• Grille TV beIN SPORTS
Golden State Warriors : Faut-il y croire ?
Photo Panoramic

Golden State Warriors : Faut-il y croire ?

L’une des surprises de ce début de saison est la suprématie de Golden State à la tête de la NBA. Véritable rouleau compresseur depuis le début de saison, la franchise de San Francisco connaît sa plus belle saison et semble désormais être un candidat sérieux pour la conquête du trophée Larry O’Brien. Voir Golden State à cette place n’était pas chose aisée durant l’intersaison mais en y réfléchissant cela n’est-il juste pas la suite logique ?

La saison des Warriors n’avait pourtant pas débuté de la meilleure des façons. En effet juste après leur élimination au premier tour des Play-offs en 7 matches face aux Clippers, leur coach Mark Jackson fut licencié alors que l’équipe sortait de leur saison la plus aboutie depuis bien longtemps. En conflit avec la direction, il y avait un sentiment d’inachevé tant la franchise semblait être en nette progression dans le sillage de Stephen Curry, premier déçu par cette nouvelle. C’est ainsi qu’un coach rookie, Steve Kerr, débarqua afin de poursuivre sur la belle lancée des saisons précédentes.

Les Splash Brothers comme fer de lance

Le très bon début de saison est du à différentes raisons mais l’impact de Stephen Curry sur l’équipe est indéniable. Véritable gâchette, il a su cette année passer un cap à l’image de son équipe en s’imposant comme le Go-To-Guy de l’équipe. Cela ne se ressent pas statistiquement (baisse aux points et passes) mais Curry est plus régulier et plus dans un rôle de « meneur ». Il semble moins dépendant de sa réussite et a su trouver un arsenal offensif plus polyvalent. S’il a passé un cap sur le terrain, il l’a également passé dans le cœur des fans, il talonne LeBron James dans le nombre de vote pour le All-Star Game, rien que ça !

Jordan avait Pippen, LeBron avait Wade, Curry a Thompson. Si la comparaison peut faire sourire, comment ne pas évoquer l’éclosion de Klay Thompson. Depuis son arrivée dans la ligue en 2011, il n’a cessé de progresser jusqu’à devenir aujourd’hui une véritable référence au poste d’arrière. Son adresse reste son atout majeur avec un pharaonique 44% derrière l’arc cette saison, mais comme pour Curry cela serait erroné de réduire son jeu sur son adresse. Il est également redoutable dans la raquette et capable d’effectuer de monstrueux dunk dont tout le monde raffole.

Un effectif redoutable et expérimenté

La force de Golden State réside par ailleurs dans la largeur de son effectif. Harrison Barnes tout d’abord, qui a retrouvé sa place de titulaire cette année, reste un atout défensif majeure mais également offensif car il possède un shoot très fiable lui permettant de tourner à 44% à longue distance.

Dans le secteur intérieur, Andrew Bogut est la pièce défensive majeur. Ce n’est pas un hasard si sur les 5 défaites des Warriors l’ancien n°1 de la Draft était absent à 3 reprises. Il permet à l’équipe de San Francisco de trouver l’équilibre entre l’attaque et la défense ce qui en fait une pièce majeure de l’équipe.

La plus grosse révélation de l’effectif reste Draymond Green au point d’en être un candidat sérieux pour le titre de Most Improved Player. Il a tout simplement doublé ses statistiques au point de devenir une alternative très sérieuse dans la raquette californienne et de passer de simple joueur de banc à véritable facteur X. A la suite, des joueurs de bon calibre complètent l’effectif tel qu’Andre Iguodala, Shaun Livingston, David Lee, Marreese Speights donnant ainsi une profondeur de banc non négligeable pour Steve Kerr.

Simple tube de l’été ou sérieux prétendant au titre ?

La franchise d’Oakland a muri et ce n’est pas un hasard si elle se trouve au sommet de la NBA. En poursuivant le travail amorcé par Mark Jackson, l’équipe enmenait par Steve Kerr est aujourd’hui n°1 en attaque et en passe. Les Warriors semblent avoir passer un cap, en témoigne la série de 16 victoires entre novembre et décembre ou encore le fait qu’elle ait un bilan de 16-1 à domicile. Le groupe arrive aujourd’hui à maturation et la troupe guidée par Curry possède désormais les armes afin de réaliser de belles choses en Play-offs.

La réussite des Warriors en Play-offs risque fort de dépendre de la présence de Bogut qui sera un impératif. Victime de nombreuses blessures ces dernières années, il n’y a nul doute que la réussite de l’équipe passera par sa présence. Les Warriors ont été sortis ces deux dernières années au terme de séries accrochées : l’une face aux Spurs (4-2) et l’autre face aux Clippers (4-3). Ces deux échecs ont permis à l’équipe d’engranger de l’expérience qui fera à coup sûr la différence cette année. Avec un groupe qui n’a pas connu de changement, l’effectif a pu progresser ensemble et se solidifier. Il reste donc à Curry et sa bande à poursuivre leur progression en post-season et de ramener le titre tant attendu depuis maintenant 40ans dans la baie de San Francisco.

  1. avatar
    18 janvier 2015 a 1 h 06 min

    C’est un candidat à coup sûr. La question que je me pose, c’est est-ce qu’ils vont tenir ce rythme insolent d’adresse à mi-distance avec Mareese Speights, Klay Thompson, draymond Green(que Miami doit regretter vu qu’ils l’avaient drafté en 2012) et surtout Stephen Curry. Comment vont-ils pouvoir gérer David Lee en sortie de banc et les nombreuses blessures de Bogut. Beaucoup de pick and roll mais peu de mouvement de la balle.
    Les Memphis, Dallas, San Antonio, le Thunder et même Houston ont une dimension athlétique supérieure.
    Je les vois encore vaciller au 2ème tour

  2. avatar
    20 janvier 2015 a 22 h 01 min

    C’est ce qui me pose aussi un problème avec Golden State, ils me paraissent un peu trop dépendants de leur adresse extérieure et en play-off elle risque fort de baisser.
    Cette année les Play-offs à l’Ouest risquent d’être des plus relevés et si jamais OKC finissait 8ème, il est peu probable que Golden State se réjouisse ! Mais à la vue de leurs dernières campagnes, ils pourraient le faire. Ce qui est sûr c’est que cela donnera des séries explosives !

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter