• Grille TV beIN SPORTS
Arsenal : quel successeur à Arsène Wenger ?
Photo Panoramic

Arsenal : quel successeur à Arsène Wenger ?

C'est la fin d'une ère dans le club du nord-ouest de Londres : après 22 saisons passées à la tête d'Arsenal, le manager emblématique des Gunners a décidé de mettre un point final à sa longue et belle aventure londonienne. A l'heure des adieux et des hommages, une lourde tâche repose néanmoins entre les mains de la direction du club : trouver un successeur à Arsène Wenger.

Donner les clés de l’équipe d’Arsenal à un nouvel entraîneur est une décision ô combien complexe, qui va devoir être prise par le propriétaire et le président du club londonien. Arsenal est en effet une entité qui met en avant des valeurs et une éthique bien particulières, qu’Arsène Wenger a su entretenir et faire perdurer. Le risque pour la direction est de briser cette image et ce travail qui tiennent à coeur aux supporters du club. Alors, quel serait le profil idéal pour suppléer le manager français ? Tour d’horizon des candidats au poste.

Thierry Henry – Un choix évident ?

Légende, amoureux du club, connaisseur de l’institution, joueur adulé par les fans et personnage respecté par les joueurs, il n’a en plus jamais caché de son ambition d’entrainer un jour le club de sa vie. Le choix Henry semble sonner comme une évidence… peut-être trop ? Il est peut-être encore trop tôt pour l’actuel entraineur des attaquants de la sélection belge de devenir celui des Gunners, lui qui a déclaré vouloir d’abord se faire les dents ailleurs afin de ne pas bruler les étapes. Quoi qu’il en soit, il ne fait aucun doute que le poste lui est promis… tôt ou tard.

Patrick Vieira – Poursuivre dans la même lignée

Le profil est un peu similaire à celui de Thierry Henry, à un détail près : lui s’est déjà fait la main au poste d’entraineur principal d’un club professionnel au New York City FC, où il a pu expérimenter ses convictions footballistiques (avec une certaine réussite on peut le dire). De plus, en tant qu’ancien joueur et capitaine des Gunners, il connait le club et partage des valeurs communes. Un choix qui apparait judicieux afin de poursuivre sur des bases similaires tout en apportant un vent de fraicheur, entre rigueur et volonté de pratiquer un football séduisant.

Mikel Arteta / Julian Nagelsmann – Parier sur l’avenir

Etant un club réputé pour son équilibre institutionnel et sa stabilité, l’idée de miser sur un jeune coach afin de construire un projet durable pourrait être intéressante pour Arsenal. En cela, les profils de Mikel Arteta et du jeune Allemand Julian Nagelsmann pourraient bien convenir à la direction du club.

Le premier occupe le poste d’adjoint dans le staff de Pep Guardiola à Manchester City, rôle qu’il occupe depuis sa retraite (prise à Arsenal) en 2016. Après deux saisons passées à apprendre aux côtés d’un des plus grands coachs de ces 10 dernières années, Arteta pourrait faire valoir le contenu tactique appris avec Guardiola en le mettant à profit avec son ancienne équipe.

Le second est seulement âgé de 30 ans et est à la tête d’Hoffenheim depuis deux saisons, mais son travail est déjà reconnu en Allemagne à tel point que son nom était cité il y a encore quelques semaines pour rejoindre Dortmund, voire le Bayern Munich. Malgré son jeune âge, le technicien allemand a déjà démontré toute son efficacité à Hoffenheim avec d’excellents résultats grâce à du beau jeu et un collectif bien huilé : 4e de Bundesliga en 2016-2017 et qualifié pour la Champion’s League, il est actuellement dans le top 6 à la lutte pour les places européennes.

Leonardo Jardim – Pour franchir un cap

Possiblement le candidat le plus intéressant de la liste. Le travail qu’il effectue à Monaco est tout bonnement remarquable depuis 2014, que ce soit en Ligue 1 ou sur la scène européenne. Avec des principes de jeu bien établis et des convictions qu’il suit saison après saison, le Portugais a mené l’ASM en 1/4, puis en 1/2 finale de ligue des champions la saison passée, couronnant le tout par un sacre de champion de France. Des atouts qui jouent en sa faveur pour un club en quête de bons résultats européens (et en Premier League) depuis plusieurs années.

Autre avantage, l’effectif d’Arsenal semble taillé pour Leonardo Jardim : deux buteurs efficaces et complémentaires, plusieurs milieux offensifs capables de jouer excentrés et d’organiser le jeu, des milieux défensifs besogneux ainsi que des latéraux très tournés vers l’offensive, de quoi mettre en place le dispositif en 4-2-2-2 qui lui est cher. Sa volonté de mettre en avant les joueurs du centre de formation est également à mettre à son crédit quand on connait la qualité des jeunes pouces à Arsenal.

Carlo Ancelotti – La fausse bonne idée

Est-il vraiment nécessaire de le présenter ? Entraineur reconnu dans le monde entier et triple vainqueur de la Ligue des Champions, Ancelotti a tout du technicien idéal pour redorer la blason du club londonien et lui faire franchir un cap dans la hiérarchie européenne. Son nom revient avec insistance depuis plusieurs semaines, et pourtant si l’on étudie le sujet sous divers angles ce ne serait pas forcément l’idée la plus judicieuse. Dans ce club en tout cas.

Ancelotti a en effet coaché les plus grands clubs européens, passant par la Juventus, le Milan AC, le Real ou encore Chelsea. Il est habitué à diriger les plus grandes stars du football et a joué les premiers rôles en Europe. Autant de points qui ne semblent pas correspondre à l’identité d’Arsenal, que ce soit l’entité elle-même, son passé et les joueurs qui composent l’équipe aujourd’hui. Les profils semblent en effet s’opposer. Ajoutons que c’est une personne qui aime alterner les projets sportifs, à l’heure où les Gunners cherchent de la stabilité. De plus, sa récente expérience au Bayern, qui s’est soldée plus ou moins bien, peut remettre en question sa capacité (et sa volonté, surtout) à poursuivre le coaching.

Eddie Howe – L’école anglaise

Le nom de l’Anglais, manager de Bournemouth, a souvent été relayé dans la presse britannique l’été dernier à une période où l’avenir de Wenger était encore incertain. Un profil atypique très apprécié en Premier League, marqué par sa volonté de pratiquer un football attrayant tout en l’alliant à un style de jeu très “british”. Si Bournemouth est en Premier League aujourd’hui, il en est en grande partie responsable, lui qui a rejoint cette équipe en 4e division anglaise en 2012 et qui a notamment remporté le titre en Championship l’année de sa promotion dans l’élite. Cependant, la rumeur semble s’être estompée en raison de la saison compliquée qu’il traverse.

Quoi qu’il en soit, trouver un successeur à Arsène Wenger promet d’être une tâche rude que les décisionnaires d’Arsenal vont devoir mûrement réfléchir… pour insuffler un élan nouveau à ce club tout en conservant son ADN et ses valeurs.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter