1 +EL), passes décisives (5 au total, L1 + EL), et entrer un peu plus en profondeur dans l’étude de son influence dans le jeu de son équipe et plus encore sur celui des équipes adverses qui le craignent particulièrement.

    D’autre part, contrairement à ce qui est souvent affirmé péremptoirement, si il apprécie les beaux gestes techniques, ces derniers, une fois réussis (ce qui est assez souvent le cas, et brillamment!) amènent la plupart du temps des situations dangereuses sur le but adverse quand ils ne se terminent pas par un but ou une passé décisive.

    Et il ne se contente pas de jouer “pour lui”, comme son compère de l’attaque lyonnaise Mariano (qui luii semble jouir curieusement d’un regard bien plus bienveillant de la part des médias. Pourtant, que de déchet technique et d’individualisme forcené!), il sait aussi combiner adroitement avec Fekir en particulier, mais aussi Marçal ou Mendy, voir Aouar lorsqu’ils évoluent ensemble.

    Alors oui, bien sûr, la contrepartie à ces qualités, c’est qu’il disparait parfois assez longtemps du match, semblant ne plus trop être concerné par celui-ci. Ce qui lui vaut des remplacements précoces, ou des “mises au banc” répétées de la part de Genesio. Certains prétendent que “ça lui fait du bien”, d’autres “qu’il est mieux dans ce rôle de sub ou supersub”.

    Pour ma part, je ne le pense pas, même si évidemment il peut profiter par sa vitesse et sa technique d’une certaine fatigue de ses opposants. Sa présence dès le coup d’envoi apporte aussi un sentiment de crainte et d’insécurité chez ses opposants qui peut être très profitable à ses partenaires en focalisant l’attention sur lui. A eux d’exploiter au mieux sa présence…

    Plus globalement, je pense que Memphis n’a pas trouvé encore (en tout cas depuis son départ du PSV) un entraineur capable de l’utiliser pleinement, en lui donnant des responsabilités plus fortes dans le jeu en même temps que sa confiance.

    Ronaldo (Cristiano), à qui on le compare souvent, a eu la chance d’avoir sur sa route et en pleine jeunesse) un Alex Ferguson qui lui a véritablement permis de franchir un palier. Ni Mourinho (par manque de temps peut-être), ni évidemment Genesio n’y sont encore parvenus avec notre néerlandais, même si on peut toujours espérer un peu avec notre “Special Pep” made in Gone City…

    Et comme CR7, Memphis bénéficie d’un bashing médiatique, presque concerté”, destiné à lui faire porter une étiquette de joueur individualiste qui ne fait que se regarder le nombril…

    Évidemment, je souhaite à Memphis la même réussite que celle obtenue par le Portugais, avec des titres à foison, des buts en quantité, et quatre Ballons d’Or…

    J’ajouterais juste que Memphis a, à mon avis, encore plus de potentialité technique et créatrice que CR7, avec cependant un déficit physique qu’il n’a pas suffisamment “”travaillé”. C’est peut-être ce “détail” qui contribuera beaucoup au fait qu’il n’aura pas la même carrière malheureusement que la star du Real, dans un football moderne qui exige beaucoup des ressources du corps…

    • avatar
      16 février 2018 a 23 h 52 min

      *”point nommé” et non point nommer (pfff…)… Désolé pour les fautes éventuelles…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter