• Grille TV beIN SPORTS
Roland Garros : Nadal invincible ?
Photo Panoramic

Roland Garros : Nadal invincible ?

A l’aube de la 117ème édition des Internationaux de France, tour d’horizon des forces en présence du côté des messieurs.

L’ultra favori : Rafael Nadal

Il arrive à Roland Garros avec le plein de confiance et une place de numéro 1 mondial récupérée à Roger Federer. Titré à Rome, le Majorquin compte bien rester sur sa lancée et remporter un onzième titre Porte d’Auteuil.  Et ainsi continuer à écrire un peu plus sa légende.  Cette saison encore sa préparation sur terre battue est quasi-parfaite :  16 victoires en 17 rencontres, 3 titres en poche et des victoires de prestige contre Zverev, Thiem, Dimitrov, et Djokovic en autres. Seul accroc, sa défaite en ¼ de finale à Madrid face à Thiem.  Un jour-sans comme l’Espagnol en a peu connu ces dernières années.  Bousculé, également à Rome, où il a concédé un set à Fognini et Zverev. Mais sa ténacité, sa capacité à reprendre les choses en main et à écœurer l’adversaire font de Rafael Nadal une bête difficile à mettre KO.  Touché mais pas coulé. Thiem y est arrivé en prenant le jeu à son compte, l’agressant sans cesse avec un jeu à risques provoquant un nombre inhabituel de fautes chez Nadal. Une performance qui ne demande qu’à être rééditer en 3 sets gagnants. Source d’espoirs pour ses principaux concurrents. Tout n’est pas ficelé.

 

Les outsiders : Zverev et Thiem

Un faux pas (inespéré ?) de Rafael Nadal, et ces deux-là s’engouffreront, sans gêne, dans la brèche pour s’adjuger un premier titre de Grand Chelem. A moins que ce soit l’un d’entre eux qui mettent genoux à terre le décuple vainqueur de Roland Garros. L’Allemand ne croisera la route de l’Espagnol qu’en finale, un remake possible de celle de Rome. Accrocheur, Alexander Zverev a bien longtemps cru pouvoir faire tomber l’Espagnol avant même que la pluie ne vienne changer la physionomie du match et donner des idées à Rafael Nadal. L’Allemand n’a cessé d’impressionner ces dernières semaines. Vainqueurs à Munich et surtout à Madrid, il semble commencer à prendre gout à la terre battue. Son jeu s’y acclimate parfaitement, ses déplacements sur terre sont en progression, et son revers fait des merveilles. Tous les voyants sont donc au vert pour que l’Allemand passe enfin le cut des 1/8 ème de finale en Grand Chelem. Et peut être même bien plus encore.  Rafael Nadal n’a aucun à ce sujet : « Quand tu es capable de gagner un Masters 1000, tu es capable de bien jouer partout. C’est une coïncidence. Il est impossible qu’il n’ait pas de bons résultats en Grand Chelem avec le niveau qu’il a ».

Dominic Thiem pourrait retrouver Rafael Nadal de l’autre côté du filet dès les ¼ de finale.  L’année dernière c’était en ½ finale dans une rencontre qui a tourné en sens unique en faveur de l’Espagnol.  Un an plus tard, et une victoire de prestige pour l’Autrichien à Madrid, il se pose légitimement en outsider dans ce tournoi.  Pour espérer plus, il devra déjà trouver de la régularité tout au long du tournoi et arriver physiquement en forme en seconde semaine. Son appétence pour la terre battue et ses frappes lourdes en font ses forces alors qu’il reste le seul joueur à avoir battu Nadal sur terre battue depuis un an.

 

Ils seront à surveiller

Numéro 4 mondial, Marin Cilic n’a jamais dépassé le stade des ¼ de finale à Roland Garros. Cela pourrait évoluer rapidement même si la terre battue reste la surface de jeu où la puissance de son jeu s’exprime le moins bien.  Il reste un adversaire redoutable à bien des égards.

Sa saison sur terre battue n’a pourtant jamais réellement commencé mais Grigor Dimitrov arrive Porte d’Auteuil avec quelques attentes portées en lui. Si ces dernières semaines, le numéro 5 mondial a enchainé les contre-performances, le Bulgare n’est pas à l’abri de retrouver sa forme au cours du tournoi.  Juan Martin Del Potro pourrait également faire des ravages sur les terrains parisiens. A conditions que son physique le suit.

Novak Djokovic et Kei Nishikori, deux joueurs bien engagés sur le chemin du retour en forme. Certes pas encore à leur meilleur niveau tennistique et physique. Mais suffisant pour donner quelques sueurs froides à un paquet d’adversaires potentiels.  Le tout dans l’optique de se replacer dans la hiérarchie mondiale.

Ils ont éclaté aux yeux du grand public ces derniers mois.  Leur fougue, insouciance, jeunesse mais surtout talent donnent un nouveau souffle au tennis mondial. Les résultats de la Next Gen’ seront particulièrement scrutés. Chung Hyeon, Denis Shapovalov ou encore Andrey Rublev, tous têtes de série, aspirent à prendre de l’expérience au détour de quelques matchs épiques voire d’exploits.

 

Le mystère des Français

A domicile, retrouveront-ils des couleurs ou continueront-ils à broyer du noir ? Chose certaine, le tennis masculin français n’arrivent pas dans les meilleures conditions à Roland Garros. Le manque de victoire, de résultats notables, mais surtout de confiance est indéniable.  Le numéro 1 français, Lucas Pouille, en est l’exemple même. Après avoir enchainé les déconvenues aux 1 er tour, il a enfin remporté un match, à Rome. Tout juste au bon moment pour ne pas trop s’inquiéter. Trouver de l’espoir même dans les périodes plus compliquées : « Malgré la défaite, ça peut paraître étonnant mais ça me donne plutôt de la confiance. C’est positif, il faut aller dans cette voie-là et rien lâcher jusqu’au début de Roland ». Le numéro 2 français, Adrian Mannarino, n’est pas au mieux non plus. 2018 ne lui a pas permis (encore) de déclarer sa flemme à la terre battue. Richard Gasquet et Benoit Paire ont déployé une qualité de jeu intéressantes, mais seront-ils suffisamment débarrassés de leurs pépins physiques ?  Finalement, Gaël Monfils sera bien là, c’est déjà une bonne nouvelle. Mais pour quelle performance ?  Une part d’ombre subsiste toujours mais Roland Garros sait lui donner ce supplément d’âme, le sublimer.

  1. avatar
    23 mai 2018 a 12 h 08 min

    Il ne faut jamais dire jamais en sport mais c’est vrai qu’on voit mal qui va pouvoir l’empêcher de gagner son 11e titre à Roland Garros

    Nadal super mega favori de Roland pas de surprise mais on le savait avant meme le 1er coup de raquette à Monte-Carlo.

    A part une blessure ou un joueur en état de grâce façon Soderling 2009, pas grand chose ne peut lui arriver.

    Je ne vois que 3 joueurs capables non pas de le battre mais de lui prendre un set :

    - Novak Djokovic car son tournoi romain montre qu’il est clairement sur la bonne voie, et le format en 3 sets va l’avantager pour prendre de la confiance en 1re semaine. Le tirage au sort sera determinant pour le 22e mondial qui retrouve petit à petit quelques sensations. Pousser Nadal au tie-break samedi est un signe qui ne trompe pas, le Serbe est sur la bonne dynamique. Mais encore très loin de son veritable niveau, celui qui en faisait un joueur capable de regarder Rafa dans le blanc des yeux sur la brique pilée.

    - Alexander Zverev car le N°1 à la Race sort d’une campagne sur ocre plus que convaincante avec une victoire à Madrid, une finale à Rome et une demie à Monte-Carlo, sans oublier son titre sur ATP 500 à Munich. L’Allemand a zero pression car il avait fait un 1er tour en 2017 à RG avec défaite contre ce vieux briscard de Verdasco. Mais d’un autre côté, une défaite précoce en GC ferait vraiment désordre pour le prodige allemand … Et Nadal a souligné le talent exceptionnel du cadet des Zverev, histoire de lui rajouter un peu de pression. Zverev ne croisera pas la route de Nadal avant la finale, à supposer qu’il y parvienne, lui qui n’a jamais fait mieux qu’un 1/8e en GC (Wimbledon 2017) et qu’un 3e tour Porte d’Auteuil (RG 2016)

    - Dominic Thiem car il est le seul à avoir battu Rafa en 2018 (Madrid, après Rome 2017) et reste sur 2 demies à Paris. De là à égaler Musterminator de 1995, il y a un sacré pas que je ne saurais franchir …

    Tous les autres, de Del Potro à Nishikori en passant par Goffin, Dimitrov, Cilic, Wawrinka, Monfils ou Berdych, se feront détruire par le bulldozer majorquin …

  2. avatar
    2 juin 2018 a 10 h 37 min

    L’article a beau ne pas casser 3 pattes à un canard, il pourrait servir de support à nos échanges sur RG , réduits à 0…
    Ouh ouh ? Y a quelqu’un ? :-)
    Les frayeurs de Zverev?
    La relative forme de Djoko ?
    Les chouineries de La Monf’
    La grosse BertaRafa en route ?
    Est-ce parce que tout semble joué que nous n’écrivons rien ?
    PS: qu’est devenu Cullen ??

  3. avatar
    5 juin 2018 a 12 h 28 min
    Par Guga57

    Salut Axel, Lauchou,
    j’ai beau suivre ce Roland comme un mort de faim, j’ai du mal a me passionner avec (je me repete) ce desagreable sentiment de connaitre deja l’issue (Nadal vainqueur pour la 11e fois) avant la fin…
    Nadal veut-il gagner RG autant de fois que le Real la Ligue des Champions? 13 RG ca semble possible pour Nadal, ca voudrait dire qu’il gagnerait encore cette annee + 2019 et 2020 et vu sa marge impressionnante et les tirages au sort hallucinemment chanceux (merci Guy ?) dont il beneficie a chaque fois, je me dis que 13 RG pour Nadal semble largement envisageable.
    Pour le reste, j’ai beaucoup aime le match de Schwartzman contre Anderson. Et si je devais pronostiquer les quarts, je dirai Nadal bat Schwartzie, Delpo bat Cilic, Djoko bat Cecchinato et Thiem bat Zverev. Ensuite Nadal bat Delpo et de l autre cote Djoko et Thiem bagarrent pendant 5 heures. Nadal recupere ensuite un Djoko ou un Thiem completement carbo en finale (comme Wawrinka l’an dernier) et voila: UNDECIMA !
    Bref, vivement Wimbledon ;)

  4. avatar
    5 juin 2018 a 12 h 29 min
    Par Guga57

    Et sinon je vous invite a poursuivre la discussion par ici messieurs ;)
    http://yourzone.beinsports.fr/tennis-atp-saison-terre-battue-super-clay-slam-rafael-nadal-tournois-123019/

  5. avatar
    7 juin 2018 a 10 h 07 min
    Par Cullen

    Salut Lauchou (et les autres),

    non je n’ai pas disparu (bien que je mette de moins en moins souvent les pieds ici vu le manque d’échange justement), simplement il n’y a vraiment pas grand-chose à dire sur ce tournoi qui m’apparait saison après saison comme un véritable intrus parmi les GC. Pour résumer, l’Australie c’est le modernisme et un public de connaisseurs, Wimbledon plutôt la tradition, la grande classe et l’US Open l’exubérance et la démesure. Mais Roland Garros ???? Et si l’on peut reprocher parfois quelques excès au tournoi new-yorkais, notamment lors des night sessions, c’est aujourd’hui ce qui fait sa patte, sa marque de fabrique. Quant à Wimbledon, s’il a en commun avec RG son ancienneté, la comparaison s’arrête là parce que le côté vintage du tournoi londonien ça suscite le respect et l’admiration alors que RG ça évoque plutôt la vétusté et l’amateurisme. Toujours pas de toit, pas d’éclairages, une programmation très discutable des rencontres, des loges qui occupent la moitié du Central et qui sont vides les trois-quarts du temps, le court Lenglen sans aucun cachet (et le n°1 – qui lui en avait – qui va être détruit…), je vois pas vraiment comment on peut se passionner. Et quand une surprise est sur le point de se produire (cf Nadal en grosse difficulté hier) le match est finalement interrompu par la pluie et l’émotion retombe aussitôt (quel bol il a au passage…). Alors certains estiment qu’un toit dénaturerait le jeu sur terre (peut-être) mais je vois pas en quoi c’est plus équitable quand un joueur a 2 jours de plus de récupération que son adversaire à cause des intempéries… Comme l’écrit Guga, vivement Wimbledon ! http://yourzone.beinsports.fr/roland-garros-un-heritage-culturel-en-danger-91773/

  6. avatar
    11 juin 2018 a 12 h 01 min

    Allez un peu d’optimisme en 2021-2022 Nadal aura pris sa retraite et le toit tant attendu sera là, Roland-Garros retrouvera un peu de sa superbe.

    Mais il suffirait déjà d’un Djokovic à son vrai niveau pour que le French retrouve son lustre.

    Cette année, on savait à 99 % qui allait gagner, comme l’an passé …

  7. Pingback: Roland Garros : Nadal invincible ? – Les productions de Julien

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter