• Grille TV beIN SPORTS
ATP : Les enjeux de la fin de saison 2016
Photo Panoramic

ATP : Les enjeux de la fin de saison 2016

Si les quatre majeurs ont été joués ainsi que les JO, la fin de saison ne manquera pas de piquant : la tournée asiatique, puis la tournée indoor conclue par Bercy et le Masters servira de juge de paix. Contesté durant un été difficile, Novak Djokovic sera scruté de près.

Djokovic à la relance en Asie ?

L’enchainement Pékin-Shanghai est un des morceaux favoris de la saison du serbe. Vainqueur à 6 reprises à Pékin depuis 2009 et à 3 reprises à Shanghai depuis 2012, le serbe sera attendu. Si il parvient à se remettre les idées et le corps à l’endroit et conserve ses 2 titres, ou tout du moins le Masters 1000 (catégorie dans laquelle il excelle, plus encore que Federer et Nadal); il sera dur à arrêter en indoor, là où il cannibalise le circuit depuis 2012 : 4 titres à Bercy depuis 2009 dont 3 consécutifs (record absolu), et 5 titres au Masters dont 4 consécutifs depuis 2012. Le serbe débarque donc en terrain connu et favorable, la pression il sait la gérer, et nul doute qu’une coupure salvatrice ne pourra que lui faire du bien.

Murray numéro 1 mondial : un rêve impossible ?

Au coeur de la plus belle phase de sa carrière avec des titres à Rome, au Queen’s, Wimbledon, JO ainsi qu’une finale à Roland et Cincinnati, le britannique a caressé le rêve un peu fou de détrôner le serbe et d’atteindre le sommet de la hiérarchie mondiale pour la première fois. Un rêve qui a semblé se fracasser en quarts de finale de l’US Open face au mur Nishikori. Pourtant, mathématiquement, rien n’est impossible. Avec 8.185 points, il accuse un retard de 2.055 points sur Djokovic. Regardons les points à défendre : Djokovic en à 4.000 à défendre (500 à Pékin, 1000 à Shanghai, 1000 à Bercy, 1500 au Masters) et Murray en a 1.160  (360 à Shanghai, 600 à Bercy, 200 au Masters). Djokovic n’est donc pas encore l’abri même si il a son destin en main, un carton plein du britannique couplé à une ou deux défaillances du serbe pourraient donner lieu à un vrai coude à coude à Londres…

La course au Masters : enfin la bonne pour Monfils ?

Novak Djokovic, Andy Murray et Stan Wawrinka ont officiellement composté leur billet pour Londres. Restent donc 5 places à distribuer. Avec plus de 4.000 points, on peut aussi penser que Milos Raonic et Kei Nishikori seront aussi de la partie. Pour l’instant 6ème devant Rafael Nadal (8ème) et Dominic Thiem (7ème), Gael Monfils, si il se remet de ses pépins physiques, devrait pour la première fois de sa carrière fouler les courts du tournoi des maîtres et rejoindre dans l’histoire ses compatriotes mousquetaires Gasquet (2007, 2013), Tsonga (2008, finaliste en 2011, 2012) et Simon (demi-finaliste en 2008).. Tomas Berdych et Marin Cilic sont relégués à un peu plus de 1.000 points de la 8ème place et il sera difficile pour eux de revenir à Londres, le premier revient de blessure et le second aura sans doute la tête à sa finale de Coupe Davis à domicile face à l’argentine. Pour JW Tsonga et Lucas Pouille, respectivement 14 et 15ème, il faudrait un sacré jeu de bonneteau pour les voir à Londres…

Un dernier gros morceau à distribuer

Propriété du serbe justement, ce Masters de Londres doit attirer les appétits de nos autres géants du jeu : à domicile, Murray aimerait enfin y briller, lui qui, depuis 2009 que l’édition se déroule à Londres n’a jamais fait mieux qu’une demi-finale (2010 et 2012), il n’aura pas en plus l’occasion de retenir ses coups pour mieux préparer la finale de Coupe Davis comme en 2015… Wawrinka est à l’aise en indoor et les conditions de jeu plutôt neutres sont idéales pour le laisser mettre en place son tennis de destruction massive et créer une nouvelle sensation dans un grand événement. Enfin, Nadal doit bien avoir une idée derrière la tête, même si ces conditions de jeu ne sont pas ses favorites, il sait que ce tournoi est le dernier gros titre en simple qui manque à son palmarès après 2 échecs en finale alors qu’il était numéro 1 en 2010 (Federer) et 2013 (Djokovic), quand le serbe et le suisse en détiennent 11 à eux deux… Ces 3 outsiders de choix seront cependant soumis à notre première question : Djokovic sera t’il redevenu Djokovic ? Si oui, le Djoker peut envisager d’égaler les 6 titres de Roger. Si non, une porte s’ouvrira pour un vainqueur inédit

La Coupe Davis, récompense ultime de Del Potro ?

Juan Martin Del Potro a réalisé un été tonitruant avec une médaille d’argent olympique, un quart à Flushing et une qualification épique pour la finale de la Coupe Davis avec l’argentine. Au coeur de cet été, il a, ni plus ni moins, battu les 4 premiers mondiaux (Djokovic et Nadal aux JO, Wawrinka à Wimbledon et Murray chez lui en Coupe Davis). Autant dire que soulever le saladier d’argent le comblerait définitivement et lui offrirait l’officieux sésame de come-back de l’année. Sur les terres croates, avec un Cilic galvanisé, un Coric surement retapé physiquement, peut-être Karlovic et un Dodig qui a montré qu’il ne fallait pas le sous-estimer, les argentins ne partiront pas favoris mais la Tour de Tandil est prête à soulever des montagnes. Là, ce serait l’Everest !

  1. avatar
    21 septembre 2016 a 17 h 29 min

    Merci M. Stellon, bonne revue.

    À noter que Djoko est un monstre dans les Masters 1000. L’année dernière il a participé à 8 des 9, en remportant 6 et atteignant la finale des deux autres !

    Cette année, sur 6 participations il a 4 victoires, une finale et un 2e tour. Tout simplement incroyable.

    D’autre part il a remporté au moins 2 fois chacun des 3 M1000 sur terre (Monte-Carlo, Rome, Madrid).

    Le seul M1000 qui lui échappe est Cincinati, où il a cependant atteint la finale à 5 reprises.

  2. avatar
    8 octobre 2016 a 2 h 30 min
    Par Plbdg

    Une erreur biaise la comptabilité.. Si on compte les points à défendre on parle du classement atp où le serbe à 14040 points et l écossais 9345 soient 4700 points d écart. A la race en effet tout est jouable, à l atp c est beaucoup plus compliqué

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter