• Grille TV beIN SPORTS
Tops et Flops : tournoi de Montréal
Photo Panoramic

Tops et Flops : tournoi de Montréal

Le temps nous a paru un peu long depuis Wimbledon mais enfin, les gros tournois sont de retour sur le circuit ! Tops et flops d’une semaine pas si ordinaire à Montréal.

TOPS

Zverev, et de deux !
De tous les membres de la Next Gen, Alexander Zverev est définitivement celui qui nous a le plus surpris jusqu’à maintenant. Après Montpellier, Munich, Rome et Washington, le jeune Allemand de 20 ans a remporté son 2e Masters 1000 en carrière (et de la saison) en battant Roger Federer sur le Center Court de Montréal. Rappelons que, jusqu’à maintenant, Federer avait remporté les 2 Masters 1000 auxquels il avait participé cette saison. Zverev ne l’entendait apparemment pas de cette oreille.

Shapovalov, la révélation
Rappelez-vous, la dernière fois que nous entendions parler de Denis Shapovalov, c’était lorsqu’il avait envoyé une balle dans la tête de l’arbitre lors de son match de simple au premier tour de la Coupe Davis. Bien qu’il n’ait pas fait exprès, cet acte de frustration avait entraîné la disqualification immédiate de l’équipe du Canada. Mais cette semaine, ce n’est pas pour ses frasques que le Canadien de 18 ans a fait parler de lui, bien au contraire. Galvanisé par le soutien du public, Shapovalov a réalisé le meilleur tournoi de sa très jeune carrière en atteignant la demi-finale du Masters 1000 de Montréal. Il a notamment écarté Del Potro au deuxième tour, puis Nadal en huitième de finale. Encore reste-t-il à confirmer sur d’autres courts, loin de son public. Mais on est réellement convaincu : Shapovalov fera partie de la relève.

Herbert et Mahut retrouvent leur top niveau !
Notre duo préféré de Frenchies s’est fait attendre mais, enfin, ils sont de retour. Après plusieurs mois de galère, que ce soit à cause de blessures ou d’une baisse de niveau, Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut ont remporté cette semaine leur deuxième titre de la saison 2017 à Montréal. Le parcours n’était pourtant pas aisé pour les Français qui, dans un premier temps, ont dû battre leurs compatriotes Lucas Pouille et Jo-Wilfried Tsonga. Ils se sont ensuite défaits brillamment des frères Bryan, puis de la paire montante composée de Marach et Pavic. Herbert et Mahut ont dû aller chercher leur titre au super tie-break face à Bopanna et Dodig. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils étaient heureux de remporter ce titre, et nous aussi !

FLOPS

L’hécatombe se poursuit
Il y a d’abord eu l’annonce de Djokovic, forfait pour le reste de la saison. Puis Wawrinka, devant subir une opération du genou, l’a imité. Ensuite, Murray a déclaré forfait pour Montréal, puis Cilic, Simon, Verdasco, Berdych et Cuevas (pour ne citer qu’eux). Mais la liste des absents n’est rien comparée à celle de Cincinnati. Cette semaine prochaine, le tableau masculin de simple ne compte que 4 des membres du top 10 : du jamais vu pour un Masters 1000 ! En plus de Djokovic, Wawrinka, Murray et Cilic, ce sont Nishikori et Federer qui se sont retirés du tournoi, le premier pour une blessure au poignet droit, le deuxième pour des problèmes au dos survenus lors de la finale de Montréal. A noter également les forfaits de Gaël Monfils, Lucas Pouille et Gilles Simon. Nadal, quant à lui, a déjà tiré profit du forfait de Federer, puisque dès lundi prochain, il sera à nouveau n°1 mondial, place qu’il n’avait plus occupé depuis juillet 2014.

La France a coulé
Honnêtement, nos petits Frenchies, on les aime bien. Mais une nouvelle fois, les Bleus n’ont pas été à la hauteur de nos espérances. Lucas Pouille a été le premier à quitter le tournoi, dès le premier tour, très vite imité par Pierre-Hugues Herbert qui sortait des qualifications. Richard Gasquet, Gaël Monfils et Benoit Paire ont tous les trois passé leur premier tour avec succès. Mais si Monfils a réalisé un très bon match face à Nishikori et ainsi rejoint les huitièmes, Gasquet et Paire se sont inclinés, le premier face à Zverev, futur vainqueur, et le second face Donaldson. Quant à Jo-Wilfried Tsonga, qualifié d’office pour le deuxième tour, il n’a pas fait long feu face à Sam Querrey. Monfils s’est ensuite incliné face à Roberto Bautista-Agut. Heureusement, Adrian Mannarino était là pour sauver l’honneur. Il a en effet atteint les quarts de finale avant d’être éliminé par la révélation du tournoi, Shapovalov. On retient surtout son match face à Milos Raonic, qu’il a battu pour la première fois en seulement deux sets (6-4 6-4). On compte sur les Français pour montrer qu’ils valent bien mieux que ça à Cincinnati !

  1. avatar
    17 août 2017 a 16 h 27 min
    Par Guga57

    Un vent de fraicheur cet Open du Canada avec les défaites des briscards (Nadal et Federev) face aux jeunes loups (Shapovalov et Zverev). A-t-on réellement amorcé un virage ? C’est trop tôt pour le dire, mais les performances des deux « teenagers » montrent que la relève frappe (enfin) a la porte du (plus que jamais vieillissant) tennis mondial masculin ;)

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter