• Grille TV beIN SPORTS
Confirmations, déceptions : bilan de la quinzaine australienne !
Photo Panoramic

Confirmations, déceptions : bilan de la quinzaine australienne !

Ce dimanche, le premier tournoi du Grand Chelem de l'année s'est bouclé. Si certains joueurs ont confirmé leur statut de cador, à l'image du maitre Federer, d'autres ont pu décevoir. Bilan de cette quinzaine qui a animé le monde de la petite balle jaune.

Roger, comme une évidence :

Tous (ou presque) les yeux étaient tournés vers lui. Et il l’a fait… Le Suisse a remporté ce dimanche le 20ème grand chelem de sa carrière et le 5ème sur les terres australiennes. Si certains critiquent une programmation à son avantage ou encore un tableau dépourvu de toute concurrence, l’ex-n°1 a tout de même su éviter les nombreux pièges qui auraient pu contrarier son chemin vers le titre. En effet, dès le deuxième tour, Roger devait faire face au très en forme Struff, puis éliminer ensuite Richard Gasquet. S’il n’a pas eu de difficulté pour le faire, ce n’est pas Tomas Berdych qui l’inquiètera, même si le premier set pouvait laisser poindre quelques inquiétudes pour le Suisse, qui nous a vite fait changer d’avis.

Arrivé en demi-finale, Chung a abandonné dès le deuxième set, handicapé par de grosses blessures au pied. Alors oui, Roger n’a pas eu beaucoup de mal à arriver en finale, mais encore fallait-il le faire. Et cette finale contre Cilic, capable de l’imprévisible, pouvait bien nous réserver quelques surprises. Le Croate au mental d’acier n’a rien lâché et obligé son adversaire à jouer un 5ème set qui tournera largement à l’avantage du favori. Federer titré, comme l’an passé, mais avec une finale un peu moins prestigieuse il faut l’avouer. La première place du classement ATP est donc plus que jamais remise en question, puisque Nadal distance son rival de toujours de seulement 155 points…

Les autres grand gagnants :

Marin Cilic confirme qu’il sera toujours présent dans les grands rendez-vous ! L’homme à l’unique grand chelem pointe désormais à la 3ème place du classement ATP suite à cette très belle performance. Auteur de prestations remarquables durant cette quinzaine, le Croate est un réel concurrent pour un nouveau grand chelem, notamment sur des surfaces rapides. L’an dernier, nous avions pu le voir disputer la finale à Wimbledon…

Côté outsiders, comment ne pas retenir l’excellente prestation du Coréen Chung, qui a littéralement balayé Djokovic en 3 petits sets et cela après avoir notamment éliminé les deux frères Zverev (Mischa sur abandon au 1er tour et Alexander au 3ème tour). Le Coréen à lunettes pointe désormais à la 30ème place du classement ATP et talonne de très près son homologue japonais… un certain Kei Nishikori (et oui, il joue encore).

Tennys Sandgren, l’Américain au prénom atypique, a également fait parler de lui durant cette quinzaine australienne. Eliminant deux gros clients de ce grand chelem (Stan Wawrinka puis Dominic Thiem), il s’est offert un quart de finale de grand chelem mais a buté sur le Coréen Chung dont nous venons juste de parler. Superbe performance pour cet Américain qui a réalisé le tournoi presque parfait ! On espère le revoir sur le circuit !

Si l’on se penche sur les confirmations des joueurs attendus, Roger et Cilic sont bien évidemment en haut de notre top ! Nous pouvons également mentionner Kyrgios et Dimitrov, auteurs tous deux d’un très beau tournoi. Les deux protagonistes ont d’ailleurs dû se départager en 16ème de finale, la rencontre tournant au profit du Bulgare. Ces deux joueurs nous ont réservé un match exceptionnel, avec des coups venus d’ailleurs. Le fantasque Kyrgios n’a cependant pas pu résister à la machine bulgare au revers imparable. Néanmoins, ce dernier s’est arrêté au tour d’après contre le Britannique Kyle Edmund, auteur lui aussi d’un très beau parcours. Féroce concurrent sur surface dure, ce dernier a fait un sacré bond au classement et pointe désormais à la 26ème place. Attention au jeune Anglais qui pourrait donner du fil à retordre à ses adversaires dans les prochaines semaines.

Les déceptions…

Les derniers matchs que l’on a pu voir ont été relativement délaissés par les têtes de série. Beaucoup se sont pris les pieds dans le tapis dès les premiers tours et ont eu du mal à rivaliser face à de nouveaux concurrents…

Djokovic ne semble pas encore au point… Le Serbe n’a pas retrouvé le niveau qui lui valait tant d’admiration. Incapable de trouver des solutions face à Chung, son meilleur niveau n’est pas encore revenu et il lui faudra s’armer de patience et de travail pour un jour tutoyer de nouveau les sommets, comme il le faisait si bien auparavant.

Rafael Nadal a crevé les coeurs de tout le monde en abandonnant face au Croate lors de son quart de finale. Un genou soigné et c’est la cuisse droite qui lâche… Le sort semble s’acharner sur El Toro, mais il faut dire que son jeu est très coûteux en énergie. Nous pouvons avoir des doutes quant à sa participation aux tournois américains (Cincinnati et Miami), car il ne serait pas étonnant qu’il se réserve pour la saison sur terre battue, sa surface de prédilection. Alors déception oui, mais l’Espagnol reviendra plus fort, comme toujours.

Alexander Zverev et Dominic Thiem déçoivent de nouveau, mais comme habituellement en grand chelem. Pourtant prometteuses, les deux jeunes pépites ont des statistiques tristement impressionnantes en tournoi du grand chelem. Si l’Autrichien peut se vanter d’avoir participé à deux demi-finales à Roland Garros (en 2016 et en 2017), ce sont ses meilleurs performances. Sur les autres tournois majeurs, il n’est jamais allé plus loin qu’un huitième de finale. Pour l’Allemand, les chiffres sont pires ! Un seul huitième de finale à Wimbledon (en 2017) et c’est tout .. Le jeune Zverev n’a jamais vu plus loin que le 3ème tour d’un tournoi du grand chelem. Ahurissant ! Cette fois, les deux ont fait les frais du Coréen Chung qui les a corrigés l’un après l’autre. Très grande déception donc envers ces deux joueurs, mais comme nous l’avons évoqué, ce n’est pas forcément une surprise.

Et côté français ?

Avec un tableau pas facile, Jo-Wilfried Tsonga est sorti avec les honneurs face à un Nick Kyrgios impressionnant. La bataille fut belle, mais l’issue en faveur du joueur local. Pas de grands regrets donc pour notre Jo’ national qui avait pourtant des atouts pour faire pencher la balance de son côté. Pour rester dans le positif, Richard Gasquet n’a pas à rougir puisqu’il est sorti face à Federer. Parcours honorable donc pour Richard qui a fait le job en battant deux adversaires largement à sa portée lors des deux premiers tours. Autre satisfaction, les débuts du jeune Corentin Moutet en grand chelem face à Seppi. L’Italien l’a emporté à l’expérience mais cela permettra au jeune Français de garder un souvenir incroyable, et nous l’espoir de le voir un jour tutoyer les sommets du classement ATP. On espère le revoir très bientôt sur le circuit !

Julien Benneteau a fait également sensation en éliminant le pourtant favori David Goffin. Le Belge a dû faire face à un Bennet’ combatif et ne lâchant rien, ce qui lui a valu une élimination prématurée. Le natif de Bourg-en-Bresse a ensuite buté face à l’Italien Fognini, suite à une lutte acharnée en 5 sets. Une sortie avec les honneurs donc pour le vétéran français qui s’illustre à chaque fois par son excellente attitude, conquérante et déterminée.

Place aux grandes déceptions maintenant, avec d’un côté Benoit Paire et de l’autre Lucas Pouille, en qui de nombreux espoirs étaient placés. Tout d’abord Benoit, auteur d’un début d’année remarquable et qui disposait de nombreux atouts pour rivaliser face à Guillermo Garcia-Lopez (bon d’accord, pas son coup droit). Blessures aux abdos ou au mental, toujours est-il que l’Avignonnais nous inquiète et pourrait bien retomber dans ses travers. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement, mais par pitié Benoit, fais-nous un truc cette année !

Et que dire de Lucas Pouille ! Capable du meilleur comme du pire, c’est bien le pire que nous avons vu en début de tournoi. Sorti par le Belge Bemelmans (qualifié), la Pouille commence à nous faire douter sur son envie de gagner un grand chelem. Ressaisis-toi Lucas ! Beaucoup d’espoirs étaient placés en toi… L’esprit revanchard de la coupe Davis a pris le dessus lors de cette confrontation, c’est la seule explication possible. Allez, on oublie et on espère bien que le jeune Lucas va se ressaisir, il n’y a pas de raison pour qu’il ne le fasse pas.

Finalement, un Roger logiquement titré, des confirmations de joueurs en forme mais également de joueurs en crise : cet Open d’Australie a introduit cette année tennistique d’une façon plutôt logique. Des Français en difficulté, un Rafa blessé, nous pouvons tout de même espérer un peu mieux pour la suite de la saison qui devrait être animée par une lutte pour la première place plus palpitante que jamais. Si les deux cadors du tennis mondial devrait se préserver et sélectionner “leurs” tournois, nous pouvons tout de même espérer revoir rapidement un 39ème “Fedal” que tous les amoureux de la petite balle jaune attendaient ce dimanche…

Guillaume BALLAND (@g_balland)

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter