• Grille TV beIN SPORTS
AC Milan : les flops de la saison
Photo Panoramic

AC Milan : les flops de la saison

Après une 6ème place finale au classement en Serie A, soit tout juste une qualification directe pour l'Europa League après un gros investissement de près de 200 millions d'euros, il est forcément possible de ressortir de l'effectif milaniste au moins trois joueurs qui ont déçu.

Après le top 3 présenté il y a quelques jours, voici le flop 3 de la saison des Rossoneri :

N°3 – Gianluigi Donnarumma : Véritable révélation des deux dernières saisons, le (encore) tout jeune gardien de 19 ans qui a déjà passé la barre des 100 matches au niveau professionnel s’inscrit en recul cette année.

Perturbé par son agent nauséabond (Mino Raiola) qui souhaitait le faire partir afin de récupérer de juteuses commissions, il avait obtenu une augmentation importante, faisant de lui le gardien le mieux payé de Serie A et l’un des mieux payés au monde (environ 6 millions d’euros nets par an), ce qui a contribué à lui mettre une pression supplémentaire.

S’il a certes conservé 12 fois sa cage inviolée en Serie A à l’instar de la saison précédente, il a été coupable de pas mal de ballons relâchés et/ou mal repoussés (qui semblaient pourtant simples pour un gardien de son niveau). On a aussi senti une sérénité et/ou une insouciance moindre en comparaison avec les précédents exercices.

Certes, il a sorti quelques parades extraordinaires comme il en a le secret mais sans doute moins régulièrement et surtout moins décisives qu’avant. A titre d’exemple, il se trouvait l’an passé à plus de 3 interventions décisives par but encaissé alors qu’il en est à moins de 2 aujourd’hui.

Nul doute que l’intersaison risque d’être à nouveau houleuse ; un départ du jeune gardien est fortement prévisible, ce qui ne sera pas pour lui assurer une prochaine saison sereine car les attentes placées en lui avec le coût éventuel du transfert par son nouveau club seront importantes. Wait and see…

N°2 – André Silva : Arrivé en tant que grand espoir depuis Porto (20 buts pour sa première saison pleine), il a eu sa chance. On a vu le potentiel mais on ne sait toujours pas vraiment pourquoi la greffe ne prend pas. S’il a brillé au départ en Europa League contre des équipes de seconde zone, inscrivant un doublé lors du tour préliminaire contre Shkendija dès l’entame de la saison puis 5 buts en deux matches contre l’Austria Vienne et encore un but contre Rijeka, il a dû attendre la toute fin du match contre le Genoa le 11 mars pour enfin ouvrir son compteur en Serie A.

Les 38 millions d’euros investis sur lui pour que Porto, traditionnel vendeur exigeant, le libère, illustrait bien le crédit qui lui était accordé. Mais le jeune international portugais de 22 ans, qui semblait plein de bonnes intentions, avec un très bon jeu de tête et une technique au-dessus du lot, n’a pas vraiment excellé avec son faible total de 8 buts cette saison, même s’il n’a été titularisé en championnat qu’à 7 reprises pour 17 entrées en jeu (pas convaincant à l’entrainement ?).

Un départ définitif est déjà évoqué pour cet été. Les supporters milanais pourraient donc rester sur un goût d’inachevé… dommage.

N°1 – Nikola Kalinic : Se révélant être un bien plus gros couac sur le plan offensif, le Croate, aligné à 41 reprises dont 24 comme titulaire, a souvent été aussi transparent que maladroit. Il a raté quelques “beaux immanquables” et raté des contrôles pourtant simples pour un joueur de de son niveau. Le public l’a même pris en grippe.

Arrivé grâce à un prêt payant de 5 millions d’euros avec obligation d’achat obligatoire à 20 millions pour juillet 2018, il n’a inscrit que 6 buts pour 4 passes décisives. Assez loin de ses 20 buts de la saison passée avec la Fiorentina… Il a progressivement perdu confiance et la pression a semblé trop forte à supporter pour l’international croate.

Courant mars, il a même été prié de rester chez lui pour le week-end, accusé par le Mister Gattuso de ne clairement pas avoir mis assez d’implication à l’entraînement après que celui-ci lui ait annoncé qu’il ne serait pas titulaire lors du match suivant contre le Chievo Verone.

En résumé, il semble que trop d’espoirs ont été placés sur l’attaquant de 30ans qui n’avait en fait réalisé qu’une grosse saison (la saison 2016-2017 avec la Viola donc) en huit ans de carrière professionnelle.

Nul doute qu’il fait désormais partie des premiers choix pour la direction chinoise, en difficulté face au fair-play financier de l’UEFA, pour être transféré à peine au prix de son arrivée payée cet été.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter