• Grille TV beIN SPORTS

Sainté remet le couvert

Trois semaines après avoir battu les Parisiens au Parc des Princes (Ligue 1), les Verts ont éliminé le PSG aux tirs au but (5-3) en quart de finale de la Coupe de la Ligue.

On prend les mêmes et on recommence ?

Si les équipes sont les mêmes, la compétition était toute autre. Un peu plus de trois semaines après une confrontation retentissante en championnat, le Paris Saint-Germain et l’AS Saint-Étienne se sont retrouvés mardi au stade Geoffroy-Guichard. Le leader de la L1 contre le 3e, une légende du football français face à la puissance montante. Ce match était avant tout un énième test pour le PSG loin d’être souverain et encore dans le doute.

Et, (sans) surprise, bien que sur leurs gardes, les Parisiens sont de nouveau tombés dans le piège vert. Après lui avoir infligé sa première défaite en championnat, les Stéphanois sont également les premiers à faire sortir d’une épreuve le « grand » PSG.

La nouvelle bête noire

Dominer n’est pas gagner, c’est peut-être la seule leçon à retenir de ce match. Si Paris semblait avoir l’avantage, c’était sans compter sur Stéphane Ruffier, le gardien stéphanois, qui a barré la route des buts aux Parisiens pendant deux heures et durant la séance de tirs au but.

En repoussant à maintes reprises les tentatives de Menez ou d’Ibrahimovic, les Verts ont surtout prouvé que leur succès en terres parisiennes, le 3 novembre dernier, n’était en rien dû à la chance mais bien au fait qu’ils sont l’une des formations françaises les plus en forme du moment.

« Bien évidemment qu’il y a eu domination parisienne. Bien évidemment qu’on a fait deux, trois erreurs techniques qui auraient pu nous coûter cher », a reconnu Christophe Galtier, entraîneur de Saint-Étienne. Mais cette qualification est méritée ! « Parce qu’on est allé jusqu’au bout de nous-mêmes dans la générosité, dans la combativité et dans le courage face à une équipe qui nous est supérieure ».

Si supériorité il y a eu, victoire n’a pas eu lieu puisque c’est bien Saint-Étienne qui se rapproche un peu plus du Stade de France. Paris a de nouveau failli. Ce n’est pas cette année qu’aura lieu l’inédit triplé national. Et, commencer par perdre ne présage rien de bon pour les Parisiens. A suivre…

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter