• Grille TV beIN SPORTS

Happy Thanksgiving !

Lors du ce week-end post-Thanksgiving, après que 3 matchs aient lieu le jeudi soir, les chocs dans les divisions ont continué, et certaines franchises ont perdu très gros. Les derbys ont aussi livré leurs verdicts, parfois surprenants, et la course aux PO est entrée dans sa dernière ligne droite. Retour sur ces rencontres au couteau...

Suprématies de divisions :

Cowboys – Redskins

Commençons par les matchs de jeudi soir, avec le déplacement de RG3 et de ses Redskins chez les rivaux texans, les Cowboys de Dallas, dans un choc de la NFC Est. Ennemis féroces, les deux équipes se détestent et l’affrontement avait débuté dès les déclarations d’avant-match. Attaques diverses contre RG3 ou auto proclamation de « l’équipe du pays » par des Cowboys nostalgiques de l’époque Troy Aikman, la partie sentait le souffre, surtout pour le perdant qui verrait alors ses chances de play-offs fondre comme neige au soleil.

De retour dans le Texas, après être sorti de l’Université de Baylor, RG3 était attaqué de toute part et devait confirmer son très bon match de la semaine précédente. Pour Tony Romo, Thanksgiving est une bonne période pour lui, puisqu’il connaît un record de 5-0 à cette période. Idéal donc pour lui et son équipe, à 5-5 au classement contre 4-6 pour Washington.

Si la partie devait être serrée et l’avantage à Dallas si la logique était respectée, il n’en a rien été. Complètement submergés par les performances des deux rookies de la capitale, Alfred Morris et RG3, les Cowboys ont failli en attaque avec 2 interceptions concédées par Tony Romo. Le 2e QT aura été fatal pour Dallas avec 4 TD inscrits par les Skins, dont 2 longue distance de 68 Yds et 59 Yds. Les Cowboys sont revenus partiellement en 2nde mi-temps, mais les Redskins se sont imposés 38-31 et reviennent à égalité avec leurs adversaires.

Patriots – NY Jets

Cela aurait pu être l’un des chocs de cette semaine, une hypothétique rencontre de PO, entre deux équipes pourtant parmi les favoris avant cette saison. Si l’une d’entre elles est au rendez-vous, l’autre est à bout de nerfs, enchaînant les déconvenues et les blessures. Auteurs d’un recrutement atypique avec le QB Tim Tebow, les Jets ont donc 2 QB dans leur effectif et possèdent en apparence une force de frappe conséquente. Mais cette saison, ils n’y sont pas, à l’image de ce choc entre Mark Sanchez et son Linebacker, entraînant un fumble et un TD en retour des Patriots. Une déconfiture totale.

Complètement désarçonnés, les questions au sujet de l’effectif, du coach, et de la politique de recrutement des New-Yorkais se posent quotidiennement. Ce match face à New England pouvait faire office de déclic en cas de victoire, comme pour montrer que tout est toujours possible. Malheureusement, Brady et sa bande étaient beaucoup trop pragmatiques pour se laisser faire. Avec 323 Yds à la passe, pour 3 TD et 0 Int, il a tué la défense des Jets, en inscrivant 5 TD en 1 QT dont 2 retours de fumbles. Les Patriots ont plié le match à la mi-temps. Le score final de 49-19 est fleuve et révélateur de la saison des Jets.

Bears – Vikings

Dans le choc de la NFC Nord, les Bears de Chicago recevaient les Vikings du Minnesota en restant sur deux défaites et avec Jay Cutler de retour après une commotion. Avec une petite victoire d’avance sur les visiteurs du jour et une mauvaise dynamique, les Bears se trouvaient en danger. Mais les ours s’énervent lorsqu’ils sentent ce dernier et Chicago a donc fait une 1ère mi-temps de feu, atteignant la pause sur le score de 28-3.

Avec un Cutler connecté avec ses receveurs et une défense canalisant la star adverse, Adrian Peterson, les Bears ont fait le métier pour reprendre la tête de la division, et renvoyer les Vikings à la lutte pour une place parmi les wild-cards. Cutler a terminé la partie sur un 23/31, 188 Yds, 1 TD et 1 Int, bien supplée par ses 2 RB, Michael Bush (21 runs, 60 Yds, 2 TD) et Matt Forte (14 runs pour 42 Yds). Face à eux, Peterson a tout de même gagné 108 Yds sans marquer, et son QB Chris Ponder a lancé 159 Yds, 1 TD, pour 1 Int. Les Bears se relancent, alors que Minnesota reste dans le peloton de milieu de tableau.

Arizona – Rams

Dans la NFC West, le duel entre les Rams de St Louis et les Cardinals de l’Arizona ne comptait quasiment que pour du beurre. Après un gros début de saison, les Cards ont sombré et se retrouvent hors du coup, alors que les Rams, trop moyens, n’ont jamais pu décoller pour lancer une dynamique de victoires. Chez les Cards, la saison n’a été qu’une succession de changements de QB, les blessures successives de Skelton et Kolb puis des contre-performances ayant forcé le staff à titulariser le rookie Ryan Lindley pour insuffler un peu de fraîcheur en attaque.

Malheureusement pour Lindley, son 1er match restera dans l’histoire pour ses 4 interceptions sans aucun TD à son actif. Face à lui, le corner-back Janoris Jenkins jouait également son 1er match en carrière pour les Rams et a retourné 2 interceptions dans l’en-but, entrant également dans l’histoire. La victoire 31-17 de St Louis est anecdotique au classement… Sauf pour les Cards qui continuent leur descente aux enfers.

Browns – Steelers

Un seul être vous manque… Sur une belle série, et bien partis pour décrocher une wild-cards il y a trois semaines, les Steelers de Pittsburg ont dû faire avec la blessure de leur QB star Ben Roethlisberger. Remplacé successivement par Byon Leftwich, blessé à son tour, puis par Charlie Batch, Big Ben, qui ne pourra revenir que sous deux semaines, manque déjà terriblement à son équipe. En se déplaçant chez des Browns de Cleveland moribonds, Pittsburg devait empocher une victoire pas des plus compliquées pour reprendre du poil de la bête après sa défaite face aux Ravens la semaine dernière.

Malheureusement pour les jaune et blanc, cette soirée s’est révélée cauchemardesque. Avec 8 pertes de balle, ils se sont inclinés 20-14 face à leur rival du Nord, qui ne les avait pourtant battus que 2 fois en 18 matchs et qui, par la même occasion, enregistre sa 3e victoire de la saison. Batch a lancé 199 Yds, pour 0 TD et 3 Int, alors que Weeden, blessé à la tête en cours de match, termine sur un 17/26, 158 Yds, 1 TD, 1 Int. En ne marquant pas en 2nde mi-temps, les Steelers se sont sabordés et devront attendre le retour de leur meneur de jeu. A l’heure de retrouver Baltimore, San Diego, Dallas, et Cincinnati, cette situation pourrait en inquiéter plus d’un…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter