• Grille TV beIN SPORTS
Ligue 2 : le championnat de la peur
Photo Panoramic

Ligue 2 : le championnat de la peur

En plus de la course à la montée, la lutte pour le maintien promet d'être indécise jusqu'à l'ultime levée. Focus sur ces clubs qui veulent éviter le purgatoire du National 1.

13. Valenciennes FC (33 points; -10)
Réputé pour son irrégularité, le club du Hainaut n’y a pas dérogé lors de cet exercice 2017-2018. L’équipe nordiste a été fortement renouvelée à l’intersaison, a perdu quelques éléments majeurs (Fulgini, Da Costa, Mothiba cet hiver) et aussi changé d’entraîneur. Après la 9ème journée, Réginald Ray a pris la suite de Faruk Hadžibegić. Sous les ordres de l’ex-coach du Paris FC, VA a alterné le bon et le moins bon et ce en dépit d’avoir un effectif intéressant (Perquis, Nestor, Roudet, Mauricio, Privat…)

14. Chamois Niortais (32 points; -12)
Confortablement installé en milieu de classement à la trêve hivernale, Niort a connu une terrible série de huit défaites en dix matchs qui a entraîné le licenciement (surprise) de Denis Renaud, pourtant prolongé un mois avant son départ. Désormais dirigés par un trio Azzopardi – Faure – Tourenne, les Chamois ont su rebondir en s’imposant à QRM, un concurrent direct. Les Niortais s’appuieront sur leur buteur Ande Dona Ndoh (9 buts) pour se maintenir.

15. RC Lens (31 points; +3)
Au pied du podium l’an passé, les Sang et Or luttent aujourd’hui pour leur survie en L2 au grand dam des supporters lensois. Intronisé en lieu et place d’Alain Casanova en tout début de saison, Eric Sikora a notamment du mal à trouver la bonne formule en attaque. De plus, le comportement de l’équipe a parfois été critiqué, comme face aux Herbiers en coupe. Malgré un Jérémy Vachoux en grande forme et la présence de joueurs expérimentés (Dja DjéDjé, Chantome, Mesloub), le Racing devra cravacher jusqu’au bout en attendant des jours meilleurs.

16. Gazélec Ajaccio (31 points; -18)
Elle semble loin l’époque où le Gazélec accédait à la Ligue 1. La manifestation des supporters corses lors de la rencontre GFCA – Lens démontre les difficultés connues par la formation dirigée par Albert Cartier. En effet, le Gaz ne possède que l’avant-dernière attaque du championnat. De plus, les résultats globalement moyens à domicile peuvent expliquer le classement du GFCA. On attend plus des leaders de l’équipe (Elana, Bréchet, Perquis…) afin d’éviter une mauvaise surprise en fin de saison.

17. Bourg-en-Bresse 01 (27 points; -24)
Le succès 5-4 du FBBP 01 face à l’AC Ajaccio résume à lui seul les caractéristiques de l’équipe burgienne : une forte perméabilité défensive (62 buts encaissés !) mais une équipe joueuse et courageuse. En dehors de la zone rouge suite à une série de 3 matchs sans défaite, les joueurs d’Hervé Della Maggiore ont “envie de sauver le club” dixit l’attaquant Adama Sarr, recruté cet été. D’autres recrues arrivées cet hiver ont permis le redressement de Bourg-en-Bresse (Court, Saint-Ruf).

18. AS Nancy Lorraine (25 points, -12)
La descente de Ligue 1 en Ligue 2 a bien du mal à être digérée par l’ASNL. Annoncé favori sur la ligne de départ, le club lorrain (actuel barragiste) joue sa vie puisque le président Jacques Rousselot a annoncé “la fin de l’ASNL” en cas de relégation. Hélas, la situation n’incite guère à l’optimisme. Nancy a déjà connu trois entraîneurs cette saison (Pablo Correa, Vincent Hognon puis Patrick Gabriel) mais les résultats font défaut. Les cadres de l’équipe n’ont pas le rendement attendu et cela pourrait plomber l’entité lorraine.

19. Quevilly-Rouen Métropole (22 points; -18)
Promu de National, le club normand s’attendait à une saison difficile et la tendance s’est rapidement confirmée. L’équipe entraînée par Emmanuel Da Costa, qui a fait monter Quevilly-Rouen de CFA en Ligue 2, est certes loin d’être ridicule. Mais elle a commis beaucoup d’erreurs individuelles qu’elle a payées au cours de ses différents matchs. De plus, QRM n’arrive pas à être performant à domicile (10 points pris au MMArena puis à Robert-Diochon) et a perdu son meilleur buteur, Mathieu Duhamel, parti en Italie. Malgré tout, les Normands peuvent encore croire en leurs chances.

20. Tours FC (14 points; -31)
On pouvait penser que le Tours FC allait surfer sur la dynamique de sa superbe fin de saison dernière, permettant aux Tourangeaux de jouer en Ligue 2 en 2017-2018. Plus dure fut la chute. En effet, Tours a dû attendre la 14ème journée pour remporter une rencontre. Le lusitanien Jorge Costa, remplaçant sur le banc de Gilbert Zoonekynd et Nourredine El Ouardani, n’a su inverser la tendance et ce malgré un mercato hivernal très actif. Cependant, le TFC n’a plus rien à perdre en cette fin d’exercice et espère créer une immense surprise.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter