• Grille TV beIN SPORTS
Wimbledon 2018 : le briefing du Vestiaire
Photo Panoramic

Wimbledon 2018 : le briefing du Vestiaire

Alors que les phases finales de la Coupe du Monde de football battent leur plein, le temple du tennis va ouvrir ses portes deux semaines durant pour accueillir les meilleurs joueurs du monde. Pas réellement de dépaysement, le gazon sera également de sortie, du moins lors des tous premiers jours. Favoris, flops, français, le Vestiaire du Sport vous offre un briefing complet de cette édition 2018 de Wimbledon.

Les favoris

On vous le dit tout de suite, la rédaction n’a pas réussi à se mettre totalement d’accord, sauf sur Roger. Evidemment, notre favori n°1 c’est Federer, octuple vainqueur à Londres et tenant du titre. Celui qui a laissé filer sa place de numéro 1 mondial après sa défaite en finale à Halle face à Borna Coric -mais qui sera tête de série numéro 1 du tournoi - semble être le mieux armé. Son match contre Coric n’était pas mauvais, le croate a juste été très très bon. Et la marge que Federer avait il y a une dizaine d’années sur cette surface s’est nécessairement amoindrie. Mais, il reste un ton au-dessus de la plèbe sur cette surface. Après, on ne va pas se mentir, il n’a pas hérité d’un tableau de nourrissons. D’abord Lajovic, il pourra potentiellement trouver sur sa route Karlovic, Mayer, Coric et Cilic en demi-finale. Du lourd.

Cilic, justement, le deuxième grand favori de Paul. A juste titre. Le croate a été finaliste l’an dernier et a réussi à enchaîner cette saison avec une autre magnifique finale à Melbourne, elle aussi perdue face à Federer. Sur gazon, il est juste derrière le GOAT. Son jeu s’exprime à merveille sur cette surface et il arrive en pleine confiance après sa victoire au Queen’s. Et après l’immense peine qu’il a ressentie l’année dernière en finale alors qu’il était meurtri par les ampoules, le croate tête de série numéro 3 et 5ème mondial aura le trophée doré dans le viseur.

Pour moi, il ne faut surtout pas oublier Rafael Nadal. Extrêmement décevant lors des dernières éditions de Wimbledon -avec notamment des grosses défaites contre Klizan, Darcis ou Brown-, il a montré du mieux la saison dernière avant de s’incliner au terme d’un thriller irrespirable face au géant luxembourgeois Gilles Muller en huitièmes de finale. Il va arriver frais après sa victoire à Roland Garros. Sans tellement de repère car n’a pas joué le moindre match sur la surface mais à ce stade de sa carrière, sa préoccupation première est d’arriver le plus frais possible sur les gros événements afin d’éviter que sa carrosserie explose en plein vol comme ça a été le cas à Melbourne face à Cilic. Son premier tour face à Dudi Sela devrait tranquillement le mettre en confiance. Attention au taureau, 8 ans après son dernier titre à Londres.

Enfin, pour terminer avec les favoris, j’aimerais mettre en avant Novak Djokovic. Sa saison est très compliquée et ne répond pas à ses immenses standards mais il y a du mieux à chaque nouvelle sortie, en témoigne sa convaincante finale au Queen’s, seulement battu en finale en 3 manches par Marin Cilic. Son tableau est loin d’être évident avec potentiellement Edmund au 3ème tour, Thiem -on n’y croit pas des masses sur cette surface- puis Kyrgios avant de potentiellement affronter Rafa en demies. Mais on a envie de croire que le serbe peut de nouveau tutoyer les sommets en Grand Chelem.

Les flops

Cette catégorie est loin d’être évidente à cerner. En effet, hormis Federer ou Cilic, aucun autre joueur n’est vraiment ultra attendu par la presse ou les observateurs pour ce Wimbledon. Donc il ne peut pas réellement y avoir de flop.

Mais on va quand même se lancer. Prenant mon contre-pied -redoutable sur gazon-, Paul pense que Rafa va être un flop, dans la continuité de ses dernières sorties au All England Lawn Tennis Club (ça le fait de caler le nom entier du club au moins une fois dans l’article, histoire de montrer que t’as un peu taffé).

Personnellement, je pense que le retour de Murray chez lui va être un flop. Il semble bien trop juste physiquement et sa hanche le terrorise encore. Et son entrée en lice face à Benoît Paire (qui a d’ailleurs eu 2 balles de match face à Roger à Halle) ressemble à un énorme traquenard.

Nos français

Hormis la victoire en Coupe Davis en fin d’année dernière, les français de la planète tennis ne nous font pas beaucoup plaisir. D’autant plus qu’on aborde ce Wimbledon sans notre Jo-Wilfried Tsonga, le seul qui a réussi à vraiment briller régulièrement à Londres ces dernières années.

Lucas Pouille, se traînant comme un boulet une saison d’une tristesse infinie, se tape un tableau plus que compliqué. D’abord Kudla, Raonic au 3ème tour puis Cilic en huitièmes, on voit mal le nordiste aller très loin.

Je pense aussi à Jérémy Chardy ou Adrian Mannarino, toujours dangereux sur gazon. Le premier, demi-finaliste au Queen’s, n’a malheureusement pas été épargné en se tapant Shapovalov au 1er tour puis le vainqueur de Murray-Paire. S’il passe ces deux obstacles, tout peut arriver. Quant à Manna, finaliste à Antalya, son premier gros test devrait intervenir au 3ème tour face à Borna Coric, vainqueur à Halle. S’il s’en sort, ce sera Roger.

Quant à Richard, naturellement à l’aise sur pelouse, il va se taper un premier tour fratricide face à Gaël Monfils. Bon courage aux parieurs.

Souvenirs

Cette édition 2018 est assez particulière. En effet, il y a quasiment 10 ans a eu lieu l’un des plus grands matchs de tous les temps entre Roger Federer et Rafael Nadal. Une finale exceptionnelle remportée par le taureau, qui avait atteint le surnaturel lors du tie-break du 4ème set. C’est pour cela qu’on vous décide de vous offrir les highlights de ce match de légende (pour le tie-break du 4ème, regardez à partir de 11’42).

 

ENJOY YOUR WIMBLEDON !

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter