• Grille TV beIN SPORTS
Jusqu’où iront les Wizards ?
Photo Panoramic

Jusqu’où iront les Wizards ?

Meilleure équipe de la conférence Est sur les 10 derniers matchs avec 8 victoires pour 2 défaites mais aussi avec une série de 14 victoires de suite à domicile, les Wizards de Washington semblent avoir un coup à jouer dans cette conférence Est...

Des débuts compliqués

Avec l’arrivée de Scott Brooks les joueurs de la capitale ont eu du mal à s’acclimater aux consignes de l’ancien entraîneur du Thunder. En effet, lors des 10 premiers matchs les “magiciens” se sont retrouvés au fond de la conférence Est avec 8 défaites pour 2 petites victoires. Les critiques fusaient déjà dans tous les sens sur les joueurs, avec une entente mutuelle remise en question pour certains mais aussi un manque d’investissement personnel pour d’autres. Difficile alors en ce mois de novembre d’imaginer l’équipe en playoffs à la fin de la saison (objectif principal) mais dans une conférence Est extrêmement indécise une série de victoires peut vite faire basculer le destin. John Wall, le franchise player, ne semblait pas alerté par cette mauvaise phase en conférence de presse et nous promettait des jours meilleurs.

Une promesse tenue

On se retrouve alors en cette fin du mois de janvier et l’on remarque que ces mêmes Wizards sont cinquièmes de la conférence Est avec le meilleur bilan de celle-ci sur les 10 derniers matchs (8 victoires pour 2 défaites) ce qui est en contradiction avec leur début de saison. Mais là où les joueurs ont fait très fort c’est avec une série en cours de 14 victoires de suite à domicile, chose qui ne leur était pas arrivée depuis plus de 20 ans. Pour info le record de la franchise est de 22 victoires de suite à domicile. Une solidité collective retrouvée et une entente réelle semblent s’être installée entre les joueurs. Le cinq de départ qui tient la route avec un backcourt qui ne cesse de progresser, mené par le fabuleux John Wall.

Wall/Beal un backcourt qui monte en puissance

Certainement sélectionné par les coachs pour intégrer le banc de la conférence Est lors du futur All-Star Game, le meneur de la capitale ne cesse de monter en puissance ces derniers temps et réalise ainsi sa meilleure saison comme nous le montrent ses statistiques moyennes (23,1 pts / 4,6 rebonds /10,1 passes /2,2 interceptions). De plus, il est le joueur du backcourt qui réalise le plus de double-doubles de la conférence Est, au niveau des passes il est au troisième rang de toute la NBA et se situe à la deuxième place pour le nombre d’interceptions. De son côté Bradley Beal, qui est quant à lui un pur scoreur avec 22 points de moyenne actuellement, s’acclimate de mieux en mieux au collectif des Wizards et semble avoir trouvé une complicité avec Wall, ces derniers ayant selon la presse de légers différents l’année dernière notamment sur la question du leadership. Mais ce backcourt ne fais pas tout, le reste de l’équipe montre de belles choses aussi.

Une équipe solide…mais un banc fragile

Derrière ce backcourt on retrouve au poste d’ailler pour la première fois titulaire dans le cinq majeur le jeune Otto Porter qui réalise sa meilleure saison avec une contribution défensive très importante mais aussi une adresse au shoot extérieur très forte. De plus, Porter est actuellement le joueur de la NBA avec le meilleur pourcentage de réussite à 3 points avec 45,6 %. Au poste d’ailier fort le colosse Markieff Morris fait le travail tout comme le marteau polonais Marcin Gortat au poste de pivot. Au niveau du banc c’est là ou les choses ce compliquent. Très décrié par Gortat en conférence de presse, le banc des Wizards a eu du mal a tourner correctement en début de saison. Celui-ci se montre depuis quelque temps sous un nouveau jour et les résultats suivent. L’élément essentiel de ce banc est le sophomore Kelly Oubre Jr qui montre une très grande envie et détermination sur le terrain. Le reste de ce banc présente des joueurs assez faibles qui pourraient limiter les ambitions de Washington.

Quelle fin de saison pour cette équipe ?

Certainement qualifiés en playoffs sauf tremblement de terre, il est difficile de voir les Wizards espérer mieux qu’une finale ou demi finale de conférence tellement les joueurs de Lebron James imposent une forte supériorité. Pour autant derrière cette équipe des Cavaliers, ni Toronto, ni Boston ne semblent encore bien installés dans une place d’outsider, alors pourquoi pas Washington ?

  1. Pingback: Ensorcelants Wizards ! - beIN SPORTS Your Zone - Partagez votre passion et votre expertise du sport

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter