• Grille TV beIN SPORTS
NFL 2017 : Preview AFC West
Photo Panoramic

NFL 2017 : Preview AFC West

Deuxième série de previews, avec cette fois la conférence ou tout peux se passer.

Quatre franchises complètement différentes historiquement et sportivement auront cette année un point commun : celui d’avoir un futur bien flou. Pour le coup, tout peut se passer. Les Broncos tenteront de retrouver une attaque digne du niveau de la NFL. Les Chargers essayeront de ne pas autant remplir l’infirmerie de Los Angeles que celle de San Diego. Les Raiders devraient éviter de jouer en noir avant les PO… Ça porte la guigne. Enfin dans le Kansas, les fans sont restés au stade et attendent de pouvoir battre les Steelers en play-offs… Ils vont attendre encore un moment.

DENVER BRONCOS (9-7)

Champions 2015 sans attaque, les Broncos n’ont pu éviter les vacances l’année dernière à cause encore de cette attaque famélique. La défense ne pouvait plus faire gagner les matchs et ce n’est pas près de s’arranger avec la retraite du leader défensif DeMarcus Ware. Une page se tourne en NFL.

Principaux Mouvements :
IN : Jamaal Charles (RB Kansas), Menelik Watson (OT), Ronald Leary (G), Domata Peko (DT), Zach Kerr (NT)
OUT : Russell Okung (OT), Sylvester Williams (NT), DeMarcus Ware (LB)

Trop souvent décriée, l’attaque de Denver a fait fort en récupérant Jamaal Charles à un concurrent direct de la division. L’ancien coureur de Kansas va enfin apporter une roue de secours au QB de Denver. Depuis le départ de Thomas (TE), celles-ci se faisaient rares, que ce soit en 2015 pour Manning ou en 2016 pour Siemian. Cependant, en perdant l’O-line Russell Okung, Denver va devoir se trouver un protecteur efficace. Seuls 2 joueurs de cette OL ont été conservés. Le chantier est immense. À quoi cela sert-il d’avoir deux receveurs et un coureur star derrière une ligne calamiteuse ? À limiter la casse dirons-nous.

Côté défensif, peu de changements. Le départ de la légende DeMarcus Ware est le seul petit grain de sable dans l’effectif XXL mené par les 5 Pro-Bowler (Aquib Talib, Chris Harris, Bradley roby, TJ Ward et Von Miller bien sûr).

Si, sur le terrain, le printemps a été calme, le vestiaire a par contre connu un grand coup de balai. Le coordinateur défensif Wade Phillips, à l’origine du titre, a mis les voiles, et Gary Kubiak le head-coach a du mettre fin à sa carrière pour raisons médicales. C’est Vance Joseph (Ex-Co Defensif Dolphins) qui prend la tête de l’équipe. En attaque, ce sera Mike MaCcoy (Ex-Chargers) qui dirigera l’escouade.

Calendrier :
Chargers, Cowboys, @Bills, Raiders, Giants, @Chargers, @Chiefs, @Eagles, Patriots, Bengals, @Raiders, @Dolphins, Jets, @Colts, @Redskins, Chiefs.

Prévision : 6 Victoires
En NFL, il est très rare de voir une franchise aller en play-offs quand tout le staff est changé au même moment. Avec une O-line désastreuse et un QB jeune, c’est encore plus rare. La défense devra encore une fois sortir des matchs de mammouth pour éviter les défaites. Cependant, Denver a été épargné par les blessures depuis 3 ans… Là encore, il est rare qu’une équipe passe autant de temps entre les gouttes de l’infirmerie. Ajoutez à cela un calendrier de dingue dans une division hyper-dense et 6 victoires seraient alors logiques. Deux de plus et ce serait une très bonne saison.

KANSAS CITY (12-4)

Une bonne équipe sans être excellente, embêtante à jouer, mais très intéressante à analyser, anesthésiante à regarder et facile à pronostiquer. Voilà pour résumer un peu cette franchise sur les quatre dernières saisons… dont trois saisons avec les play-offs à la clé, mais jamais bien plus. La faute à quoi ? À qui ? Des mystères qui ne seront pas résolus en 2017 tellement la franchise paraît affaiblie.

Principaux mouvements :
IN : Reggie Ragland (Bills LB), Bennie Logan (NT)
OUT : Dontari Poe (NT), Knile Davis (RB), Jaye Howard (DE/DT) et D.J. Alexander (LB), Jamaal Charles (RB), Jeremy Maclin (WR)

Beaucoup de départs (et pas des moindres) pour peu d’arrivées. Kansas City n’a pas fait la meilleure intersaison possible pour se renforcer. Perdre 4 de ses meilleurs éléments sans les remplacer… Dur, dur de pouvoir dire que cette équipe fera mieux en 2017 que les années précédentes.

Durant la draft, les Chiefs ont tout fait pour récupérer le QB Patrick Mahomes, qui s’impose déjà comme un futur crack. Les matchs de pré-saison en tout cas ont montré à Alex Smith que sa place était loin d’être définitive et que la retraite pourrait arriver plus rapidement que prévu.

Perdre des stars offensives comme Jamaal Charles et Jeremy Maclin pour avoir un jeune QB prêt à être opérationnel et compétitif annonce un renouveau pour les Chiefs. La franchise semble vouloir prendre un nouveau tournant offensif autour de Mahomes. La question est : pour quand ? Si Smith n’arrive pas à produire plus que par le passé, il se pourrait que Mahomes prenne la place durant la saison.

Si l’attaque est donc en grand chantier et devra en plus se passer de Spencer Ware, la défense reste le gros point fort de l’équipe. Seul Poe est parti, remplacé numériquement par Bennie Logan. Le reste de l’escouade n’a pas bougé et ils seront encore une fois parmi les 5 meilleures défenses de la ligue dans tous les secteurs du jeu.

Calendrier :
@Patriots, Eagles, @Chargers, Redskins, @Texans, Steelers, @Raiders, Broncos, @Cowboys, Repos, @Giants, Bills, @Jets, Raiders, Chargers, Dolphins, @Broncos.

Prévision : 10 victoires, qualifiées en P.O via Wild-Card
Posséder l’une des meilleures défenses de la ligue, c’est une assurance d’être toujours dans les matchs. Si l’attaque ne produit pas autant qu’espéré, Mahomes semble être le QB qu’il faut. Surtout dans ces conditions, où Kelce (TE) et Tyreke Hill (machine à tout faire) sont les seuls à pouvoir faire avancer les chaînes. Les coureurs et les receveurs sont amputés et personne ne semble prêt à performer dans ces secteurs.

LOS ANGELES CHARGERS (4-12)

Les dernières saisons des Chargers à San Diego sont à oublier, rien de bon n’était à garder malheureusement. Avec énormément de blessés, ils ont battu le record de “Out” année après année depuis 2014. Une poisse sans équivalent alors qu’ils avaient et ont toujours un effectif de bonne qualité.

Alors est-ce que le déménagement dans la cité des anges a dégagé le chat noir du vestiaire de Phillip Rivers et Keenan Allen ? Malheureusement pour eux, la construction du nouveau stade a pris du retard (merci les pluies diluviennes qui ont retardé les fouilles archéologiques). Du coup, ils vont encore jouer dans leur stade de la poisse… Aïe. Et ça part mal : le rookie Forrest Lamp, sélectionné au 2e tour, est déjà out pour la saison. Un premier coup dur pour les Chargers….

Les principaux mouvements :
La principale info est évidemment le tout nouveau coaching staff, qui sera mené par Anthony Lynn en Head-Coach (ex CO des Bills) et Gus Bradley en Coach de la défense (ex HC des Jaguars).
IN : Tous les retours de blessure comme Keenan Allen, Russell Okung (OL Denver), Tre Boston (DB-S Panthers)
OUT : Brandon Flowers (CB free), Johnson (WR free) ont été coupés après une saison à l’infirmerie, DJ Flucker (OL free), Orlando Franklin (OL free), King Dunalp (OT)

Vous l’aurez compris, les Chargers continuent sur leur lancée avec peu d’arrivées en intersaison. C’est par la draft qu’ils ont construit leur équipe et cela continue.

Calendrier :
@Broncos, Dolphins, Chiefs, Eagles, @Giants, @Raiders, Broncos, @Patriots, @Jaguars, Bills, @Cowboys, Browns, Redskins, @Chiefs, @Jets, Raiders

Hors match de division, où ils auront comme chaque année leur chance à la maison et des difficultés sur les terrains adverses, les Chargers joueront la division des Patriots et celle de Dallas/New-York Giants. Un sacré mélange de grosses et faibles équipes.

Prévision : 6-10
Au complet, les Chargers sont une équipe réellement solide, avec peu de points faibles défensivement et des éléments comme Joey Bosa, Melvin Ingram ou Casey Hayward en plus du renfort de Boston. Offensivement, Phillip Rivers fait encore le job même avec l’équipe 4. On espère cette fois que son receveur star ne se blessera pas, tout comme ses coureurs. Mais avec la perte de leurs deux piliers sur la Ligne Offensive et un Roster faible en expérience, finir à 7 victoires serait une bonne saison, car c’est une équipe qui finalement va se redécouvrir après autant de blessés. Rien ne garantit que ces derniers reviendront à leur niveau. Et puis il faudra sans doute du temps au nouveau coaching staff pour imprégner sa patte à cette nouvelle franchise.

OAKLAND RAIDERS (12-4)

13 ans ! Cela faisait 13 ans qu’Oakland attendait les play-offs. Et en guise de remerciement ? Direction Las Vegas en 2020… Le black-hall à Vegas ? Forcément ça ne sera jamais pareil, et ça c’est une belle bêtise signée Goodell et sa bande… Quand le business tue l’histoire.

Après 13 ans de galère, la saison XXL de Carr aura permis aux Raiders d’aller en play-offs… Mais nous ne saurons jamais ce qui aurait pu se passer avec Derek sur le terrain durant ce match de premier tour contre les Houston Texans. Nous le saurons par contre sûrement cette saison car Oakland s’avance en principal favori au titre de la division.

Principaux mouvements :
IN : Marshawn Lynch (RB), E.J. Manuel (QB), Cordarrelle Patterson (WR), Jared Cook (TE), Marshall Newhouse (OT),
OUT : Latavius Murray (RB), Andre Holmes (WR), Mychal Rivera (TE), Menelik Watson (OT), Malcolm Smith (LB), Perry Riley (LB), D.J. Hayden (CB)

Deux principales informations et pas des moindres : le double retour de Marshawn Lynch (de sa retraite et dans sa ville natale) et la prolongation XXL de Derek Carr. Ses deux faits montrent que les Raiders ont des ambitions pour les prochaines saisons. Surtout, ils ont pu attirer d’autre free-agents de renom pour compléter des escouades déjà bien garnies.

Cordarrelle Patterson vient compléter une équipe de receveurs menée par l’ancien Niners Michael Crabtree et par un joueur dont on attend l’éclosion définitive (Amari Cooper). Mais Patterson sera surtout précieux dans les retours de coup de pied. Il remplacera Latavius Murray dans ce job si important et si sous-estimé.

Jared Cook l’ex-TE des Packers sera le 6ème bloqueur et protecteur de Derek Carr. Il vient compléter une des meilleurs OL du pays et surtout apporter sa science pour ouvrir des brèches à Lynch.

Pas d’arrivées hors-draft sur l’escouade défensive, qui sera le point faible de cette équipe. Déjà pas excellents, ils ont en plus perdu Malcolm Smith et DJ Hayden, deux titulaires qui, à défaut d’être exceptionnels, faisaient le job. 3 rookies draftés très haut seront projetés directement parmi les titulaires. Ils seront sous les ordres de Khalil Mack (élu MVP défensif 2016) et de Bruce Irvin. Un groupe qui globalement doit progresser cette saison pour rêver d’une finale de conférence.

Calendrier :
@Titans, Jets, @Redskins, @Broncos, Ravens, Chargers, Chiefs, @Bills, @Dolphins, Patriots, Broncos, Giants, @Chiefs, Cowboys, @Eagles, @Chargers

Prévision : 11 victoires, champion de division.
Dans une conférence américaine globalement faible par rapport à sa voisine Nationale, les Raiders font figure d’épouvantail. On espère du côté des fans que Carr restera en forme et au même niveau qu’avant sa blessure. La défense est le point perfectible de l’équipe, mais avec un MVP défensif, elle ne peut que être inspirée. Il ne manque pas grand chose en tout cas sur le papier pour rêver d’une finale de conférence. À eux de se sublimer en play-offs… Mais avant ça, il y a 16 matchs à jouer.

  1. avatar
    14 septembre 2017 a 12 h 12 min

    catégorie : NFL !

    merci @beinsport

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter