• Grille TV beIN SPORTS
Open d’Australie (H) : favoris et outsiders
Photo Panoramic

Open d’Australie (H) : favoris et outsiders

Le premier tournoi du Grand Chelem se déroule à partir de ce lundi 15 janvier et jusqu'au dimanche 28. Cette édition pourrait être inédite, puisque des têtes d'affiche ont déclaré forfait ou ne sont pas au top de leur forme alors que des jeunes pointent le bout de leur nez. Mais qui sont les joueurs à suivre ?

Les favoris

Avec Kei Nishikori, Milos Raonic et Andy Murray forfaits et Novak Djokovc pas encore au top, Roger Federer semble être le grand favori à sa propre succession. Après une saison 2017 tonitruante, le joueur suisse voudra sûrement continuer sur sa lancée et ainsi gagner le vingtième tournoi du Grand Chelem de sa carrière. En préparation, il a disputé la Hopman Cup pour la Suisse avec Belinda Bencic. Les deux joueurs ont gagné cette compétition amicale en battant l’Allemagne en finale. Le joueur de 35 ans y a dominé Alexander Zverev en le battant sur le score de 6-7,6-0,6-2.

S’il est à 100%, le finaliste de l’an dernier et n°1 mondial, Rafael Nadal, sera l’autre favori. L’Espagnol a dû s’arrêter pendant le Masters de Londres à cause d’une blessure au genou. Il a depuis assuré au tournoi de Kooyong, situé sur l’ancien site de l’Open d’Australie, que son genou allait bien et qu’il était prêt pour le premier tour du Grand Chelem australien. Pour le décuple vainqueur de Roland-Garros, son parcours à l’OA dépendra de l’état de son genou et de sa préparation.

Les outsiders

Avec des forfaits ou des joueurs pas au top de leur forme, cette année pourrait être une édition inédite. On pourrait en effet voir un joueur gagner pour la première fois un tournoi de cette catégorie. Cet OA pourrait être aussi la première victoire pour un joueur né dans les années 90.

Le jeune espoir d’outre-Rhin, Alexander Zverev, pourrait être celui qui a le plus de chances de créer la surprise. Le n°4 mondial a déjà remporté six tournois dans sa jeune carrière, dont le Masters 1000 de Montréal en battant Roger Federer en finale, et le Masters 1000 de Rome en dominant Novak Djokovic.

Gregor Dimitrov est aussi un candidat à la victoire finale de cette première levée du Grand Chelem. “Baby Fed” pourrait ainsi continuer sur sa lancée puisqu’il a très bien terminé l’année 2017, en gagnant notamment le Masters de Londres. S’il faisait un bon tournoi, il commencerait à confirmer son potentiel, ce qu’il n’a pas encore réussi à faire.

Le Belge David Goffin peut aussi avoir ses chances à Melbourne. Après sa très bonne saison 2017 (finales du Masters et de la Coupe Davis), il pourrait jouer pour la première fois de sa carrière le dernier carré d’un tournoi du Grand Chelem. Selon l’ancien joueur suédois Mats Wilander, le Belge est celui qui pourra le plus embêter Roger Federer. Le scandinave a aussi déclaré qu’il a ses chances quand il joue à l’extérieur et en cinq sets. Il a aussi dit qu’il était celui qui avait le plus progressé physiquement et tactiquement.

Dominic Thiem peut aussi espérer faire quelque chose durant cette Australian Open. Il peut concrétiser ses deux dernières saisons en gagnant un tournoi de ce type. Il a d’ailleurs joué en deuxième semaine lors des quatre tournois du Grand Chelem en 2017. Il peut faire quelque chose durant cette première grosse compétition de l’année, même si sa surface de prédilection reste la terre battue. L’Autrichien peut franchir un cap, s’il arrive à gagner à aller loin dans ce tournoi, et ainsi être enfin considéré enfin comme l’un des meilleurs joueurs du monde actuellement.

  1. avatar
    14 janvier 2018 a 9 h 31 min

    Bonjour Bachelier68
    L’article est louable mais je préfère celui, plus complet et réaliste de Guga.
    Les 2 font un peu doublons et il y a un problème de réactivité de la redac’ pour sortir 2 articles similaires et décalé par rapport au tirage au sort , qui a eu lieu entre temps et dont même celui là ne semble tenir compte. Ce n’est pas grave, à nous de les confronter…
    Et justement, si sur le papier il est évident que Fed présente la meilleure carte de visite actuelle (forme apparente, motivation intacte, dessus pris sur Nadal et palmarès ) son tirage au sort vient plus que tempérer le prono. Et à l’inverse Nadal dont on ne sait finalement rien de la forme est booste par un tirage favorable même si un Cilic et un Dimitrov inspiré peuvent largement le gener si son genou n’est pas à 100%. Sur une surface aussi exigente que Melbourne ça peut grincer et faire chuter plutôt que prévu. On dirait que les dieux du tirage au sort sont venus équilibrer les forces en présence pour réitérer un scénario 2017 mais les handicaps de chacun tirage, blessure récente ) rendent finalement presque improbable un 2017 bis. Mais si ce miracle se produisait je donne 75% au suisse, ce qu honnêtement je n’aurais plus jamais pensé pouvoir hasarder…
    Je ne sais pas si les favoris présentés ici le sont de façon hiérarchique mais à ce moment là je ne suis pas d’accord.
    Je dirais
    3) Goffin car il peut cueillir un Fed tôt en 1/4 s’il trouve la clé en 3 sets comme il l’a brillamment fait en 2 au masters ). Mais il n’a pas non plus un parcours facile: sur le papier on lui promet DP, Fed, Djoko ou Wawrinka et Nadal ou Dimitrov…bigre!!

    4) Dimitrov car contre un Nadal pas à 100% il peut réaliser ce qui lui a manqué il y a tout juste un an . En revanche face à un Fed en finale…20/80…Et il a Rublev très tôt qui l’a pris par surprise à l’USO…fragile le Bulgare pour un récent vainqueur en 1000 et masters….

    5) Zverev qui doit rapidement concrétiser en gc et profiter d’un big3+1 affaiblit et réduit à un big 1,75 ( ;-) ) pour faire son trou. Quelqu’un disait ailleurs très justement que Fed n’avait pas encore ouvert son palmarès à son âge…Et les circonstances y ressemblent…

    Je ne mets pas Thiem en 6 et trouve l’auteur bien trop optimiste sur ses chances, car je ne pense pas l’OA comme le théâtre de son explosion, lui qui stagne déjà à RG où il aura ses meilleures chance quand Nadal aura tiré sa révérence…

    A part une énorme surprise “phenixienne” de Djoko, je ne vois d’ailleurs pas d’outsiders ou favoris en dehors les 5 cités plus haut,,,DP cuit pour les 7 tours d’un gc mais dangereux sur 1 ou 2 matches, Kyrgios idem , pas cuit mais pas mur…Shapovalov trop tôt mais je le vois haut après le départ du big3, disons en 2020…;-)

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter