• Grille TV beIN SPORTS
Arsenal – Chelsea : encore ?
Photo Panoramic

Arsenal – Chelsea : encore ?

Dimanche 24 janvier 2016, quelques semaines après l'éviction du coach portugais de Chelsea, réputé pour son absence de fair-play, José Mourinho, on attendait un derby plus sain que d'habitude. Cela n'a pas été le cas à l'Emirates Stadium, où un geste et une décision ont encore fait scandale.

Certains matchs entre les deux écuries londoniennes ont déjà fait jaser de l’autre coté de la Manche. Revenons sur les trois matchs précédents.

5 octobre 2014 : Les prémices

Encore en début de saison, les blues et les gunners se retrouvent sur le terrain de Stamford Bridge, six mois après la déroute des hommes de Arsène Wenger (6-0). On s’attend à une revanche d’Arsenal, encore invaincu en championnat.

On ne joue que la dixième minute quand un premier incident arrive : Alexis Sanchez, la nouvelle star d’Arsenal, percute violemment Thibaut Courtois dans sa surface. Une faute involontaire mais qui fait déjà crier le public.

Dix minutes plus tard, Cahill vient sécher le chilien qui partait en contre. L’anglais n’a absolument pas joué le ballon et s’en sort avec seulement un carton jaune.

Mis à part l’erreur de l’arbitre qui n’a pas donné un rouge pourtant mérité à Cahill, ce geste a provoqué un événement plutôt étrange : les deux entraîneurs ont réagi très différemment à ce mauvais geste. Si du coté des blues, Mourinho a applaudi le tacle de son défenseur, Arsène Wenger n’a pas du tout aimé le geste et est venu pousser le portugais dans sa zone technique. Après le match, il a déclaré s’être inquiété pour sa star, et a dit qu’il avait juste essayé d’aller le voir mais que José Mourinho lui avait bloqué la route. Plus tard dans cette première mi-temps, Eden Hazard marque le premier but sur un penalty logique.

Deuxième mi-temps, deuxième événement marquant : alors qu’on joue la 63ème minute, Wilshere tente une frappe à 20 mètres, déviée par le bras de Fabregas ! Le comble, c’est que le joueur qui empêche les gunners d’obtenir un penalty mérité n’est autre que leur ancien capitaine, qui souhaitait revenir au club cet été là. Chelsea marquera un 2ème but par le biais de Diego Costa, et le match finira sur le score de 2-0 pour les blues.

26 avril 2015 : Le calme avant la tempête

On joue la trente quatrième journée de championnat, Chelsea est premier de Premier League et Arsenal est troisième.

Le match part sur de très bonnes bases, avec un gros pressing de la part des deux équipes… jusqu’à la 17e minute et un choc entre Oscar et Ospina dans la surface d’Arsenal. Le choc est violent, Oscar est à terre, Mourinho crie au meurtre mais l’arbitre ne désigne pas le point de penalty. Sur les ralentis, on voit que Oscar avait déjà perdu le ballon et que Ospina ne voit pas le brésilien, mais un penalty n’aurait pas été scandaleux. Le jeu continue jusqu’à un nouvel événement à la 34e minute. Sur un centre du jeune Bellerin, préféré à Debuchy, Santi Cazorla reprend en première intention mais voit sa frappe contrée par le bras de Cahill. Mais encore une fois l’arbitre ne bronche pas. Le match se terminera sur le score de 0-0.

19 septembre 2015 : Dean et Costa massacrent Arsenal

Après la victoire en Community Shield d’Arsenal contre Chelsea, on retrouve à nouveau un des derbys les plus saignants d’Angleterre, entre Arsenal, quatrième et un Chelsea en pleine crise, positionné à la dix-septième place du championnat.

A la 7ème minute, Diego Costa, le brésilien le plus détesté au Brésil montre ce qu’il sait faire en plongeant grossièrement. L’arbitre ne se laisse pas berner et laisse le jeu se dérouler. Le match continue jusqu’à ce qu’à la 45ème minute, une blague d’arbitrage survienne. Dans un duel avec Koscielny, Diego Costa met deux claques au français qui, malin, ne réplique pas. Costa finit par le pousser pour le mettre à terre. Un autre brésilien, Gabriel Paulista intervient pour défendre son coéquipier face à la violence de Costa. L’arbitre mettra un jaune aux deux brésiliens. Sur leur replacement sur le dégagement de Cech, Diego Costa se colle au jeune brésilien et lui parle, l’échange ne semble pas courtois, et Paulista touche l’autre joueur de son crampon. Celui-ci va dénoncer le geste à l’arbitre qui n’a rien vu… et va donner un rouge à Paulista. Morale de l’histoire : donne des coups à quelqu’un, fait tout pour l’énerver, personne ne te punira… viens défendre ton ami et c’est toi qui sera puni !

Comme si cela n’avait pas suffit, Mr Dean marquera encore cette rencontre de sa patte, à la 52ème minute, en accordant un coup-franc inexistant aux blues. L’occasion rêvée pour le jeune français Kurt Zouma de marquer un but. Les gunners prendront ensuite un deuxième rouge sur un tacle trop engagée de Cazorla et Hazard scellera la rencontre en marquant un second but à la 91ème minute.

Anecdote amusante : l’arbitre de la rencontre, M. Dean, déjà connu pour avoir célébré un but de Tottenham contre Arsenal, a été élu homme du match par les internautes et une pétition a été envoyée à la fédération anglaise pour l’empêcher d’arbitrer à nouveau Arsenal.

24 Janvier 2016 : encore Diego Costa

Dans un match comptant pour la 23ème journée, les joueurs d’Arsène Wenger, comptant parmi les favoris pour les titre et pouvant repasser premier en cas de victoire affrontent Chelsea, 14ème, qui n’a pas encore perdu avec son nouveau coach. Le match commence sur de bonnes bases avec des occasions des deux cotés, mais encore une fois un événement vient perturber le match.

Sur une action d’Arsenal dans la surface des blues, les gunners lèvent la main pour demander une main difficile à voir mais réelle. L’arbitre ne bronche pas et le contre rapide se met en place du coté de Chelsea : Diego Costa récupère le ballon à trente mètres du but de Cech, mais pousse trop loin son ballon. Dans le même temps, Mertesacker essaie de sauver son équipe en position de dernier défenseur, et voit son opposant s’écrouler et se rouler par terre ! L’arbitre, plutôt loin de l’action à cause de la vitesse d’exécution, n’hésite pas et indique les vestiaires à l’allemand, qui ne comprend pas mais obéit.

A la vue des images, il n’y a aucun contact entre les deux joueurs, le brésilien naturalisé espagnol a tout bonnement plongé pour obtenir le carton rouge, Mertesacker étant en position de dernier défenseur. Cinq minutes plus tard, après qu’Arsène Wenger ait fait entrer Gabriel Paulista (la dernière victime de la fourberie de Costa) au détriment d’Olivier Giroud, Diego Costa inscrira l’unique but de la partie, profitant de la réorganisation défensive en cours des gunners. Ce même joueur pestera de nombreuses fois, sans aucune honte, contre toutes les décisions arbitrales contre lui durant le matchs, notamment pour des hors jeu.

Frustration et incompréhension

Les nombreuses mauvaises décisions de ces matchs provoquent une grande frustration chez l’équipe perdante, qui n’a pas gagné contre Chelsea depuis octobre 2011 en championnat. Les fans d’Arsenal s’interrogent et surtout s’énervent, car ces décisions les touchent beaucoup plus que Chelsea. Une impression d’injustice, car dans les matchs cités précédemment, les gunners dominaient toujours avant que ces erreurs arrivent. Et puis Diego Costa reste impuni. Si après le match du 19 septembre, la FA lui avait infligé trois matchs de suspension, le mal était fait et Costa n’a d’ailleurs pas vraiment pénalisé son équipe, confrontée à des “petits” de Premier League. De plus, ce joueur a une réputation, il est connu pour ses mauvais gestes et ses simulations, il s’est notamment mouché sur Sergio Ramos en Liga. Pourtant, le corps arbitral se laisse toujours avoir.

Des conséquences au classement

Avec cette défaite, Arsenal a perdu l’occasion de prendre 3 points d’avance sur Manchester City et se retrouve 3 points derrière Leicester, le surprenant leader de cette édition. De son côté, Chelsea s’éloigne un peu plus de la zone de la relégation, à 7 points du 18ème, Newcastle, tout en restant assez loin du big four, étant à 14 points du 4ème, Tottenham. On retiendra donc que sur cette saison, sans Diego Costa, sans erreurs d’arbitrage, Chelsea n’aurait sans doute pas gagné ces deux matchs, et aurait sans doute même perdu les deux. On aurait donc sans doute Arsenal premier avec 3 points d’avance sur le deuxième, et Chelsea 17ème avec 22 points, soit un de plus que Newcastle, et un de moins que Norwich 16ème. Mais le football n’est pas une science exacte, et l’équipe qui mérite n’est pas forcément celle qui gagne, Diego Costa le sait bien.

  1. avatar
    25 janvier 2016 a 14 h 49 min
    Par Nicosii

    Et à part être un rageux, probablement fan d’Arsenal qui cherche des poux et qui semble ne rien connaître au foot tu fais quoi?

  2. avatar
    25 janvier 2016 a 22 h 40 min
    Par Epapel

    Chercher des poux c’est pas plutôt ce que tu fais? Après tu as le droit de ne pas être d’accord avec moi bien entendu mais plutôt que des “rageux qui ne connaît rien au foot”, insulte au combien ridicule, tu pourrais construire un argumentaire pour élever le débat et me montrer que j’ai tord si tel est le cas. Bonne soirée

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter